GROUPE/AUTEUR:

IRON MAIDEN

(ROYAUME UNI)

TITRE:
POWERSLAVE (1984)
LABEL:
EMI
GENRE:
HEAVY METAL

""
NOISE - 16.10.2007 - (5) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Nous sommes en 1984 et Iron Maiden poursuit sur sa lancée, sans guère de pause, avec ce 5ème album en 5 années seulement. "Piece Of Mind" avait assis la popularité du groupe de par le monde, aux Etats-Unis notamment, et Maiden avait dû tourner de manière intensive jusqu’à terminer le 18 décembre 1983 à Dortmund par une date mémorable, dont des extraits apparaissent sur le dvd récemment sorti, "Early Years".

Malgré ce succès énorme, Maiden ne relâche pas la pression et retourne donc en studio à Nassau, aux Bahamas, avec le désormais fidèle Martin Birch aux manettes. L’album sort le 3 septembre 1984, précédé par le single "2 Minutes To Midnight" le 6 aôut. Et il est à noter que pour cet album, et pour la 1ère fois de sa carrière, le line up du groupe reste stable.
Le groupe ainsi très soudé ressemble à une machine de guerre sans failles, même si l'on peut remarquer qu’au niveau de la composition, il existe deux clans : Harris, seul de son côté, et de l’autre Bruce Dickinson et Adrian Smith. Mais cette rivalité ne nuit pas au groupe et crée bien au contraire une certaine émulation.

De ce fait, on peut séparer cet album en deux : d’un côté quatre titres directs, les tubes de l’album ("Aces High", "2 Minutes To Midnight", "Powerslave" et "Rime Of The Ancient Mariner"), et de l’autre quatre autres titres moins évidents qui s’enchainent ("Losfer Words", "Flesh Of The Blade", "The Duellists" et "Back In The Village").

"Aces High" ouvre l’album de manière très énergique, morceau typique de Steve Harris, bien heavy porté par un Dickinson en état de grâce, le morceau idéal pour ouvrir les concerts. celui-ci traite de la guerre, dans la lignée d’un "The Trooper", et plus particulièrement des bombardiers britanniques pendant la bataille d’Angleterre.
Le morceau qui suit est aussi l'un des plus grands classiques de Maiden. Musicalement, on a affaire à ce que le heavy metal propose de meilleur ; riff d’entrée mémorable, soli gigantesques de la part de l’une des plus grandes paire de guitaristes que le métal ait connue, Adrian Smith et Dave Murray, et du point de vue parole, on a encore un titre très intelligent signé Dickinson, traitant de la guerre et proposant un point de vue très critique sur les politiciens et les marchands d’armes. C'est ainsi que l’excellent clip de ce titre nous renvoie au film Docteur Follamour, superbe pamphlet anti-militariste.

Pour boucler l’album, Maiden nous propose deux de ces plus grands chefs d’œuvre.

"Powerslave", pour commencer, est sans doute le meilleur titre écrit par Bruce Dickinson. C’est aussi le point culminant de l’album ; ambiance mystique, à l’image de la célèbre pochette du disque, partie instrumentale splendide, soli parfaits et basse de Steve Harris ponctuant l’ensemble. Les paroles illustrent le thème de la pochette et traitent d’un pharaon égyptien mourant et se lamentant sur les limites de son pouvoir, un classique parmi les classiques.

L’album se conclut enfin avec le titre le plus long de l’histoire du groupe, "Rime Of The Ancient Mariner", 13 minutes au compteur. Ce titre s’inspire d’un poème de Samuel Taylor Coleridge écrit en 1798. Musicalement, on a une ballade épique de toute beauté et on insistera particulièrement sur le break central où la basse de Harris relance doucement la machine, peu à peu rejointe par Dickinson et le reste du groupe. Mais le morceau, malgré sa durée, ne souffre d’aucun temps morts.

A coté de ces 4 gros titres, on trouve donc 4 morceaux moins indispensables, loin d’être mauvais mais souffrant de la comparaison.

On commence par l’instrumental "Losfer wWrds", le 4ème du groupe et sans doute le moins bon, qui se laisse écouter mais n’a pas la puissance de ses prédécesseurs. "Flesh Of The Blade" est un morceau typique heavy metal, bien fait sans plus, et qui apparaîtra sur la bande son du film Phenomena, de Dario Argento. On trouve ensuite "The Duellists", inspiré du film du même nom de Ridlet Scott (1978), titre assez bon, sans doute le meilleur des quatre. Enfin, "Back In The Village", la suite de "The Prisonner", écrite par Bruce Dickinson, traite de la célèbre série trélévisée Le Prisonnier. Cette chanson est la plus faible de l’album, les vocaux étant plus que limites malgré une bonne partie instrumentale. On notera que ces trois morceaux qui s’enchaînent sur album n’ont jamais été joués live. Ils présentent une face heavy classique, certes bonne mais en deçà du reste du disque.

Avec cet album Maiden ne révolutionne pas particulièrement sa musique mais la fait évoluer et apporte une touche de nouveauté : titres plus longs, côté épique renforcé, paroles soignées.
Suite à ce très gros succès, Maiden va entamer sa plus longue tournée. Le World Slavery Tour débutera le 9 Août 1984 par une série de concerts derrière le rideau de fer absolument mémorables et se terminera le 5 Juillet 1985. A noter la participation au Rock in rio, le 21 janvier 1985 devant 200.000 personnes, et 4 concerts d’anthologie à Los Angeles entre le 14 et le 17 mars 1985.
Cette tournée donnera d’ailleurs naissance à l'un des plus grands live de l’histoire du métal, le "Live After Death".

Ce n’est sans doute pas le meilleur album de Maiden mais c’est incontestablement un classique de l’âge d’or du groupe qui va marquer nombre de fans de métal dans le monde.
On soulignera aussi la superbe pochette de Derek Riggs, certainement l’une des plus belles du groupe.

Plus d'information sur http://www.ironmaiden.com/



GROUPES PROCHES:
VIRON, FAYNEL, SLOUGH FEG, HOLY GRAIL, LORD VOLTURE, HALFORD, MALISON ROGUE, WHISPERING TALES, ETERNAL FLIGHT, T.I.R.

LISTE DES PISTES:
01. Aces High - 4:30
02. 2 Minutes To Midnight - 6:02
03. Losfer Words (Big'Orra) - 4:15
04. Flash Of The Blade - 4:06
05. The Duellists - 6:07
06. Back In The Village - 5:03
07. Powerslave - 7:11
08. Rime Of The Ancient Mariner - 13:39


FORMATION:
Adrian Smith: Guitares
Bruce Dickinson: Chant
Dave Murray: Guitares
Nicko McBrain: Batterie
Steve Harris: Basse


TAGS:
Epique
 
 
(5) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
HIZIA - 29/02/2012 -
0 0
5/5
Suite au succès de la doublette "The Number Of The Beast" - "Piece Of Mind", de véritables coups de maîtres, il n'aurait pas été étonnant de voir la musique d'Iron Maiden perdre en beauté... Absolument pas! Encore mieux: la Vierge pond ici son disque le plus épique et le plus impressionnant, de la musique à la pochette.

De tous ses albums studios, "Powerslave" est de loin mon album favori d'Iron Maiden, en grande partie pour la présence de ce titre si génial qu'est 'The Duellists', ses lignes de basse galopantes, et puis surtout ses guitares. Au niveau des textes, les British laissent souvent sceptiques mais pour ce qui est de l'instrumentation, on a affaire à des génies. Ce titre en est l'exemple parfait ! Même les gigantesques 'Aces High', 'Two Minutes To Midnight' et l’impressionnant 'Rime Of The Ancient Mariner', pourtant des titres d'une qualité rare, ne me font pas le même effet. Relégué au rayon des "morceaux secondaires", 'The Duellists' est pourtant le meilleur morceau de l'album, et peut-être même la plus grosse réussite de Maiden, avec 'Running Free' !

En clair, "Powerslave" est juste un classique démentiel ! Dur de passer à côté...

LYNOTT - 20/11/2009 -
0 0
4/5
Maiden enfonce avec cet opus le clou planté par "Piece Of Mind". Un disque indispensable même s'il est vrai que quelques faiblesses émaillent la partition.

Mais tout de même, les brûlots cités dans la chronique, qui font de cette œuvre un des musts du groupe, permettent à eux seuls d'écouter ce disque encore aujourd'hui avec une jubilation bienfaisante et une nostalgie positive galvanisante à souhait !

Et une madeleine de Proust supplémentaire une !

MR.BLUE - 19/11/2009 -
0 0
5/5
Quelle différence de son entre "Piece Of Mind" et "Powerslave". On jurerait que 10 ans les séparent. "Powerslave" à tout d’un grand : un artwork qui n’en finit plus (jusque dans les détails avec la tête de Mickey planquée dans les hiéroglyphes et le comique "Indiana Jones Was Here"), une complicité basse/batterie qui se précise (Harris avoue avec l’arrivée de McBrain un peu plus tôt avoir été fortement inspiré par le tandem Glover/Paice de Purple), une inspiration et des guitares furieuses, un Dickinson au top de sa forme.
Pour moi, peu de points faible ici. J’aime beaucoup l’instrumental (pas évident à reprendre en Live, on a pu s’en rendre compte à plusieurs reprises) et trouve le riff de "Flash Of The Blade", associé à une batterie pressante et métronomique, superbement metal. Et puis, il y a les classiques ; les indispensables.
Un sans faute pour moi !

VOIR LES 5 AVIS DES LECTEURS
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC IRON MAIDEN
DERNIERE ACTUALITE
IRON MAIDEN en concert à Paris en juillet 2020 avec AIRBOURNE et AVATAR
Toutes les actualités sur IRON MAIDEN
DERNIER ARTICLE
IRON MAIDEN - BERCY (PARIS) - 5 JUIN 2013
2 ans jour pour jour, après leur passage à Bercy en 2011, la machine de guerre Iron Maiden, célébrait hier soir à nouveau sa grande messe et dans la même salle. Tous les articles sur IRON MAIDEN
DERNIERE INTERVIEW
Le 25 août dernier, Music Waves a eu le privilège d’être convié à l’écoute très privée du très attendu "The Book of Souls".

NOTES
4.5/5 (10 avis) 4.5/5 (15 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ECHOES: Rachel (2007)
ROCK PROGRESSIF
 
CHRONIQUE SUIVANTE
QUEEN: Innuendo (1991)
ROCK Entre le hard rock chéri par Brian May & Roger Taylor, le rock opéra fleurissant de la tête de Mercury et le rock progressif des ‘70s, la Reine offre sur un plateau d’argent un album à ranger parmi ses classiques.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT IRON MAIDEN
IRON-MAIDEN_The-Book-Of-Souls
The Book Of Souls (2015)
5/5
3.9/5
WARNER / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Maiden-England-88
Maiden England' 88 (2013)
4/5
4.3/5
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_En-Vivo
En Vivo! (2012)
4/5
4.5/5
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_The-Final-Frontier
The Final Frontier (2010)
4/5
3.6/5
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Flight-666
Flight 666 (2009)
4/5
4/5
EMI / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020