ARTISTE:

AC/DC

(AUSTRALIE)
TITRE:

POWERAGE

(1978)
LABEL:

ATLANTIC RECORDS

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
Bluesy, Chant éraillé
"Un album à la fois varié et homogène, qui n’a rien à voir avec l’album soit-disant mou présenté par certains."
LOLOCELTIC (12.12.2007)  
4/5
(2) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Coincé entre les deux albums monstrueux que sont "Let There Be Rock" et "Highway To Hell", "Powerage" a eu du mal à se faire une place au soleil de la discographie d’AC/DC. Pourtant, cet album, longtemps sous-estimé, a réussi à se faire reconnaître au fil du temps. C’est ainsi que nous avons pu retrouver 'Up To My Neck In You' sur la setlist de la tournée "Stiff Upper Lip" ou bien 'Down Payment Blues' sur la précédente.

Alors bien sûr, il est évident que "Powerage" n’est pas aussi déchaîné que "Let There Be Rock" et pas aussi abouti que "Highway To Hell", mais cela reste quand-même un excellent album ne souffrant d’aucune faiblesse et couvrant même un panel assez large des capacités des Aussies.'Rock’n’Roll Damnation' nous renvoie à l’époque de "High Voltage" dans un registre proche de 'It’s A Long Way To The Top', alors que les influences bluesy se retrouvent fortement sur 'Down Payment Blues' et 'Gone Shootin’ ' avec leurs riffs obsédants, le tout sur une rythmique toute en rondeur qui laisse découvrir le nouvel arrivant au poste de bassiste : Cliff Williams.
'Sin City' est un véritable rouleau compresseur fonçant droit devant lui sans se poser de questions. 'Riff Raff' caracole pied au plancher avec son remarquable riff zeppelinien, tout comme 'Kicked In The Teeth' dont le refrain percutant justifie le titre à lui seul. Enfin, 'Gimme A Bullet' avec son tempo moyen, le sombre 'What’s Next To The Moon' au refrain explosif, et le très dynamique et plein de sous-entendus 'Up To My Neck In You' viennent compléter le tableau.

"Powerage" est donc un album à la fois varié et homogène, qui n’a rien à voir avec l’album soit-disant mou présenté par certains. Si effectivement le tempo ralentit un tant soi peu sur quelques morceaux, cela se trouve justifié par le caractère bluesy ou par la mélodie, et puis un tempo ralenti par Angus & Co reste très loin du stade de la mollesse de part la dynamique des riffs proposés. Il est donc grand temps de réhabiliter cet album en lui donnant la reconnaissance qu’il mérite.


Plus d'information sur http://www.acdcrocks.com/





LISTE DES PISTES:
01. Rock 'n' Roll Damnation - 3:40
02. Down Payment Blues - 6:07
03. Gimme A Bullet - 3:23
04. Riff Raff - 5:15
05. Sin City - 4:46
06. What's Next To The Moon - 3:34
07. Gone Shootin' - 5:00
08. Up To My Neck In You - 4:15
09. Kicked In The Teeth - 3:54

FORMATION:
Angus Young: Guitares
Bon Scott: Chant
Cliff Williams: Basse
Malcom Young: Guitares
Phil Rudd: Batterie
   
(2) AVIS DES LECTEURS    
SHAKA
26/12/2017
  0 0  
5/5
Suis-je fou ? Mon album préféré d'AC/DC est "Powerage" ! Et si je vous dis également que j’ai un gros faible pour “Flick of the Switch” (sorti en 1983), là c’est sûr, vous allez me faire interner ! En général, on cite comme meilleur album des kangourous australiens, soit "Let There Be Rock", soit "Highway to Hell" ou encore "Back in Black". Seulement voilà : j'aime ces trois albums mais, je ne sais pas pourquoi, j'ai une légère préférence pour "Powerage", sorti en 1978, entre "Let There Be Rock" et "Highway to Hell" ! Rendons donc hommage à cet album injustement dans l'ombre de ces trois autres monuments du Rock. Comment rester de marbre devant des joyaux tels que "Riff Raff", "Sin City" ou le brûlant "Kicked in the Teeth" ? Les riffs de guitares sont souvent malsains, sombres, comme sur le remarquable "Down Payment Blues", ou l'éprouvant "What's Next to the Moon". Mais AC/DC n'oublie pas les chansons plus "légères" : "Gimme a Bullet" et "Gone Shooting". Et que dire de la voix de Bon Scott ? Respect ! AC/DC était vraiment, à la fin des 70's, LE groupe de Hard Rock par excellence (avec aussi VAN HALEN qui a influencé toute la scène US des 80's), une sorte de réponse au Punk tout puissant, devant lequel les "vieux" groupes tels que LED ZEPPELIN, BLACK SABBATH ou DEEP PURPLE, avait bien du mal à résister. On connaît la suite : la mort de Bon Scott, la mauvaise passe des 80's, puis le retour en force dans les 90's. AC/DC est maintenant lui aussi un dinosaure, mais ce reptile est bien vivace, capable de rassembler un Stade de France, et unanimement salué. Et sur scène, le dinosaure se transforme en dragon capable de cracher le feu ! Ce diablotin d'Angus possède toujours le feu sacré, mais où diable est-il allé le puiser ? Ce doit être cela la "Rock'n'Roll Damnation" !
PETER HACKETT
12/12/2007
  0 0  
3/5
Gros hit avec Sin City ! c'est du AC-DC grand teint !
Mais j'ai tendance à préférer les albums précédents tels que High Voltage ou Let there be rock !

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4.9/5 (9 avis)
STAFF:
3.9/5 (10 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
AC/DC : Nouvelle vidéo
DERNIER ARTICLE
AC/DC vs OPETH
Au moment où AC/DC nous revient avec son dix-septième album, Music Waves s'est posé la question existentielle : qu'attendons-nous réellement d'un groupe : qu'il évolue ou nous ressorte la même formule ad nauseam ?
 
AUTRES CHRONIQUES
OBLIVION SUN: Oblivion Sun (2007)
ROCK PROGRESSIF -
CINNAMONIA: Songs In The Trees (2007)
ROCK ATMOSPHERIQUE -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT AC/DC
ACDC_Power-Up
Power Up (2020)
4/5
3.5/5
SONY MUSIC / HARD ROCK
ACDC_Rock-Or-Bust
Rock Or Bust (2014)
3/5
3.6/5
COLUMBIA / HARD ROCK
ACDC_Backtracks
Backtracks (2009)
4/5
5/5
SONY BMG / HARD ROCK
ACDC_Black-Ice
Black Ice (2008)
4/5
3.8/5
COLUMBIA / HARD ROCK
ACDC_Stiff-Upper-Lip
Stiff Upper Lip (2000)
4/5
3.7/5
WARNER / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021