GREAT WHITE SHARK

(ALLEMAGNE)

LOVE YOUR MOTHER

(2024)
LABEL:

M-O-MUSIC

GENRE:

POP

TAGS:
80's, Chant grave, Dissonant, Intimiste, Mélancolique
"Sur son deuxième EP, Great White Shark nous invite à plonger dans un abysse coldwave/électro"
ADRIANSTORK (16.05.2024)  
4/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
Derrière le majestueux patronyme de Great White Shark, se dissimule un certain David Naville, le maître d’œuvre de Pyrame. Le producteur allemand a publié plusieurs singles et un EP "Time To Be" en 2021 par l'entremise de ce squale solitaire. "Love Your Mother" qui nous intéresse ici est-il un EP ou album court ? Avec ses 32 minutes au compteur (soit 10 de plus que son prédécesseur), "Love Your Mother" ne peut pas vraiment être considéré comme le premier véritable album de GWS en raison des remixes ajoutés ici en bonus.

Les premières secondes de l'album brouillent les pistes pour ceux qui ne se sont pas encore aventurés dans le sillage du Requin. Avec son climat ensoleillé, nous nous attendons à entendre une belle ballade champêtre. Mais David Naville nous plonge dans une cold wave torturée qui s'achève sur les notes de la guitare acoustique. La guitare électrique est ici un peu plus en retrait au profit des claviers mais sait se faire entendre lors de la lente montée vers le maelstrom qu'est 'Walking On Thin Air'.

La voix de David Naville se place entre celle de David Bowie et celle de John Foxx avec parfois quelques intonations à la Leonard Cohen. Pour autant, on ne saurait parler de clone vocal tant l'artiste allemand a trouvé sa propre voie/voix. Sa ligne vocale se fait plus distante, murmurante, moins agressive et acide qu'elle ne l'était naguère. Malgré sa science des abysses et ses paroles ténébreuses ('The Night Is Mine', qui aspire dans un trou noir), l'album ne se fait jamais plombant à l'image du refrain entêtant du titre éponyme. La ballade électronique 'The Final Day' clôt l'album sur une note plus apaisée et le Requin s'est passé ici d'interprète féminin pour l'interpréter en duo, ce qui est choix un peu curieux. La durée d'écoute est allongée avec deux remixes de 'The Night Is Mine' et 'Alone, Like You' qui lorgnent un peu vers l'indus, se rapprochant de l'esprit du premier album de Nine Inch Nails.

L'écoute de cet EP est chaleureusement conseillée aux amateurs de cold wave, d'électro et à tout autre gourmet mélomane. Sa courte durée favorise les écoutes successives, et ceux qui sont rétifs à ces genres pourraient même se retrouver à agiter l'une de leurs jambes bien malgré eux !
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. Alone, Like You - 5:06
02. The Night is Mine - 3:04
03. Walking on Thin Air - 3:56
04. Love Your Mother - 3:36
05. The Final Day - 5:18
06. The Night is Mine (Nomenklatür Remix) - 5:58
07. Alone, Like You (Skelesys Remix) - 5:12

FORMATION:
David Naville: Chant / Guitares / Claviers
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
MONKEY3: Welcome To The Machine (2024)
POST ROCK - Avec "Welcome To The Machine", Monkey réussit le mélange parfait entre ses velléités progressives et son appétence jamais reniée pour les envolées sismiques. Un des meilleurs albums de l'année 2024.
VANDEN PLAS: The Empyrean Equation Of The Long Lost Things (2024)
METAL PROGRESSIF - Avec "The Empyrean Equation of The Long Lost Things" Vanden Plas nous offre (encore) un excellent album de metal progressif dans toute sa splendeur créative, mélodique et épique, heavy et diablement jouissif.
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024