GROUPE/AUTEUR:

THE WATCH

(ITALIE)

TITRE:
PRIMITIVE (2007)
LABEL:
AUTOPRODUCTION
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

""
MEGADAVE - 29.05.2007 - (2) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
« Primitive » est le troisième album du quintette italien The Watch : c’est en fait le quatrième album si l’on tient compte de l’ancienne configuration du groupe qui officiait sous le nom de The Night Watch et qui a produit l’album « Twilight » en 1997.

The Watch s’inscrit clairement dans le registre musical du rock progressif des seventies. Cela est reconnaissable dès les premières notes qui laissent s’exprimer l’ensemble des instruments vintages triés tout spécialement pour l’occasion : mellotron, moogs, synthés ARP… Comme souvent dans ce type de cas, la démarche d’utilisation de ce type d’instruments s’accompagne d’une coloration forte au niveau des compositions : on y reconnaîtra donc aisément des influences lorgnant plus que volontiers vers Genesis (notamment au niveau de la voix rappelant celle de Peter Gabriel) mais aussi King Crimson, Camel…

Sur la plupart des sept pièces qui constituent cette pizza (et oui, c’est italien et c’est ce qui ressemble le plus à une galette là-bas), on notera la production qui relève très bien l’osmose des instruments vintages. Un autre point remarquable dans cet album réside dans les atmosphères : celles-ci sont relativement bien travaillées, notamment par les flûtes qui renforcent les nappes de claviers et apportent une dimension expressive doublant celle de la voix : on baigne dans l’esprit seventies…

Les mélodies et structures sont très accessibles malgré l’accumulation d’ambiances. Parmi les différents morceaux, on retient ainsi plus aisément l’ouverture avec « Sounds of Sirens » qui après un crescendo d’entrée nous annonce rapidement la couleur sur fond de mellotron. Sur « Two Peaces to the rear », on assiste à une superposition très intéressante de couches de claviers sur des tempos plutôt lents tandis que « When i was a tree » nous entraîne sur un terrain un peu plus groovy. On retiendra aussi le titre « Berlin 1936 » avec son passage rappelant Deep Purple.

Globalement, on garde tout de même à l’esprit une couleur générale assez mélancolique avec des tempo assez lents : on pourrait effectivement reprocher ce manque de décollage énergétique. Cette sensation est par ailleurs renforcée par les lignes vocales du chanteur, lequel prend peu de risque à s’engager dans autre chose que ce qu’il sait faire : il est certain que c’est bien fait et maîtrisé mais cela souffre quand même d’une profonde monotonie quelques fois. On a l’impression, dans des morceaux différents, d’entendre les mêmes lignes de chant…

Primitive reste cependant un très bon album qui ravira sans nul doute les habitués des groupes de référence précités (plus particulièrement les adorateurs de Genesis et Gabriel qui trouveront ici le parfait clone de leurs anciennes idoles) et les amateurs d’instrumentation vintage.

Plus d'information sur http://www.thewatch.it/



GROUPES PROCHES:
SILVER KEY, GALLEON, UNIFAUN, TORRENT, , GENESIS, MAGRATHEA, PUPPET SHOW, IQ, MARTIGAN

LISTE DES PISTES:
01. Sound Of Sirens - 8:00
02. The Border - 4:16
03. Two Paces To The Rear - 9:10
04. When I Was A Tree - 5:38
05. Another Life - 6:19
06. Berlin, 1936 - 8:51
07. Soaring On - 4:51


FORMATION:
Ettore Salati: Guitares
Fabio Mancini: Claviers
Marco Schembri: Basse
Roberto Leoni: Batterie
Simone Rossetti: Chant / flute


TAGS:
70's
 
 
(2) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
ABADDON - 22/11/2007 -
0 0
2/5
Ce nouvel album du combo italien ne m’emballe pas outre mesure : une fois assimilé le son résolument “Genesis période Foxtrot”, on oublie la voix gabriellienne et les mellotrons plaqués sur l’orgue (ou inversement) et on se retrouve sur un produit assez plat, la faute probablement à une banque de sons assez réduite qui uniformise l’ensemble de l’album. Une impression de déja entendu donc pour qui a déja côtoyé “the Watch”, qui peine à développer une réelle originalité.
BENOÎT - 21/08/2007 -
0 0
4/5
Les clones de Genesis ont encore frappé ! Pourquoi 8 alors me direz-vous ? Tout simplement parce que c'est bien ! Cet album procure un vrai plaisir d'écoute, même si effectivement on a l'impression que c'est un album que Genesis aurait pu faire après Wind and Wuthering ou mieux après The Lamb. The Watch persiste dans sa monomanie génésienne, mais pour notre plus grand plaisir.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC THE WATCH
DERNIERE ACTUALITE
L'affiche du Prog' Sud 2015
Toutes les actualités sur THE WATCH
NOTES
4/5 (4 avis) 2.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
STEEN GRONTVED: Night Vision Goggles (2007)
ROCK
 
CHRONIQUE SUIVANTE
SCELERATA: Darkness And Light (2007)
METAL MELODIQUE
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE WATCH
THE-WATCH_Seven
Seven (2017)
3/5
3/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
THE-WATCH_Tracks-From-The-Alps
Tracks From The Alps (2014)
3/5
3.7/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
THE-WATCH_Timeless
Timeless (2011)
4/5
3.4/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
THE-WATCH_Planet-Earth
Planet Earth? (2010)
4/5
4/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
THE-WATCH_Vacuum
Vacuum (2004)
5/5
4.6/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020