HOMUNCULUS RES

(ITALIE)

ECCO L'IMPERO DEI DOPPI SENSI

(2023)
LABEL:

MARACASH

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
"En faisant résonner sur "Ecco l’Impero dei Doppi Sensi" le meilleur du Canterbury, Homunculus Res perpétue avec brio une tradition musicale où peu de groupes s’aventurent."
CORTO1809 (17.10.2023)  
4/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
On peut être natif de Palerme et aimer le rock progressif, ce n’est pas pour autant que l’on soit obligé de jouer du RPI (rock progressif italien). C’est ce que se sont dit les membres d’Homunculus Res dont la musique, si elle doit être qualifiée selon des critères géographiques, est bien plus proche des embruns de l’école de Canterbury, ainsi dénommée parce que la plupart de ses premiers représentants étaient originaires de cette région, que des rayons de soleil de la Sicile.

Les dix titres de "Ecco l'Impero dei Doppi Sensi" retrouvent ce mélange de légèreté fantaisiste et de douce mélancolie qui était la marque de fabrique des Caravan, Hatfield & the North, National Health et autres Soft Machine, appuyant toutefois moins sur la touche jazz que ce dernier. La musique est d’une grande fluidité et garde pratiquement tout du long son caractère mélodique malgré de nombreuses variations de thèmes, flirtant parfois avec la pop (‘Il Bello e il Cattivo Tempo’) ou un psychédélisme rappelant Syd Barrett et les premiers albums de Pink Floyd (‘Fiume Dell'oblio’), et s’aventurant même le temps de ‘Doppi Sensi’ vers une musique expérimentale atmosphérique.

Néanmoins, la tonalité générale de l’album renvoie bien à Caravan et Hatfield, le chant quant à lui évoquant tantôt Richard Sinclair par sa nonchalance flegmatique et vaguement goguenarde, tantôt Robert Wyatt par sa tendre mélancolie et l’utilisation répétée d’onomatopées oniriques. Ce chant (en italien) souvent léger et les musiques timidement ensoleillées qui l’accompagnent ne dévoilent rien des textes plutôt sombres et pessimistes qu’ils portent.

De nombreux invités interviennent chacun le temps d’un ou deux titres, multipliant la diversité sonore dont se pare l’album par la présence de saxophone, flûte, clarinette, hautbois, trompette, cor (liste non exhaustive !) mais aussi d’instruments plus intrigants tels que la flûte panaulon, l’orgue de cristal, le piano à tangentes ou l’harmonica de verre.

Sa relative complexité n'empêche pas "Ecco l’Impero dei Doppi Sensi" de s’appréhender facilement grâce à sa musique fluide et mélodieuse. Sans copier ses modèles, Homunculus Res perpétue avec brio une tradition musicale où peu de groupes s’aventurent.
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. Il Gran Finale (03:51)
02. Quintessenza la la la (06:05)
03. Il Bello e il Cattivo Tempo (03:52)
04. Viaggio Astrale Di Una Polpetta (05:17)
05. Fine del Mondo (04:07)
06. Pentagono (05:23)
07. Parole E Numeri (03:04)
08. Cinque Sensi (03:59)
09. Fiume Dell'oblio (04:14)
10. Doppi Sensi (10:04)

FORMATION:
Daniele Crisci: Basse
Daniele Di Giovanni: Batterie / Percussions
Dario D'alessandro: Chant / Claviers / Guitare Rythmique / Glockenspiel / Basse (1)
Davide Di Giovanni: Claviers / Basse (4)
Mauro Turdo: Guitares
Alan Strawbridge: Invité / Chœurs (8)
Andrea Cusumano: Invité / Sifflotements (9)
Dario Lo Cicero: Invité / Flûte (9,10) / Panaulon (9,10) / Basson (9,10) / Trombone (9,10) / Orgue De Cristal (9,10)
Dominique D'avanzo: Invité / Chant (4) / Flûte (4) / Clarinette (4)
Emanuele Sterbini: Invité / Chœurs (4)
Enea Turdo: Invité / Chœurs (10)
Federico Cardaci: Invité / Synthétiseurs (10)
Giorgio Trombino: Invité / Saxophone Alto (2) / Flûte (2)
Giovanni Parmeggiani: Invité / Claviers (8)
Giuseppe Turdo: Invité / Cor Français (4,7) / Cor Anglais (4,7) / Hautbois (4,7) / Trompette (4,7)
James Strain: Invité / Oud (1)
Luciano Margorani: Invité / Guitare (10)
Marco Monterosso: Invité / Guitare (5)
Massimo Giuntoli: Invité / Claviers (2)
Mila Di Addario: Invité / Piano À Tangentes (8) / Harmonica De Verre (10)
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 

"Découvrez le nouveau clip de Near Death Experience !"
AUTRES CHRONIQUES
NERVOSA: Jailbreak (2023)
THRASH - Avec un line-up renouvelé, Nervosa balance "Jailbreak", une bombe taillée dans un thrash rapide et percutant.
EDGE OF FOREVER: Ritual (2023)
HARD ROCK MELODIQUE - "Ritual" d'Edge Of Forever est un opus de Hard/Heavy Rock mélodique à l'écoute plaisante mais manquant d'impact sur la durée.
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024