GROUPE/AUTEUR:

ALEX SKOLNICK TRIO

(ETATS UNIS)

TITRE:
LAST DAY IN PARADISE (2007)
LABEL:
MAGNA CARTA
GENRE:
JAZZ

""
MEGADAVE - 17.12.2007 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
2/5
Comme l’indique son nom, ‘Alex Skolnick Trio’ est un groupe formé autour du leader Alex Skolnick, lequel est donc accompagné par deux acolytes (puisque c’est un trio et que un plus deux font trois). Ce que n’indique pas forcément le nom, c’est que la tête pensante du groupe, élève de Joe Satriani, a été le guitariste des groupes ‘Testament’ et ‘Savatage’ : officiant donc dans un registre plutôt guitaristiquement musclé.

Visiblement las du métal, du trash et du shred (mais pas tant que ça en fait comme nous le verrons plus loin), Alex s’est ainsi éloigné de ce registre pour s’orienter vers le jazz en retournant à l’école pour peaufiner cette discipline. Il y rencontrera notamment le batteur Matt Zebroski (c’est fait, on en a maintenant deux sur trois). Ils seront rejoints ensuite, après un petit changement de line-up, par Nathan Peck à la basse (et un autre qui font trois).

Après le trash, Alex passe donc au jazz mais sans pour autant délaisser ce courant métallique qui a si longtemps parcouru ses veines. En effet, la particularité du trio est de transposer des classiques du métal à la sauce jazz. Les premières galettes du groupe comportent d’ailleurs près de la moitié du matériel en reprises… Ce qui semble leur conférer un certain succès.

Avec six années d’existence, ‘Last Day In Paradise’ est ainsi le troisième album du groupe (bien qu’il y ait eu des rééditions et un EP exclusivement disponible en téléchargement). Il nous propose un jazz assez dépouillé, de part sa formation en trio, en intégrant trois reprises de standards du métal : ‘Practice What You Preach’ de Testament (en version latino), ‘Tom Sawyer’ de Rush et ‘Revelation Mother Earth’ d’Ozzy.

Le jazz développé ici est purement instrumental, fortement axé sur la guitare qui y déroule tous les thèmes. Mis à part sur le titre final ‘Western Sabbath Stomp’ (le seul titre qui aura la capacité de vous réveiller si vous vous endormez), on n’y trouvera pas l’ombre d’une distortion ou d’une légère overdrive. Quasiment tout est donc joué en son clair, ce qui donne une grande unité à l’ensemble, mais aussi une certaine monotonie qui peut rendre l’approche un peu fade si l’on ne tend pas l’oreille plus d’une fois. Car effectivement, bien que le principal reproche que l’on puisse faire de manière générale au jazz est qu’il se perd souvent dans des improvisations stériles et imbuvables, ce trio évite en partie cet écueil en proposant des parties dans lequelles les thèmes développés accrochent parfois l’oreille.

Une fois les thèmes assimilés, cela s’écoute assez bien, même s’il n’y a pas de quoi s’énerver. Rien de transcendant donc, d’autant plus que le sentiment de monotonie s’installe au fur et à mesure des écoutes de par le manque de variation stylistique et la linéarité des titres qui s’enchaînent. On pourra également reprocher un certain manque d’équilibre entre les instruments, pourtant peu nombreux : la guitare en premier plan, la batterie en second et la basse mise trop rarement en avant…

En conclusion : c’est gentil, c’est bien joué, ça ne racle pas le fond de la gorge, ça coule, ça passe pas trop mal, ça n’est pas transcendant et ça peut même être curieux pour l’amateur des groupes de métal repris... Je me pose cependant la question suivante : si on admet qu’Alex s’est tourné vers le jazz car il avait atteint les limites du métal, pourquoi fait-il donc encore des reprises de métal ? Il y a un certain paradoxe dans la démarche : preuve qu’il n’a pas fait le tour de la question métal et qu’il faudrait qu’il choisisse clairement sa voie !

Plus d'information sur http://www.alexskolnick.com



GROUPES PROCHES:
BENOÎT POL TRIO, SOFT MACHINE LEGACY, CAPHARNAUM

LISTE DES PISTES:
01. Mercury Retrograde - 4:33
02. Last Day In Paradise - 4:51
03. Tom Sawyer - 6:34
04. Shades Of Grey - 6:23
05. Practica Lo Que Predicas - 5:16
06. The Lizard - 5:17
07. Channel Four - 4:26
08. Revelation Mother Earth - 7:19
09. Out There Somewhere - 4:48
10. Western Sabbath Stomp - 5:24


FORMATION:
Alex Skolnick: Guitares
Matt Zebroski: Batterie
Nathan Peck: Basse


TAGS:
Reprises, Jazzy
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ALEX SKOLNICK TRIO
DERNIERE ACTUALITE
ALEX SKOLNICK TRIO : Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur ALEX SKOLNICK TRIO
NOTES
- /5 (0 avis) 2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
GARY HUGHES: Veritas (2007)
A.O.R.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
MORTAL SIN: An Absence of Faith (2007)
THRASH
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ALEX SKOLNICK TRIO
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020