FULL EARTH

(NORVÈGE)

CLOUD SCULPTORS

(2024)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Expérimental, Instrumental, Jazzy, Psychédélique
"Dans la continuité de Kanaan mais en plus expérimental, Full Earth livre avec "Cloud Sculptors" un premier jet tout bonnement titanesque."
CHILDERIC THOR (22.04.2024)  
4/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
Full Earth est un nom qui ne dira rien à la majorité d’entre vous, ce qui n’a rien de surprenant puisque "Cloud Sculptors" marque sa naissance discographique. En revanche, celui de Kanaan, beaucoup plus. La simple évocation de ce power trio norvégien qui s’est imposé en l’espace de six ans à peine parmi les maîtres du rock psyché suffit déjà à susciter l’intérêt, à réveiller l’appétit. Quel est le rapport avec Full Earth ? Eh bien ce projet est tout simplement une sorte d’excroissance de Kanaan, dont les trois membres sont ici épaulés par le bassiste Simen Wie et le claviériste Øystein Aadland qui n’est pas inconnu des amateurs de progressif (il joue sur le dernier Ihsahn et sur "The Approbation" de Avkrvst).

Tout ce petit monde s’est ainsi lancé dans cette nouvelle aventure dont les premiers pas sur scène à Oslo en 2022 furent pour le moins prometteurs. "Cloud Sculptors" scelle cette excitante collaboration. Un indice quant à sa teneur est fourni par la forme pantagruélique que revêt ce disque. Le fait que six titres seulement remplissent ces 85 minutes d’écoute annoncent d’emblée un marathon aussi épique que virtuose.
 
Il y a bien sûr beaucoup de Kanaan dans cet album, ne serait-ce déjà parce qu’il est construit autour du batteur Ingvald Vassbø dont la frappe démentielle est reconnaissable entre mille. Il imprime à l’ensemble ce groove à la fois dur et délicat hérité de ses racines jazz, qui propulse le gigantesque (à tous points de vue) ‘Emanation’ vers des sommets pulsatifs. Avec ses fidèles compères Ask Vatn Strøm et Eskild Myrvoll, ils forment le socle fuzzy de Full Earth auquel l’apport d’une seconde guitare et de synthétiseurs aux multiples facettes injectent des traits parfois plus lourds mais surtout une dimension plus expérimentale qui arrime par moments "Cloud Sculptors" à la musique concrète (l’hermétique ‘Wellgeist’). On comprend pourquoi le groupe cite comme influence les travaux de Terry Ryler, pionnier de l’avant-garde minimaliste. Le rock cosmique allemand des années 70 n’est pas loin non plus comme l’illustre le répétitif ‘Echo Tears’ aux évidentes réminiscences mandarines.

Entre rock progressif, musique contemporaine, stoner et jazz, ce premier album a quelque chose d’un monstre sonore, massif et néanmoins éthéré. Qu’il démarre par deux pistes d’environ vingt minutes chacune donne le ton et n’aide pas à sa défloration. "Cloud Sculptors" se mérite. Mais au bout l’extase se dresse. Le déjà cité ‘Emanation’, tout en puissance hypnotique, est un véritable monument, chaudron où bouillonnent le génie de musiciens totalement connectés les uns aux autres en un maëlstrom orgiaque. Sa seconde moitié confine littéralement à une forme de transe cataclysmique.

Lui répond en fin de parcours ‘Disintegration’, mastodonte halluciné qui gravite tout du long au bord de la rupture. Et au milieu chemine l’émotionnel ‘The Collective  Unconscious’ dont les dix-huit minutes tendres et tragiques égrenées par un orgue antédiluvien et des guitares pointillistes sur fond de batterie tentaculaire, nous tirent toutes les larmes du corps. Pour faire bonne mesure, n’oublions pas de noter l’énergie colossale du morceau-titre, longue pièce hyper technique qui arbore la face la plus metal et accessible de l’ensemble.

Dans la continuité de Kanaan mais en plus expérimental, Full Earth livre avec "Cloud Sculptors" un premier jet tout bonnement titanesque dont on espère qu’il ne restera pas sans lendemain. 
- Site officiel
GROUPES PROCHES:
KANAAN

LISTE DES PISTES:
01. Full Earth Pt I : Emanation - 21:15
02. Cloud Sculptors - 20:04
03. Weltgeist - 06:07
04. The Collective Unconscious - 18:36
05. Echo Tears - 05:35
06. Full Earth Pt Ii : Disintegration - 13:45

FORMATION:
Ask Vatn Strøm: Guitares
Eskild Myrvoll: Basse / Claviers
Ingvald Vassbø: Batterie
Øystein Aadland: Claviers
Simen Wie: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
A.O.R.: Bewitched In L.a. (2023)
A.O.R. - En passant à la formule du trio avec Paul Sabu comme chanteur attitré, A.O.R. ne s’éloigne pas dans ce "Bewitched In L.A." du style Westcoast qui est sa marque de fabrique.
CRUZH: The Jungle Revolution (2024)
HARD ROCK MELODIQUE - Cruzh poursuit son émancipation avec « The Jungle Revolution », qui l'éloigne de son AOR d'origine et l'emmène au cœur du hard rock mélodique glam/sleaze.
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024