ARTISTE:

MR BUNGLE

(ETATS UNIS)
TITRE:

CALIFORNIA

(1999)
LABEL:

WARNER

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Dissonant, Expérimental, Fusion
"Mr Bungle est le nouvel avatar de Mike Patton, le chanteur et interprète exceptionnel de Faith No More, et California en est sa facette la plus délirante et hallucinée."
VANDERGRAAF (29.08.2003)  
5/5
(7) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Si le rock progressif est un condensé de tout ce que la musique a de bon à offrir, alors Mr Bungle est le plus prog' de tous les groupes. Fondé par Mike Patton, le chanteur acrobatique du métalleux Faith no More, Mr Bungle est un nouvel avatar de ce musicien et interprète exceptionnel : sa facette délirante et hallucinée.

"California". Un titre sobre et sans fioritures, une pochette blanche comme une bouteille de punch coco, des photos de fleurs comme dans "American Beauty". Nous voici avec le meilleur de l'Amérique, le nectar de la musique du nouveau monde. Mr Bungle, c'est meilleur que tout.

On commence avec "Sweet charity", un (premier) délire aux accents hawaïens et glamour à souhait. Puis "None of them knew they were robots", un morceau au rythme haletant qui raconte la révolution menée par des machines. Tout en décalage et en non-prise au sérieux, ce morceau époustouflant alterne les passages metal, les virgules jazzeuses au sax, et les orgues résolument second degré qui sonnent comme un heureux remake du générique de Scoubidou. "None of them...", c'est du concentré de pur délire maniaque, un morceau fou et oppressant, frénétique et incroyable d'invention.

Et ça continue. "Retrovertigo", beau à pleurer, entre le Fender Rhodes cristallin et la guitare saturée. "Pink Cigarette", morceau suicidaire, faux slow aux accents fifties et vrai morceau de bravoure sonore qui finit pendu au bout d'une corde. "Vanity Fair", l'absence totale d'inhibition dans une toute petite chanson pour rire et péter le dernier fusible qui nous restait.

Mr Bungle, c'est du progressif à l'état pur. C'est l'esprit qui animait Genesis ou Queen, qui brûle dans les veines des cinq membres-compositeurs. "California" ne sonne jamais comme une redite des chef-d'oeuvre seventies. C'est une véritable recherche et un véritable brainstorming des années 2000. Si le millénaire à venir sonne comme Mr Bungle, alors nous allons tous mourir heureux.


Plus d'information sur http://www.bunglefever.com



GROUPES PROCHES:
CARNIVAL IN COAL, MODEST MIDGET, CARDIACS, GRUMPF QUARTET, GUAPO, FAITH NO MORE, CZAR, TAAL, GUNGFLY, SLEEPYTIME GORILLA MUSEUM

LISTE DES PISTES:
01. Sweet Charity
02. None Of Them They Were Robots
03. Retrovertigo
04. The Air-Conditioned Nightmare
05. Ars Moriendi
06. Pink Cigarette
07. Golem II : The Bionic Vapour Boy
08. The Holy Filament
09. Vanity Fair
10. Goodbye Sober Day

FORMATION:
Clinton "Bär" McKinnon: Claviers
Danny Heifetz: Batterie
Mike Patton: Chant
Trevor Dunn: Basse
Trey Spruance: Guitares / Claviers
   
(7) AVIS DES LECTEURS    
POYPOYO
29/12/2020
5
  0 0  
5/5
Je dépose mon commentaire presque 20 ans après, sans prétention car la critique et les avis du site sont déjà très complets.
Cet album est un pur régal, inclassable, facile d'accès par ses accents pops toujours contemporains, et difficile d'accès par la complexité de toutes ses autres composantes. C'est un album pour s'évader, se faire surprendre, une belle passerelle vers de nouveaux horizons pour de nombreuses oreilles.

ZOSO
16/10/2008
  0 0  
4/5
Album génial à mettre entre toutes les mains courageuses. Faisant fi des carcans stylistiques, Mr Bungle et le génial Mike Patton nous emmène dans une belle balade pleine de rebondissement !
MIR VAISSELLE
21/08/2007
80
  0 0  
4/5
Ce disque est une merveille. Il parvient à synthétiser une quantité invraisemblable de trouvailles et d’influences sous une forme pop faussement sucrée. Il y a là beaucoup plus à creuser qu’il n’y paraît : références aux Beach Boys, au cinéma hollywoodien et italien, aux sixties, au jazz ou aux folklores de l’est. Le disque du bonheur, qui brouille néanmoins les pistes et manie le second degré pour qui y est réceptif.
La chanson reste un art exigeant. Faire des titres longs relève souvent de la facilité. Dommage qu’une partie du public « prog » ne démorde pas de ses canons et de ses préjugés. :-)
J’ai eu la chance de voir le groupe sur scène pour son « théâtre de la cruauté ». Je ne manquerai pas d’en toucher deux mots dans le cadre de « Disco volante ».

Voir les 7 avis des lecteurs
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3.8/5 (5 avis)
STAFF:
3.5/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
SAGA: Marathon (2003)
ROCK PROGRESSIF -
MINDGAMES: International Daylight (2003)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MR BUNGLE
MR-BUNGLE_Disco-Volante
Disco Volante (1995)
5/5
-/5
WARNER / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021