ARTISTE:

DEVIL DOLL

(SLOVENIE)
TITRE:

THE GIRL WHO WAS... DEATH

(1989)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Concept-album, Dissonant, Expérimental, Intimiste, Symphonique
""
BATRIC (29.08.2003)  
5/5
(2) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Devil Doll est un groupe extrêmement particulier dans la galaxie des groupes de rock progressif. Ce groupe a été fondé en 1987 par un personnage inquiétant se faisant appeler Mr. Doctor et vivant à Ljubljana, capitale de la Slovénie. Mr. Doctor recrute ensuite plusieurs de ses musiciens à Venise, ville aux symboliques multiples.

En 1988 sort une démo de "The Girl Who Was… Death", premier opus du groupe, et l'album proprement dit sort l'année suivante.

Premier détail qui pose directement l'ambiance : l'album contient une unique piste dont la durée totale est de… 66 minutes et 6 secondes, rappelant le nombre de la bête maintes fois utilisé dans nos films d'horreur favoris. Attention cependant, la durée réelle de l'album est d'à peine plus de 38 minutes, le reste n'étant que silence hormis une conclusion de moins de 3 minutes.

Il suffit ensuite d'appuyer sur la touche "Play" de sa platine pour comprendre rapidement le créneau de Devil Doll : toutes les musiques des films d'horreur que vous avez pu entendre auparavant passeraient presque pour des berceuses à côté de cet album, tellement l'atmosphère est oppressante. A l'écoute de cette musique, vous ne pouvez que vous dire que, lorsqu'il était enfant, Mr. Doctor devait réellement avoir des monstres dans son placard et, si vous êtes de ceux qui aiment se faire peur, je vous conseille de vous isoler dans une maison de campagne par grand vent ou temps d'orage et écouter cet album seul dans le noir. L'effet devrait être garanti.

Tout cela est bien sympathique, certes, mais à la première écoute, on est tenté de se demander si le seul but de Mr. Doctor n'est pas justement de se placer sur ce créneau, au détriment de la qualité musicale. Eh bien, musicalement parlant aussi, cet album est une réelle réussite. Tout d'abord du fait de la variété des instruments utilisés, mêlant musique symphonique, chœurs et sons rocks, sans oublier le travail extraordinaire sur la voix, dans l'esprit de l'album, c'est-à-dire complètement tourmentée. Les mélodies, quant à elles, sont extrêmement bien trouvées et travaillées, dans la plus pure tradition de la bande originale de Dracula ou de n'importe quel film mettant en scène quelques poltergeist franchement agressifs.

Il s'agit donc ici d'un album à se procurer d'urgence mais en gardant à l'esprit que si vos voisins ou vos amis vous trouvent une attitude parfois bizarre, l'achat de cet album est tout de même peu propice à les rassurer sur votre santé mentale.


Plus d'information sur http://www.devildoll.nl



GROUPES PROCHES:
RICHARD O'BRIEN, ANTONIUS REX


LISTE DES PISTES:
01. The Girl Who Was Death

FORMATION:
Mr Doctor: Chant
   
(2) AVIS DES LECTEURS    
PASCALJ
13/06/2008
  0 0  
4/5
Un album très atypique mélangeant avec audace et brio les thèmes chers aux film d'horreurs classiques, sur une narration très particulière qui fait immédiatement penser à Dracula, le tout servi avec des passages rocks aux mélodies attachantes, le violon doit y être pour quelque chose.
Une petite précision, l'album fait surtout référence à l'épisode 15 du Prisonnier où apparait la fille du professeur surnommée 'Death', d'où le titre de l'album, la conclusion reprenant un extrait des dialogues de 'The prisoner'.

Une vraie réussite..

KEITH_WAKEMAN
21/08/2007
  0 0  
3/5
Musique d'inspiration classique et à la couleur sombre des films d'horreurs ... Nul doute, le talent est là, les arrangements sont travaillés ... très original !!! ça passe ou ça casse. Pour moi c'est plutôt fond sonore de qualité.
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
4.2/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
MARILLION: Clutching At Straws (1987)
ROCK PROGRESSIF -
KING CRIMSON: In The Court Of The Crimson King (1969)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021