GROUPE/AUTEUR:

GOTTHARD

(SUISSE)

TITRE:
DOMINO EFFECT (2007)
LABEL:
NUCLEAR BLAST
GENRE:
HARD ROCK MELODIQUE

"Gotthard confirme avec brio son retour vers un hard mélodique plus musclé."
LOLOCELTIC - 21.12.2007 - (3) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
5/5
Alors que "Lipservice" marquait la volonté de Gotthard de revenir à un hard FM plus musclé, le nouveau venu vient enfoncer le clou. Il confirme ainsi que l’arrivée de Freddy Scherer et le passage chez Nuclear Blast ont redonné le goût du riff métallique à nos amis suisses, sans pour autant leur enlever leur incontournable sens de la mélodie.

"Domino Effect" n’est pourtant pas aussi facile d’accès que la plupart de ses prédécesseurs, même si certains refrains s’installent rapidement dans la mémoire. L’ambiance est plus sombre, plus sérieuse, sans pour autant tomber dans l’ennui ou la déprime. Le groupe semble atteindre sa maturité tel un grand vin et maîtrise désormais l’ensemble de sa musique, le guitariste Léo Léoni endossant également le rôle de producteur.

Gotthard a donc délaissé l’Aor pour redevenir un groupe de hard-rock à part entière, même si les ballades font toujours partie de son identité. Elles sont 5 à prendre place sur cet album, soit le 1/3 des morceaux. Nous sommes pourtant loin de la mièvrerie et Steve Lee nous ensorcelle avec sa voix magique, comme sur 'Falling' dans lequel violon et piano viennent se poser avec délicatesse sur un roulement de tambour aux allures militaires, avant une montée en puissance gorgée d’émotion. Le mid-tempo 'The Call' ou le semi-acoustique 'Tomorrow's Just Begun' évoluent dans un registre assez bonjovien, alors que 'Where Is Love When It’s Gone' nous enveloppe avec un nappage d’accordéon. Enfin, Lee module merveilleusement sa voix sur 'Letter To A Friend' qui démarre dans un style légèrement country où le timbre se fait éraillé avant une montée en intensité déchirante.

Au delà de ces ballades, "Domino Effect" est avant tout un album de hard-rock d’une efficacité redoutable. Dès les premières secondes, l’instantané 'Master Of Illusion'au refrain efficace, 'Gone Too Far' avec son riff à la Kamelot, et 'Domino Effect' et son atmosphère sombre et envoûtante, plantent le décor. Gotthard est au sommet de sa forme et ne laissera aucune baisse de régime entacher sa performance. Portés par une rythmique sans faiblesse, ni superflus, les titres s’enchaînent avec une efficacité redoutable. 'The Oscar Goes To…' est probablement le titre le moins sombre et n’est pas sans rappeler les hits du précédent album ('Anytime Anywhere' ou 'Lift U Up'), ce qui n’enlève rien à sa qualité. 'The Cuiser (Judgement Day)' démontre le sens de l’accroche imparable dont Léoni & Co. sont coutumiers, alors que 'Heal Me' démarre sur un riff à la 'Ballbreaker' d’AC/DC sur fond de basse ronronnante.
L’enchaînement 'Come Alive' - 'Bad To The Bone' est peut-être le passage le plus surprenant de l’album, le premier de part ses relents fusion et le second où Steve Lee nous sert une prestation digne de David Coverdale sur fond de solo à la talk-box et riffs puissants dignes du grand serpent blanc. Enfin le sombre et dynamique 'Now' où la basse est à nouveau mise en valeur, et le très rock’n’roll 'Can’t Be The Real Thing' au riff digne de 'La Grange' des trois barbus texans viennent compléter ces 15 titres.
Une petite question se pose cependant : étant donné la présence importante et stratégique des claviers tout au long de cet album, pourquoi ne pas faire de Nicolo Fragile, un membre à part entière du groupe, d’autant que sa prestation est d’une qualité rare ?

Varié et profond, "Domino Effect" est donc armé pour devenir un classique du hard-rock et s’impose sans contestation possible comme une des meilleures sorties de l’année 2007. Les 5 Suisses ont donc placé la barre très haute et ils vont devoir maintenant faire preuve de tout leur talent et de leur nouvelle maturité pour réussir à se maintenir à un tel niveau.

Plus d'information sur http://www.gotthard.com/



GROUPES PROCHES:
GIANT, SHAKRA, SAHARA RAIN, PRIVATE ANGEL, YOSO, EVIDENCE ONE, FIRE, XYZ, CHINA, BONFIRE

LISTE DES PISTES:
01. Master Of Illusion - 3:56
02. Gone Too Far - 3:55
03. Domino Effect - 3:48
04. Falling - 3:35
05. The Call - 3:55
06. The Oscar Goes To... - 4:21
07. The Cruiser (Judgement Day) - 4:28
08. Heal Me - 3:47
09. Letter To A Friend - 3:54
10. Tomorrow's Just Begun - 4:03
11. Come Alive - 2:52
12. Bad To The Bone - 3:40
13. Now - 4:12
14. Where Is Love When It's Gone - 4:09
15. Can't Be The Real Thing (Bonus Track) - 3:38


FORMATION:
Freddy Scherer: Guitares
Hena Habegger: Batterie
Leo Leoni: Guitares
Marc Lynn: Basse
Nicolo Fragile: Claviers
Steve Lee: Chant


TAGS:
Chant éraillé, Accessible / FM
 
 
(3) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
ZOSO - 11/10/2010 -
0 0
4/5
On nous vend souvent des nouveaux albums de hard comme 'le bon vieux disque qui ne révolutionne pas, mais le savoir faire de la bonne recette qui marche et plaira au nostalgique, même que ça aurait mérité de sortir à la grande époque'. Sauf qu'en général non. Le temps joue bien son rôle de filtre et les chefs d'œuvre ressortent vite. Peu se retrouvent finalement oubliés, prêt à jouer dans leur coin le rôle de la perle rare. Ils n'en sont que plus précieux.

Domino Effect est de ceux là.

LYNOTT - 18/05/2009 -
0 0
4/5
Que du bonheur de mélodies ! Le meilleur album du groupe à n'en pas douter !
PETER HACKETT - 21/12/2007 -
0 0
5/5
Je suis plutôt branché prog, mais 3 à 4 fois par an, il m'arrive de me prendre une grande claque de nostalgie hard !! J'ai grandi avec Led Zep, Deep Purple, The Who ... et être replongé dans un hard rock digne de cette grande époque, c'est comme un bain de jouvence !!
Gotthard est un grand grand groupe avec un rock qui accroche fort le neurones et les trippes !!!
Jetez vous également sur le live "Made In Switzerland" qui est un must !!

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC GOTTHARD
DERNIERE ACTUALITE
GOTTHARD: Sortie de '#13' en mars
Toutes les actualités sur GOTTHARD
DERNIER ARTICLE
Raismes Fest 2015 - 11 et 12 Septembre 2015
Pour sa 17ème édition le festival nordiste a mis les petits plats dans les grands avec une affiche hard rock de grande qualité et son lot de groupes confirmés et de belles découvertes. Tous les articles sur GOTTHARD
DERNIERE INTERVIEW
C'est dans le cadre de son nouvel album "Silver" que nous avons rencontré le plus grande fan de Gotthard comme il se définiti, Léo Leoni...

NOTES
4/5 (3 avis) 4.4/5 (7 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
LANA LANE: Red Planet Boulevard (2007)
METAL MELODIQUE
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ANDRE MATOS: Time To Be Free (2007)
HEAVY METAL André Matos, ex chanteur d'Angra, signe un album très convaincant et riche qui ravira sans aucun doute les amateurs de musique heavy mélodique.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT GOTTHARD
GOTTHARD_13
#13 (2020)
3/5
-/5
NUCLEAR BLAST / HARD ROCK
GOTTHARD_Defrosted-2
Defrosted 2 (2018)
3/5
4/5
NUCLEAR BLAST / HARD ROCK
GOTTHARD_Silver
Silver (2017)
3/5
4/5
PIAS / HARD ROCK
GOTTHARD_Bang
Bang (2014)
3/5
3.5/5
PIAS / HARD ROCK MELODIQUE
GOTTHARD_Firebirth
Firebirth (2012)
3/5
3.5/5
NUCLEAR BLAST / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020