ARTISTE:

AGUA DE ANNIQUE

(HOLLANDE)
TITRE:

AIR

(2007)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

ROCK ATMOSPHERIQUE

TAGS:
Chant féminin, Intimiste, Mélancolique, Planant
""
EL_BIA (16.10.2007)  
5/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Le roi est mort… Vive le roi ! Après son départ de The Gathering il y a de cela un an, la magnifique chanteuse Anneke Van Giersbergen, à la voix douce, chaleureuse et enchanteresse, a décidé de se lancer dans une carrière solo et de créer son propre groupe : Agua de Annique. Voici aujourd’hui le résultat de cet ambitieux projet qui parvient à nos chères oreilles, afin de nous faire ressentir de subtiles émotions toujours aussi pures et passionnantes que sur les opus de The Gathering.

C’est donc avec plaisir que l’on se laisse transporter dans ce Rock atmosphérique à la tendresse rare, où la mélancolie vient caresser jusqu’aux méandres de notre esprit, et où la sensualité devient le fil directeur d’une escapade inoubliable.

Agua de Annique est en effet une expérience unique, en ce qu’elle procure des sensations émotives comme rarement des musiques, ou même toute œuvre artistique, arrivent à en susciter. Cette avalanche de sensations est en grande partie due à la phénoménale Anneke Van Giersbergen dont les prouesses vocales ne sont désormais plus à démontrer. Le ton toujours juste, sachant parfaitement comment donner un sens profond à ses propos, la belle transporte l’auditeur dans une dimension surréaliste s’apparentant à un doux rêve…

Les atmosphères des titres se veulent planantes et toujours soutenues par une basse omniprésente, renforçant ces ambiances sombres et parfois lourdes qui planent sur la musique. La guitare, de par des arrangements simples mais diablement efficaces, se veut la plus émotive possible, avec des accords mélancoliques à souhait. Le piano est également très bien utilisé au profit de cette ambiance musicale unique, que seule Anneke est capable de produire. Le rendu est donc absolument irréprochable, idéal pour entrainer l’auditeur dans un formidable périple dont il ne ressortira pas indemne, lui faisant découvrir une facette inconnue de l’art musical.

Pour être plus précis, cet album arrive même à dépasser la subtilité des albums de The Gathering avec des titres, courts (d’une durée excédant rarement les 5 minutes) mais efficaces qui arrivent à transmettre des sentiments si difficilement perceptibles. Il n’y a qu’à écouter « Day After Yesterday » pour s’en convaincre, cette musique à la tristesse aussi grande que l’espoir ou le bien être qu’elle peut procurer : son refrain à la voix pleine de sens, ce piano parlant de lui-même, ou encore cette trompette sidérante sur le final sont autant d’éléments contribuant à faire d’Agua de Annique un groupe exceptionnel.

« Air » nous fait donc ressentir autant d’émotions contradictoires qu’indescriptibles. « Sunken Soldiers Ball » en est un des exemples criant, avec cette atmosphère planante et envoutante, saupoudrée de ce refrain magique où Anneke se fait, une fois de plus, communicative à souhait.

Ainsi, chaque titre mériterait d’être décrit dans le détail, à l’image de « Witnesses » dont la basse et les effets d’écho sur la voix sont ravageurs, « Trail of Grief » et sa montée en puissance sidérante, ou encore « Come Wander with Me » dont la douceur et la pureté ont peu d’équivalents… Chaque morceau de cette merveille musicale se doit donc d’être dégusté avec précaution, tant ce fin met est d’une délicatesse rare.

C’est donc avec enthousiasme que je recommande ce brillant album, illustration du talent sans limite dont fait preuve l’incroyable Anneke Van Giersbergen. Je me dois au passage de saluer l’énorme travail de composition accompli par le groupe dans la réalisation de cette œuvre ! Félicitation Agua de Annique !!


Plus d'information sur http://www.aguadeannique.com/



GROUPES PROCHES:
LIV KRISTINE, THE GATHERING, AMARTIA, ANNEKE VAN GIERSBERGEN

LISTE DES PISTES:
01. Beautiful One
02. Witnesses
03. Yalin
04. Day After Yesterday
05. My Girl
06. Take Care Of Me
07. Ice Water
08. You Are Nice
09. Trail Of Grief
10. Come Wander
11. Sunken Soldiers
12. Lost And Found
13. Asleep

FORMATION:
Anneke van Giersbergen: Chant / Piano
Jacques de Haard: Basse
Joris Dirks: Guitares
Rob Snijders: Batterie
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
KANTZIKO
26/05/2011
75
  0 0  
5/5
J'ai tout entendu ou plutôt lu, au sujet de cet album. Des compliments, des éloges, des critiques acides. J'ai acheté le CD à la lecture de cette critique ci. Et ça doit bien faire au moins deux ans. Deux ans donc à ressasser cet album, à le triturer, à l'écouter encore et encore. Et bien, au risque de déplaire à ceux qui n'ont entendu dans cet album qu'un joujou dans lequel Anneke aurait joué la facilité, je me range de l'avis du chroniqueur : cet album est magnifique. Et pas lassant non plus.
Alors certes, tout n'est pas du même tonneau. Pour être franc, quand je mets l'album en lecture, j'occulte quasi-systématiquement les trois balades (Take Care..., Come wander... et Asleep). Pas qu'elle ne soit pas belles, mais je trouve qu'elles ne sont pas en accord avec le reste. Elles rajoutent un peu trop de pathos.
Par exemple la jonction entre My Girl et Ice Water est déjà suffisante en elle même avec l'intro du second titre. Autre point noir, You Are Nice, qui se veut énergique mais au final casse un peu les oreilles.
Pourquoi une si bonne note alors ? Parce que les autres pistes sont absolument magnifiques ! Aussi bien l'enchaînement des cinq premières pistes, parfaitement maîtrisé, avec de bonnes variations d'ambiance et de tempo, que chacun des mastodontes de la seconde partie (exception faite des titres moins bons mentionnés au dessus). Ca fait donc quatre autres morceaux géniaux : Ice Water, Trail of Grief, Sunken Soldiers Ball et Lost and Found. Chacune avec une construction solide, de bonnes idées et un feeling (surtout au chant) énorme.
L'incorporation de l'autre chant est bien amenée et embellit bien les titres où il est présent. Les chœurs de Ice Water sont tout aussi bons. Les interventions de trompette font du bien et ne sont pas en trop, au contraire.
Les cinq premières et quatre piochées dans la seconde moitié, ça fait toujours neuf pistes à écouter sans fausse note. Il est là mon album parfait.
Et oui, on peut y trouver trop de ressemblances avec certains titres de The Gathering, conspué la facilité de certains arrangements, la faiblesse des paroles, ou que sais-je encore. Mais personnellement, j'ai encore des frissons sur certaines chansons, et je me passe encore cette sélection de morceaux du disque plus d'une fois par semaine. La plus belle confirmation personne que j'aime cet album, et je l'espère, une incitation pour vous à l'écouter, ou à le redécouvrir si jamais vous étiez passés un peu vite dessus.
Après, si ça n'est toujours pas votre tasse de thé, ma foi, les goûts ... hein ?

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3.8/5 (6 avis)
STAFF:
3.4/5 (7 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
QUEEN: Innuendo (1991)
ROCK - Entre le hard rock chéri par Brian May & Roger Taylor, le rock opéra fleurissant de la tête de Mercury et le rock progressif des ‘70s, la Reine offre sur un plateau d’argent un album à ranger parmi ses classiques.
THE POODLES: Sweet Trade (2007)
A.O.R. - Les Suédois imposent un style à la fois puissant, efficace et mélodique pour un résultat totalement imparable.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT AGUA DE ANNIQUE
AGUA-DE-ANNIQUE_Live-In-Europe
Live In Europe (2010)
4/5
4/5
AGUA RECORDINGS / ROCK
AGUA-DE-ANNIQUE_Pure-Air
Pure Air (2009)
4/5
4.5/5
AUTOPRODUCTION / ROCK ATMOSPHERIQUE
AGUA-DE-ANNIQUE_In-Your-Room
In Your Room (2009)
4/5
-/5
AGUA RECORDINGS / ROCK ATMOSPHERIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021