MW / Accueil / Chroniques / ARTI & MESTIERI: First Live In Japan
GROUPE/AUTEUR:

ARTI & MESTIERI

(ITALIE)

TITRE:
FIRST LIVE IN JAPAN
ANNEE PARUTION:
2006
LABEL:
MOONJUNE
GENRE:
JAZZ
""
BATRIC - 22.10.2007 -
1973 fut une grande année, tout le monde le sait : Dark Side Of The Moon, Selling England By The Pound, Tubular Bells et j'en passe... c'est également durant cette année qu'en Italie naquit un groupe du nom de Arti & Mestieri. Inconnu au bataillon, me dites-vous ? N'ayez pas honte, je ne connaissais pas non plus jusqu'à ce que ce "First Live In Japan" arrive dans ma liste des découvertes du mois.

Arti & Mestieri est donc un groupe italien qui n'en est pas à son premier essai mais affiche néanmoins une discographie modeste en regard de sa longévité. Et ceci est pour le moins surprenant si l'on considère la qualité des compositions et des interprètes.
Ayant tourné aux côtés de PFM, Gentle Giant et ELP, références de qualité, cette formation nous propose des compositions, à mi-chemin entre le jazz-rock et le progressif, qui rappellent fortement Gong dans l'esprit général, sans les délires scéniques de David Aellen.

Découvrir un groupe par le biais d'une prestation live est toujours délicat car le live, même s'il est souvent "retravaillé" en studio, laisse apparaître les défauts. D'un autre côté, pour votre serviteur qui considère que rien ne vaut la spontanéité de la scène, je dois avouer que j'en ai eu ici pour mon argent.
Quand Arti & Mestieri monte sur scène, c'est avant tout pour jouer leur musique sans se préoccuper d'effets plus ou moins heureux : on branche et c'est parti.

Et en guise de démarrage, "Gravita 9.81" annonce immédiatement la suite : jazz, psychédélisme et impros sont les trois couleurs primaires du spectre d'Arti & Mestieri.
Enchaînons, dans le même esprit, sur un "Strips" chanté "à l'italienne" et porté par les notes de ce violon omniprésent et l'esprit général est posé en moins de 10 minutes.

Les 70 minutes qui suivent sont du même acabit et nous permettent d'être les témoins d'un concert dans la plus pure tradition des années 70's, avec ses caractéristiques qui apparaîtront pour certains comme des qualités et pour d'autres comme de lourds défauts.
Car ici, la spontanéité se traduit également par des imperfections dans le jeu des musiciens, dans le sens où chacun joue comme il le ressent, pas forcément comme cela est écrit sur la partition ou a été répété en studio. Le but recherché, comme souvent dans ce style, est le plaisir, le frisson du chorus qui vous prend aux tripes et qui vous passe partout, cette note de saxophone qui "décroche" et rend le chorus encore plus génial et spontané.

Et je vois déjà les esprits chagrins qui me disent : "ah bon ? pas de réel souci de la composition qui fait mouche ?"
A ceux-ci je réponds d'aller directement rencontrer le pianiste sur "Kawasaki" et de me dire si avec ça, il n'y a pas de quoi tomber amoureux tellement c'est beau de technique, d'inventivité et de sensibilité.

Non, s'il me fallait aujourd'hui trouver un défaut à ce groupe, je n'en trouverais qu'un, tout ce qu'il y a de plus subjectif : le chanteur est très typé "italien".
Personnellement, j'ai du mal avec cette façon de chanter, de même que d'autres ont du mal avec les descentes de manche à la Malmsteen ou les voix d'outre-tombe dans le doom. Je le redis, c'est subjectif et c'est la seule chose que je pourrais reprocher à Arti & Mestieri.
Pour le reste, rien ne manque, rien n'est en trop, c'est tout simplement malheureux d'être passé à côté pendant plus de trente ans.

Plus d'information sur http://www.artiemestieri.org/

VIDEO

GROUPES PROCHES:
CAMEL, GONG, BEPPE CROVELLA

LISTE DES PISTES:
01. Gravità 9.81 - 04:34
02. Strips - 04:26
03. Corrosione - 01:30
04. Positivo/negativo - 03:40
05. In Cammino - 06:14
06. Valzer Per Domani - 04:13
07. Mirafiori - 05:53
08. Nove Lune Prima - 00:56
09. Mescal/mescalero - 02:36
10. Nove Lune Dopo - 01:06
11. Aria Pesante - 04:10
12. Dimensione Terra - 03:52
13. Kawasaki - 06:11
14. Glory - 02:44
15. Marilyn - 05:24
16. Arcenciel - 03:53
17. Alba Mediterranea - 04:37


FORMATION:
Alfredo Ponissi: Saxophones, Flûte, Clarinette
Beppe Crovella: Claviers
Furio Chirico: Batterie
Iano Nicolo: Chant
Lautaro Acosta: Violon
Marco Roagna: Guitares
Roberto Cassetta: Chant / Basse


TAGS:
Live, Fusion, Jazzy, Psychédélique
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC ARTI & MESTIERI
 
NOTES
 
4/5 (1 avis)
- /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT ARTI & MESTIERI
 
ARTI--MESTIERI_First-Live-In-Japan First Live In Japan (2006)
MOONJUNE / JAZZ
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville Records, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2020