ARTISTE:

ULVER

(NORVÈGE)
TITRE:

SHADOWS OF THE SUN

(2007)
LABEL:

THE END

GENRE:

POST ROCK

TAGS:
Chant grave
""
ALADDIN_SANE (23.11.2007)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Au concours de l’album atmosphérique le plus sombre de l’année, « Shadows of the sun » peut aisément prétendre figurer en bonne place. En effet, si les derniers albums du groupe montraient déjà clairement une orientation « électro-gothique » prononcée dans la lignée du très beau « A natural disaster » d’Anathema, cette fois-ci, il n’y a plus de doute, Ulver est bien devenu un groupe « dark-ambient » à part entière. L’autre terme qui viendrait à l’esprit pour qualifier la musique des norvégiens est celui de « post-rock ».

Ceux qui, comme votre serviteur, ont adoré « Blood inside », le précédent opus, risquent de déchanter un peu à la première écoute tant l’album entier semble se couler dans le même moule. La musique produite n’est que calme et volupté, la voix du chanteur constamment basse et monocorde évoque la mélancolie et la tristesse : on est à des années lumières du « black métal » des débuts du groupe.

Les instruments rois sont les cordes et les claviers, jamais les norvégiens ne s’étaient rapprochés autant de ce folk scandinave dépouillé cher à Tenhi ou à White Willow (période « Ignis Fatuus »). Par moment, quand l’album aborde des contrées plus cinématographiques, c’est à « Delirium Cordia » de Fantomas que l’on pense (sorte de Bande Originale d’un film d’horreur imaginaire). Et quand on croit que l’ennui va nous guetter, Ulver a l’intelligence d'agrémenter son propos d’une trompette jazzy du meilleur effet. Et ce n’est pas la reprise d’un morceau de Black Sabbath (« Solitude ») qui va changer les choses, la musique s’écoulera tranquillement jusqu’à un dénuement forcément … serein.

Le sticker promotionnel sur l’emballage du disque annonce un album à réserver aux amateurs de King Crimson, Univers Zéro et Coil (entre autres). Pour une fois, la formule me semble bien trouvée.

Pour finir, on remarquera également la très belle pochette illustrée par une photo extraite du « Natural history magazine » d’octobre 1978 (ça, c’est de l’information) cadrant parfaitement avec l’ambiance de l’album.


Plus d'information sur http://www.jester-records.com/ulver/ulver.html





LISTE DES PISTES:
01. Eos
02. All the love
03. Like music
04. Vigil
05. Shadows of the sun
06. Let the children go
07. Solitude
08. Funebre
09. What happened ?

FORMATION:
Jørn H. Sværen: Batterie
Tore Ylwizaker: Programmations
Trickster G. (aka Garm) : Chant
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (1 avis)
STAFF:
3.4/5 (5 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
ULVER AU Ninkasi Kao
 
AUTRES CHRONIQUES
TRIBUZY: Execution - Live Reunion (2007)
HEAVY METAL -
GALLEON: Engines Of Creation (2007)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ULVER
ULVER_Sic-transit-gloria-mundi
Sic Transit Gloria Mundi (2018)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK ALTERNATIF
ULVER_Messe-I-X-VI-X
Messe I.x-vi.x (2013)
4/5
4/5
KSCOPE / AUTRES
ULVER_Childhood-s-End
Childhood's End (2012)
4/5
3/5
KSCOPE / AUTRES
ULVER_War-Of-The-Roses
War Of The Roses (2011)
4/5
5/5
KSCOPE / AUTRES
ULVER_Blood-Inside
Blood Inside (2005)
5/5
5/5
JESTER / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021