BIG BIG TRAIN

(ROYAUME UNI)

THE LIKES OF US

(2024)
LABEL:

INSIDEOUT MUSIC

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Epique, Intimiste, Symphonique
""The Like of Us", quinzième album de Big Big Train est d'une richesse et d'une variété propres à engendrer de nombreuses écoutes, avec une nouvelle dynamique harmonieusement mêlée aux ingrédients traditionnels du groupe."
TONYB (28.03.2024)  
4/5
(1) Avis (1) commentaire(s)
Big Big Train serait-il le groupe le plus résilient de la planète prog ? Après une première partie de carrière plutôt anonyme, une deuxième subitement boostée par l'arrivée de David Longdon et qui a accouché de monuments tels que les deux volumes de "English Electric", propulsant le groupe tout en haut de la hiérarchie progressive, la disparition subite de celui-ci et les multiples changements de personnels auraient pu porter un véritable coup d'arrêt à l'entité menée depuis ses débuts par Greg Spawton. Et pourtant, surmontant tous ces déboires, le groupe continue à produire albums studios, live et autres compilations à un rythme pour le moins effréné, porté de surcroît par un nouveau contrat de distribution chez un des leaders du marché.

C'est ainsi que parait en ce printemps 2024 "The Like of Us", quinzième offrande de Big Big Train à son public de fans qui ne cesse de grossir, accueillant pour la première fois derrière le micro l'italien Alberto Bravin, transfuge de PFM, et chargé de la lourde responsabilité de succéder à celui disparu trop tôt.

L'album s'ouvre sur une introduction très intimiste, piano et guitare 12 cordes très genesienne en tête de gondole, se résolvant par un magnifique chorus symphonique à l'issue duquel les chevaux sont lâchés pour les différents instrumentistes, chacun mêlant sa partition aux autres avec bonheur. 

Changement radical avec 'Oblivion', première prestation discographique officielle d'Alberto Bravin, qui envoie du lourd dès les premières mesures d'un morceau très dynamique aux allures de single, rappelant Spock's Beard (ne serait-ce pas le groupe d'un certain Nick D'Virgilio ?), avec de nombreux chœurs, une rythmique syncopée portée par la basse et des guitares tranchantes convenant à merveille à l'interprétation musclée du nouveau titulaire du poste derrière le micro.

Amateurs du Big Big Train traditionnel, ne fuyez surtout pas à cet instant, car 'Beneath the Masts', titre épique de plus de 17 minutes va ramener le groupe sur ses terres de prédilection. Les neuf premières minutes vont tout d'abord permettre au groupe de nous rappeler combien son amour pour Genesis est grand, et ce depuis ces débuts. Cette première partie est tout bonnement magnifique, mélange de progressif pastoral et de mélodies à tomber, avec une partition de piano tout en finesse et toujours cette guitare douze cordes fortement évocatrice.

La rupture brutale en milieu de plage, ouvrant la voie à une section instrumentale très technique ravira évidemment tous les aficionados adeptes d'une musique qui parle autant aux émotions qu'aux neurones, avant que le morceau ne retrouve des atours plus calmes pour un final somptueux qui évoquera le meilleur de Pendragon.

La suite de l'album est tout aussi superbe, avec notamment l'autre pépite épique 'Miramare', dont le titre (nom d'un château proche de Vérone en Italie) sonne comme un magnifique message de bienvenue au nouveau chanteur, mais également une collection de morceaux au sein desquels les ambiances peuvent passer du bucolique à l'orage, avec toujours un souci mélodique évident, au risque parfois de tomber dans quelques longueurs (ou plutôt langueurs), par exemple sur 'Last Eleven' un peu trop répétitif, et peut-être mal placé en conclusion de l'album après toutes les merveilles qui le précèdent.

Néanmoins, ces légers contretemps ne doivent pas détourner le lecteur de cette chronique et futur auditeur de "The Like of Us". Ce nouvel album de Big Big Train est d'une richesse et d'une variété propres à engendrer de nombreuses écoutes, avec une nouvelle dynamique harmonieusement mêlée aux ingrédients traditionnels du groupe. Vivement conseillé.
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. Light Left In The Day (06:10)
02. Oblivion (05:27)
03. Beneath The Masts (17:26)
04. Skates On (04:28)
05. Miramare (10:17)
06. Love Is The Light (06:11)
07. Bookmarks (06:23)
08. Last Eleven (07:55)

FORMATION:
Alberto Bravin: Chant / Guitares / Claviers
Clare Lindley: Violon / Choeurs
Dave Foster : Guitares
Gregory Spawton: Basse / Guitare Acoustique / Mellotron
Nick D'Virgilio: Batterie / Percussions / Guitare Acoustique / Choeurs
Oskar Holldorff: Claviers / Choeurs
Rikard Sjöblom: Guitares / Claviers / Choeurs
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
CORTO1809
28/03/2024
  0 3  
4/5
La mort de David Longdon aurait pu sonner le glas de Big Big Train. Le chant tient souvent une place particulière au sein d’un groupe et le timbre du chanteur, pour peu qu’il ait un peu de caractère, est souvent un point de repère essentiel pour l’auditeur. La voix de David Longdon, chargée d’une délicieuse mélancolie, était donc un marqueur fort du groupe britannique.

Ce n’était donc pas une mince affaire de prendre la relève pour Alberto Bravin qui, au sein de PFM, n’assurait pas le rôle de lead singer, n’intervenant qu’en appoint de Franz Di Cioccio. Disons tout de suite que, dans un style différent de son prédécesseur, il s’en tire à merveille. Son timbre colle parfaitement au style de Big Big Train, le groupe n’a pas commis d’erreur de casting en recrutant l’Italien.

Les compositions ont toujours ce sens de la mélodie qui fait mouche, que ce soit sur les formats courts de titres pop-rock à l’attrait immédiat ou plus longs en forme de suites progressives parfaitement fluides. Les premiers titres ont une saveur toute génésienne particulièrement réussie, mariant admirablement les passages bucoliques et plus nerveux. Il y a même un peu du Tarkus d’ELP lorsque le rythme s’emballe sur "Beneath The Masts". La seconde partie de l’album baigne dans un progressif plus contemporain mais toujours de grande qualité. L’album est moins linéaire, plus contrasté que certaines des dernières productions de Big Big Train, évitant toute sensation de lassitude.

Inspiration haut de gamme et exécution impeccable sont les deux atouts de "The Likes of Us" qui réjouira tout amateur de progressif symphonique pour de nombreuses écoutes.

Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
 
CALGEPO
28/03/2024
  0
La chronique offre une vision très juste de la résilience du groupe Big Big Train, groupe un peu hors norme dans son évolution collective. On retrouve dans "The Likes Of Us", l'essence même de cet art narratif qui les caractérise depuis ses débuts, tout en remarquant quelques évolutions subtiles à travers des passages plus dynamiques. C'est un témoignage émouvant de leur engagement continu envers cette aventure musicale malgré la disparition tragique de David Longdon, épreuve que chaque membre a pu traverser avec tristesse. Un hommage sincère à la persévérance et à la créativité.
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (5 avis)
STAFF:
4/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
BIG BIG TRAIN : NOUVELLE VIDEO
 
AUTRES CHRONIQUES
ALESTORM: Voyage Of The Dead Marauder (2024)
HEAVY METAL - Dans un folk metal délicieusement dansant et remuant, "Voyage Of The Dead Marauder" permet à Alestorm de proposer une agréable récréation entre deux albums.
NICK JOHNSTON: Child Of Bliss (2024)
ROCK - "Child of Bliss" ne laissera pas l'auditeur insensible, Nick Johnston étant devenu le porte-drapeau légitime de la guitare instrumentale émotionnelle.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BIG BIG TRAIN
BIG-BIG-TRAIN_Ingenious-Devices
Ingenious Devices (2023)
4/5
4.3/5
BURNING SHED / ROCK PROGRESSIF
BIG-BIG-TRAIN_Common-Ground
Common Ground (2021)
4/5
4/5
GIANT ELECTRIC PEA / ROCK PROGRESSIF
BIG-BIG-TRAIN_Folklore
Folklore (2016)
4/5
4.9/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
BIG-BIG-TRAIN_From-Stone--Steel
From Stone & Steel (2016)
3/5
5/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
BIG-BIG-TRAIN_English-Electric-Part-Two
English Electric (part Two) (2013)
4/5
3.9/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024