ARTISTE:

EYEFEAR

(AUSTRALIE)
TITRE:

A WORLD FULL OF GREY

(2007)
LABEL:

DOCKYARD1

GENRE:

METAL PROGRESSIF

TAGS:
Chant aigu, Symphonique
"Avec cet album audacieux et d'une tristesse envoûtante, les Australiens font preuve d'une personnalité déjà bien trempée."
LOLOCELTIC (21.09.2007)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

S’il ne s’agit pas de Doom ou d’un autre genre musical dont l’essence même est la déprime systématique, le power prog mélodique que nous propose Eyefear n’en est pas moins sombre et torturé pour autant.

Le premier titre ('Searching For Forgiveness') commence par une douce mélodie de piano teintée de nostalgie par le craquement d’un vieux vinyle. Voilà donc la trame de l’album posée avec cette alliance de mélancolie et de puissance oscillant entre la noirceur envoûtante d’Evergrey et les structures tortueuses d’Elegy, le tout enrichi par la performance vocale de Danny Cecati. Ce dernier utilise un panel vocal qui n’est pas sans rappeler le grand Geoff Tate (Queensrÿche), même si une certaine tendance à abuser des trémolos fait également penser à Tobias Sammet (Edguy) au point d’en être un peu fatiguant sur 'Breathe Again' qui clôt l’album. Il réussit même à se rapprocher de James LaBrie (Dream Theater) sur 'Haunted Memories' qui ne choquerait pas sur un album du Théatre des Rêves.
Mais il serait injuste de limiter les qualités de cet album aux seules qualités du sieur Cecati. Ainsi, les claviers tiennent une place importante dans l’architecture de cette œuvre. De l’émotion discrète d’un piano sur 'The Eyes Tell No Lies' ou 'Haunted Memories' aux claviers magistraux sur l’intro de 'Changes', Sam Giaccotto apporte une profondeur indispensable à la musique d’Eyefear.

La paire rythmique n’est pas en reste pour apporter puissance et lourdeur lorsque cela devient nécessaire et tout écraser sur son passage sur 'Lost Within' ou sur l’énorme break de 'Whispers Of Soul'.
Enfin, s’il ne fait pas partie de ces adeptes de la descente de manche systématique à la vitesse de la lumière, Con Papazoglou, guitariste et principal compositeur du groupe, n’en apporte pas moins d’émotion et de technique bien placées pour ainsi permettre à ce groupe australien de continuer sa montée en puissance vers les sommets du genre.

"A World Full Of Grey" est donc un album séduisant par son audace et la tristesse envoûtante de ses compositions et mérite que les amateurs des groupes cités en référence lui apporte un peu d’attention pour découvrir ce combo prometteur à la personnalité déjà bien trempée.


Plus d'information sur http://www.eyefear.com



GROUPES PROCHES:
DREAM THEATER, POTVIN LATREILLE


LISTE DES PISTES:
01. Searching For Forgiveness - 7:12
02. A World Full Of Grey - 5:17
03. Changes - 4:57
04. Lost Within - 5:44
05. Moments - 0:35
06. The Eyes Tell No Lies - 6:09
07. Whispers Of The Soul - 4:51
08. Haunted Memories - 5:27
09. Breathe Again - 6:34
10. Searching For Forgiveness (Radio edit) - 4:46

FORMATION:
Con Papazoglou: Guitares
Danny Cecati: Chant
Rob Gorham: Basse
Sam Giaccotto: Claviers
Zain Kimmie: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Eyefear: The Inception Of Darkness
 
AUTRES CHRONIQUES
T-BO: We Stay Together (2007)
ROCK PROGRESSIF -
LA TORRE DELL'ALCHIMISTA: Neo (2007)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT EYEFEAR
EYEFEAR_The-Unseen
The Unseen (2008)
3/5
3/5
DOCKYARD1 / METAL PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021