GROUPE/AUTEUR:

THE PINEAPPLE THIEF

(ROYAUME UNI)

TITRE:
WHAT WE HAVE SAWN (2007)
LABEL:
CYCLOPS
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

""
ALADDIN_SANE - 20.12.2007 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
5/5
Comme beaucoup de groupes à la charnière de différents styles, Pineapple Thief se retrouve souvent la cible de ceux qui trouvent leur musique trop « pop », pas assez « progressive », trop linéaire… Vous pouvez varier les qualificatifs selon vos humeurs ou vos goûts.
S’il manque parfois de constance dans l’inspiration (plusieurs morceaux plus ou moins dispensables dans tous leurs albums), le groupe de Bruce Soord sait aussi faire preuve en revanche de beaucoup d’inventivité et d’énergie quand la musique prend le pas sur le chant comme en témoigne le très beau final électro-pop de leur précédent album « Little Man ».

Avec « What we have sawn », les choses n’ont pas vraiment changé. Le chant de Bruce Soord renvoie toujours aux canons de la pop actuelle (Radiohead notamment) mais le groupe semble faire preuve d’un regain d’énergie qui manquait un peu au précédent album, et surtout, la place laissée aux instruments a été considérablement augmentée comme en témoigne l’instrumental « Take me with you » et le morceau final de pratiquement 30 minutes dans lequel le chant n’intervient que pour quelques petites minutes. Ne serait-ce que pour ces 2 morceaux, l’album vaut la peine d’être écouté et de figurer parmi les meilleurs travaux du groupe.

Bien sûr, il y a quelques temps morts (« Deep Blue World »), et la mélancolie est toujours présente dans les compositions. Mais quand arrive le morceau titre avec son ouverture à la « Echoes » de Pink Floyd et sa batterie au premier plan, on se dit que l’on a affaire à quelque chose de spécial. Puis, quand Pineapple Thief se met à côtoyer Sonic Youth sur les terres du « Noisy-rock », la comparaison habituelle avec Radiohead ou Porcupine Tree perd alors un peu sa raison d’être. On retrouve le groupe dans ses habitudes pour quelques minutes de chant mais c’est après que cela devient vraiment intéressant : quelques notes de pianos répétitives, un beat électronique donnant la mesure, puis une lente et jouissive progression instrumentale dans laquelle les guitaristes s’en donne à cœur joie accompagnés par une mélodie synthétique digne de la BO « Escape From New York » de John Carpenter. Du pur rock psychédélique progressif comme on en a rarement entendu depuis « Signify » de Porcupine Tree.
Par la suite, Pineapple Thief calme le jeu momentanément avant d’embrayer sur un final symphonique de toute beauté. Au fur et à mesure des écoutes, je suis toujours abasourdi par ce final, le cas typique d’un morceau qui doit prendre une grande ampleur en concert.

Qui osera dire ensuite que ce groupe ne fait pas du rock progressif ? Au contraire, à bien y regarder, Pineapple Thief représente probablement une des facettes de son avenir et « What we have sawn » en est la preuve flagrante.

Plus d'information sur http://www.pineapplethief.com



GROUPES PROCHES:
PORCUPINE TREE, GREYLEVEL, BRUCE SOORD WITH JONAS RENKSE, CLOWNAGE, CARPTREE, TIMOTHY PURE, DELUSION SQUARED, AEON SPOKE, MUNDY, NO MAN

LISTE DES PISTES:
01. All You Need To Know
02. Well I Think Thats What You Said
03. Take Me With You
04. West Winds
05. Deep Blue World
06. What We Have Sown


FORMATION:
Bruce Soord: Chant / Guitares / Claviers
Jon Sykes: Basse
Keith Harrison: Batterie
Steve Kitch: Claviers
Wayne Higgins: Guitares


TAGS:
Electro, Jam, Psychédélique, Symphonique
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
ABADDON - 25/12/2007 -
0 0
1/5
Il faut reconnaitre un mérite à Pineapple Thief : celui de savoir meubler le vide. Si le son et les arrangements sont extrêmement soignés tout au long de leur dernier album, “What we have sawn”. c’est l’aspect le plus progressif de leur travail. Pour le reste, j’avoue avoir été pris d’une vertigineuse somnolence à l’écoute de cet opus, faute d’avoir pu accrocher à leurs compos.
Le procédé consiste ici le plus fréquemment à empiler les arrangements sur des lignes mélodiques très simples, voire simplistes (le troisième segment du morceau-titre se développe sur deux notes scandées pendant 7 minutes), procédé largement utilisé en techno et en trance music. Ici les arrangements sont plus complexes mais pour qui ne se laisse pas prendre par le truc, ne masquent pas le manque de matière dans les compositions. On entend bien des réminiscences de groupes illustres comme Pink Floyd (le parfum d’Echoes [Meddle] est très net dans ‘What we Have Sawn’, le morceau) ou Porcupine Tree (les harmonies de ‘Well, I think that’s what you said’ par exemple), mais ces glorieux prédécesseurs ont quant à eux su insuffler un supplément d’âme qui a profondément habité leurs morceaux.
Ici tout paraît désincarné, flirtant souvent avec l’inconsistant (‘Take me with you’), parfois avec la guimauve (‘Deep Blue World’), au mieux avec le hit FM sympa mais pas très original (‘All You Need to Know’). Ailleurs, on fait dans le remplissage (pas mal d’interludes comme à la fin de ‘Well, I think that’s what you said’ ou de ‘Take me with you’), ou dans l’étirement des lignes musicales jusqu’à plus soif, notamment dans le morceau-titre, interminable.
On arrive donc au prototype de ce qui est une fausse bonne idée : le produit admirablement bien fini mais très creux, aussitôt écouté, aussitôt oubliable. La négation même de ce que l’art en général, et la musique progressive en particulier, devrait produire ! “What We Have Sawn” donne donc une maigre récolte : un parfait produit de consommation, agréable à utiliser, mais sur une durée fort limitée : désespérant !

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC THE PINEAPPLE THIEF
DERNIERE ACTUALITE
PINEAPPLE THIEF: Nouvel album en septembre
Toutes les actualités sur THE PINEAPPLE THIEF
DERNIER ARTICLE
THE PINEAPPLE THIEF + GODSTICKS - DIVAN DU MONDE - 1er FEVRIER 2017
Le combo de Bruce Soord était de retour sur le devant de la scène en France pour promouvoir "Your Wilderness" accompagné par le génial Gavin Harrison dans toute sa splendeur pour le meilleur et .... Tous les articles sur THE PINEAPPLE THIEF
DERNIERE INTERVIEW
Bruce Soord, habitué des interviews chez Music Waves, est cette fois-ci de retour pour promouvoir le dernier album de The Pineapple Thief, "Dissolution".

NOTES
4/5 (4 avis) 3.7/5 (11 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
KOUN KOUN: K olo R (2007)
JAZZ
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ANGE: Zénith An II (2007)
ROCK PROGRESSIF
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE PINEAPPLE THIEF
PINEAPPLE-THIEF_dissolution
Dissolution (2018)
4/5
4.3/5
KSCOPE / ROCK PROGRESSIF
PINEAPPLE-THIEF_Your-Wilderness
Your Wilderness (2016)
5/5
4.2/5
KSCOPE / ROCK PROGRESSIF
PINEAPPLE-THIEF_Magnolia
Magnolia (2014)
4/5
4/5
KSCOPE / ROCK ATMOSPHERIQUE
PINEAPPLE-THIEF_All-The-Wars
All The Wars (2012)
4/5
4.2/5
KSCOPE / ROCK ALTERNATIF
PINEAPPLE-THIEF_Someone-Here-Is-Missing
Someone Here Is Missing (2010)
5/5
4/5
KSCOPE / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020