GROUPE/AUTEUR:

AFTER FOREVER

(HOLLANDE)

TITRE:
AFTER FOREVER (2007)
LABEL:
NUCLEAR BLAST
GENRE:
HEAVY METAL

""
NOISE - 24.04.2007 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Avec « Remagine » sorti en 2005, After Forever n’avait pas complètement convaincu son public. L’album sentait clairement la fin de contrat avec Transmission records et semblait avoir été un peu bâclé malgré quelques bons moments. Preuve en est, le best of sorti par le label sans prévenir le groupe en 2006, Mea Culpa, qui présentait quand même relativement bien la carrière du groupe.
Curieusement After Forever nous propose ici un album éponyme, idée plutôt caractéristique des débuts d’une formation musicale… Un nouveau départ donc qui pourrait permettre au groupe de se relancer commercialement face à ses principaux concurrents ayant pris quelques longueurs d’avances…

Si l’on pouvait craindre qu’à l’instar de ses compatriotes de Within temptation, le groupe cède aux sirènes d’une musique plus commerciale et plus vendeuse à court terme, ce nouvel album nous prouve le contraire avec brio. On y retrouve en effet tout ce qui fait la force et le charme de cette formation entre métal symphonique de haute volée, chant black toujours bien présent, moments plus calmes, le tout avec une énergie énorme et un côté heavy renforcé comme pour prouver que le groupe ne renie pas ses racines. On trouve d’ailleurs sur le disque deux invités, icônes de la scène heavy, à savoir Doro qui chante sur un titre et le guitariste de Annihilator, Jeff Walkers.

Ce nouveau cru de After forever se découvre donc avec énormément de plaisir tant il s’avère varié, dense et d’une richesse incroyable. Tout au long de l’heure que dure le disque, on est donc porté par des émotions très différentes, surpris par la puissance de certains titres contrebalancés par certains aspects plus pop et étonné par la cohérence d’écriture rendant l’évolution complètement naturelle.

Dès « Discord », on rentre dans le vif du sujet. Le chant de Sanders Gommas s’alterne au chant avec Floor Janssen et ses growls s’adaptent toujours aussi bien au métal symphonique du groupe. Le titre est très entraînant ce qui en fait une ouverture d’album idéale. Avec « Evoke » à la frontière de la pop, on prend le temps de souffler un peu avant de se prendre « Transitory » de plein fouet, un morceau surpuissant, laissant encore la place au chant death de Gommas et au contenu que ne renieraient pas certaines formations extrêmes. Le single de l’album « Energize me » est quant à lui une grande réussite car il se retient presque instantanément grâce notamment au chant très cristallin de Floor. Un excellent morceau de heavy symphonique qui prouve que l’on peut sortir des singles sans renier ses origines ou copier ce qui est en vogue. On citera aussi « De-energized », sans doute le titre le plus heavy que After Forever ait composé jusqu’à présent, avec le renfort de Jeff Walker à la guitare pour un résultat détonnant. Ce morceau ferait presque passer le groupe pour une formation de death metal si Floor n’était pas là pour calmer le jeu.

Mais After Forever n’oublie pas les titres purement symphoniques tels « Withering time » avec une Floor au sommet de son art, démontrant sa maîtrise sur tous les types de chant ou encore « Dreamflight », allant jusqu’à flirter avec le progressif, qui sur plus de 10 minutes, arrive à faire ressentir tout un panel d’émotions.

After Forever signe donc ici l’un de ses tout meilleurs opus. Il reste à espérer que le groupe et son album trouvera le succès qu’il mérite car il arrive à un moment important dans la carrière de ce groupe un peu hors norme...

Plus d'information sur http://www.afterforever.com/



GROUPES PROCHES:
KELLS, BRAVE, TO-MERA, LACUNA COIL, TRISTANIA, AMARTIA, TYSTNADEN, ANDROID SOUL, TRILLIUM, WITHIN TEMPTATION

LISTE DES PISTES:
01. Discord
02. Evoke
03. Transitory
04. Energize Me
05. Equally Destructive
06. Withering Time
07. De-energized
08. Cry With A Smile
09. Envision
10. Who I Am
11. Dreamflight
12. Empty Memories


FORMATION:
Andre Borgman: Batterie
Bas Maas: Guitares
Floor Jansen: Chant
Joost Van Den Broek: Claviers
Luuk Van Gerven: Basse
Sander Gommans: Chant / Guitares


TAGS:
Chant guttural, Chant féminin, Symphonique, Accessible / FM
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC AFTER FOREVER
NOTES
4/5 (3 avis) 4/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
COUNTER-WORLD EXPERIENCE: Leaving Lotus (2006)
METAL ATMOSPHERIQUE
 
CHRONIQUE SUIVANTE
TINYFISH: Tinyfish (2006)
ROCK PROGRESSIF
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT AFTER FOREVER
AFTER-FOREVER_Remagine
Remagine (2005)
2/5
2/5
CENTURY MEDIA RECORDS / METAL MELODIQUE
AFTER-FOREVER_Invisible-Circles
Invisible Circles (2004)
4/5
-/5
TRANSMISSION / METAL GOTHIQUE
AFTER-FOREVER_Exordium
Exordium (2003)
3/5
-/5
TRANSMISSION / METAL GOTHIQUE
AFTER-FOREVER_Decipher
Decipher (2001)
4/5
-/5
TRANSMISSION / METAL GOTHIQUE
AFTER-FOREVER_Prison-Of-Desire
Prison Of Desire (2000)
4/5
3/5
TRANSMISSION / METAL GOTHIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020