ARTISTE:

BARCLAY JAMES HARVEST

(ROYAUME UNI)
TITRE:

CAUGHT IN THE LIGHT

(1993)
LABEL:

POLYDOR

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
FM, Mélancolique, Planant, Planant
""
LYNOTT (05.02.2008)  
3/5
(2) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Vingt trois ans après leur premier album (1970), les papys du Rock Progressif britannique sortaient en 1993 Caught in the light. Avec une bonne vingtaine d’albums à leur actif, dont les trois derniers leur ont pris quasiment dix ans alors que jusqu’en 1984 seules trois années n’avaient pas vu la sortie d’un album, on pouvait se demander à l’époque si l’amorce du déclin de leur popularité n’allait pas parasiter leur inspiration.

Le titre de l’album est issu du premier couplet de Who Do We Think We Are, le premier titre de cet opus, couplet qui a disparu à l’enregistrement mais qui figure sur les lyrics du disque ! En fait, il y eut un débat lors de la réalisation de cette oeuvre relatif à sa durée qui ne devait pas dépasser 70 minutes… Ceci doit expliquer cela… Quelle idée !

La très belle pochette est l’œuvre du fameux Rodney Matthews, auteur d’un grand nombre de pochettes de MAGNUM, PRAYING MANTIS,ASIA, NAZARETH, SCORPIONS, THIN LIZZY, et URIAH HEEP (si la nostalgie de ces belles pochettes vous titille, n’hésitez pas à aller jeter un œil ici : http://www.rodneymatthews.com/recordcovers.htm).

L’album commence avec Who Do We Think We Are donc. On parle ici de destruction de la planète par l’humanité. Les effets sur le double-refrain (somme toute peu réussi pour sa première partie) proviennent d’un vocoder, instrument cher à ELECTRIC LIGHT ORCHESTRA et KRAFTWERK. La seconde partie, qui en est débarrassée, est digne des productions habituelles du groupe.

Nous poursuivons ensuite avec Knoydart, une chanson évoquant cette péninsule sur la côte ouest de l’Ecosse qui a marqué John Lees lors d’un voyage sur ces terres. On retrouve ici le BJH des années 80, notamment celui de l’album Ring of Changes et plus particulièrement celui de la chanson Paraiso Dos Cavalos qui était plus réussie. Nous ne sommes pas ici devant une grande chanson de BJH et la fin du titre est trop répétitive.

Vient ensuite Copii Romania, un titre paisible voire triste avec une mélopée qui sonne comme à la grande époque d’Hymn (Gone to earth - 1977). Il est question ici de la détresse du peuple roumain après l’éclatement du bloc soviétique (le sous-titre en anglais est d’ailleurs Children of Romania). Les bénéfices collectés par Les Holroyd avec cet album servirent à construire l’orphelinat « enfants de Roumanie ». Applaudissements dans la salle !

Passons maintenant à Back To Earth. Encore une chanson triste, on la doit à John. Il évoque ici la mémoire de son père disparu. C’est un titre classique, ceci vaut pour les paroles et la musique, dont la fin, grâce à ses vocaux mêlés, rattrape toutefois l’ensemble.

Evoquons à la suite l’exceptionnel Cold War, pamphlet pacifiste qui voit Les Holroyd (qui a dédicacé ce bijou à sa cousine vivant en Yougoslavie en pleine guerre civile à l’époque) lâcher sa basse pour nous faire un petit solo de gratte de derrière les fagots… les colombes en suspendent leur vol…

A sa suite, Forever Yesterday, est un titre un peu fade concernant une fois de plus la région des Highlands en Ecosse. Il raconte les misères des fermiers locaux expulsés des terres qu’ils avaient en location par les riches propriétaires attirés (bien entendu) par l’appât du gain. Ce titre aussi a subi la Loi de la coupure insensée susvisée : il perd du coup un solo de guitare, paraît-il particulièrement magnifique. Dommage, il aurait peut-être épicé le tout… heureux les possesseurs de la K7 qui elle, tenez-vous bien (“tenez-vous mieux” aurait dit Desproges) n’a pas été amputée du solo !...

Et on continue avec The Great Unknown, une chanson d’amour scindée en deux parties. On croit reconnaître lors de la première partie une classique chanson douce, lente et calme de BJH et l’on pense qu’elle va nécessairement nous transporter gentiment ainsi jusqu’à son terme avant que la batterie de Pritchard n’entre en action et ne booste de façon appréciable, avec l’aide d’effets vocaux réussis (l’utilisation une nouvelle fois du vocoder sur le final pouvant passer toutefois pour superflu), ce titre sur des envolées mélodiques plus rythmées.

A suivre, Spud-U-Like est un titre particulier. BJH nous la fait limite Disco sur ce morceau qui vante les plaisirs d’écouter du Rock plutôt que de perdre son temps à jouer à des jeux vidéo… surprenant et limite ridicule, comme quoi, ça arrive même aux icônes…

Avec Silver Wings, on revient vers des contrées plus classiques, trop classiques peut être, et on reste sur sa faim à l’écoute de ce titre qui n’apporte pas grand chose en terme de mélodie et d’arrangement.

Passons donc rapidement à Once More qui, à l’opposé du titre précédent est une merveille de chanson mélodieuse, le final instrumental (de plus de 2’) étant carrément excellent. Pour la petite histoire, au détour des vers de cette composition, sont cités deux titres de BJH, Mocking Bird et Pool of Blue.

Poursuivons avec A Matter Of Time dont on peut apprécier les qualités mélodiques mais reprocher une certaine répétitivité.

Pour clore cet album, voici venir la Ballad Of Denshaw Mill, longue et monotone chanson dont l’intérêt ne réside que dans les cornemuses de son intro et de son outro.

Du bon et du moins convainquant donc dans cet opus de Barclay James Harvest. Toutefois, Cold War, The Great Unknown et Once More, les trois meilleurs titres de cet album, suffisent à eux seuls à rendre cette production digne d’une écoute attentive.


Plus d'information sur http://www.bjharvest.co.uk/





LISTE DES PISTES:
01. Who Do We Think We Are? (6:00)
02. Knoydart (5:04)
03. Copii Romania (6:08)
04. Back To Earth (7:19)
05. Cold War (7:22)
06. Forever Yesterday (4:26)
07. The Great Unknown (4:41)
08. Spud-U-Like (4:17)
09. Silver Wings (3:52)
10. Once More (7:08)
11. A Matter Of Time (5:06)
12. Ballad Of Denshaw Mill (9:08)

FORMATION:
John Lees: Chant / Guitares
Kevin Mc Alea: Claviers
Les Halroyd: Chant / Basse
Mel Pritchard: Batterie
   
(2) AVIS DES LECTEURS    
REALMEAN
29/05/2011
  0 0  
2/5
"Caught in The Light" n'embarque pas le même potentiel créatif que celui des projets issus de la cuvée afférente, depuis "XII" en 1978.
L'ouverture est prometteuse: avec 'Wo do we think we are?', on a le sentiment que la machine à produire une pop moderne et progressive a été relancée une fois de plus avec brio par la bande à BJH.
Mais le reste donne plutôt l'impression d'un déversoir à ballades déjà plus ou moins ressassées, qui n'auraient pas trouvé leur place sur les opus antérieurs.
On tourne un peu en rond, et on finit par s'ennuyer. Alors oui, on trouve encore des mélodies sympa, mais il manque une certaine âme à cette galette.

LOLOCELTIC
06/02/2008
  0 0  
3/5
C'est vrai que l'on sent que le groupe commence un peu à s'essouffler, mais cela ne l'empêche pas de nous offrir quelques magnifiques titres. Malheureusement, cet album subit un gros passage à vide avec un enchaînement de 3 titres très faiblards: "Spud-U Like" qui frôle le ridicule, "Silver Wings" d'une banalité affligeante et "Once More" espèce de faible ersatz de "Mockinbird".
En dehors de cette mauvaise série, cela reste tout de même un album très agréable à écouter avec de nombreuses mélodies qui toucheront tous les amoureux du genre.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
1.5/5 (2 avis)
STAFF:
2.8/5 (5 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
POISON: Flesh & Blood (1990)
HARD ROCK -
EKYNOX: Entre Deux Mondes (2007)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BARCLAY JAMES HARVEST
BARCLAY-JAMES-HARVEST_River-Of-Dreams
River Of Dreams (1997)
3/5
-/5
POLYDOR / ROCK ATMOSPHERIQUE
BARCLAY-JAMES-HARVEST_Welcome-To-The-Show
Welcome To The Show (1990)
3/5
3.5/5
POLYDOR / POP
BARCLAY-JAMES-HARVEST_Glasnost
Glasnost (1988)
3/5
-/5
POLYDOR / ROCK ATMOSPHERIQUE
BARCLAY-JAMES-HARVEST_Face-To-Face
Face To Face (1987)
4/5
2/5
POLYDOR / POP
BARCLAY-JAMES-HARVEST_Victims-Of-Circumstance
Victims Of Circumstance (1984)
3/5
2/5
POLYDOR / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022