GROUPE/AUTEUR:

ALAN PARSONS

(ROYAUME UNI)

TITRE:
GAUDI (1987)
LABEL:
ARISTA
GENRE:
POP

"Avec ce “Gaudi” en perte d'inspiration, APP quitte la scène par la petite porte."
ABADDON - 28.02.2008 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
2/5
Dix albums studio en 11 ans d’existence, la carrière du projet Alan Parsons aura été prolifique ... Parti du prog symphonique, largement passé par la case pop FM à succès, expérimentant dans l’électro lors de leur précédent album, le duo Woolfson - Parsons cherche dans ce dernier opus l’inspiration du coté de l’œuvre de l’architecte catalan Gaudi.

Ce vague concept est un faux prétexte ... Dans ce court album (moins de 39 minutes), l’auditeur sent nettement que les compositeurs sont arrivés au bout de leur collaboration, et réutilisent la plupart du temps les recettes qui ont fait leur succès : une production exemplaire pour des titres plutôt formatés ('Too Late', 'Standing on Higher Ground'), ou bien des morceaux lents dans lesquels la voix de Woolfson est systématiquement employée ('Closer to Heaven', 'Inside Looking Out'). L’utilisation de la guitare paraît très conventionnelle, et quand les compositeurs veulent essayer d’innover, ils frôlent la déroute : 'Money Talks', basé sur un riff de guitare très inhabituel pour eux, est un titre raté, réussissant à mettre John Miles à la peine sur les vocaux ! Ajoutons que les ballades sont d’un sucré que le McCartney de 'The Long and Winding Road' n’aurait pas désavoué : on est au bord du diabète auditif !

Les instrumentaux fort attendus sur tous les disques d’APP tournent ici court : le dernier titre 'Paseo de Gracia' reprend le thème du premier 'La Sagrada Familia', en l’épiçant d’un agréable passage à la guitare classique, mais la magie d’origine a quasiment disparu. Seul le morceau d’ouverture arrive à faire illusion, renouant avec la veine orchestrale des premiers enregistrements (“Tales...” et “Pyramid”) pour un résultat homogène et varié (si, c’est possible : le soin des orchestrations en témoigne !).

Avec ce “Gaudi”, APP quitte la scène par la petite porte, Woolfson et Parsons continuant à mener des projets séparément. Mais ni l’un ni l’autre n’atteindront la qualité musicale de leurs premières réalisations. La symbiose aura quand même duré dix ans !

Plus d'information sur http://www.alanparsons.com/



GROUPES PROCHES:
PARZIVALS EYE, JEFF LARSON, SUPERTRAMP, KAYAK, UNITOPIA, BARCLAY JAMES HARVEST, AGUENAOU

LISTE DES PISTES:
01. La Sagrada Familia - 08:44
02. Too Late - 04:34
03. Closer to Heaven - 05:54
04. Standing on Higher Ground - 05:46
05. Money Talks - 04:23
06. Inside Looking Out - 06:19
07. Paseo de Gracia - 03:43


FORMATION:
Chris Rainbow: Chant
Eric Woolfson: Chant / Claviers
Geoff Barradale:
iarn Bairnson: Guitares
John Miles: Chant
Laurie Cottle: Basse
Lenny Zakatek: Chant
Richard "Trix" Cottle: Claviers / Saxophone
Stuart Eliott: Batterie


TAGS:
Accessible / FM
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
REALMEAN - 06/02/2013 -
0 0
3/5
Gaudi fait partie de ces albums qui parviennent à se faire apprécier, sans artifice particulier; éternelle question des goûts et des couleurs, on accroche ou on n’accroche pas. S’il fallait que je choisisse entre Gaudi et Stereotomy, je choisirais sans doute Gaudi. Avec un pincement au cœur, tout de même.
Même si l'inspiration du Project commence à avouer ses limites, on peut dire que cette dernière galette du combo s'adjuge encore de beaux restes.
"La Sagrada Familia" érige, tel le monument qu'il évoque, un très bel ouvrage progressif que j'aurais du mal à dissocier des oeuvres marquantes de la discographie, et que j'écoute toujours sans aucune lassitude. L'APP n'avait plus rien produit de semblable depuis Ammonia Avenue. Et la partition vocale de John Miles est réellement percutante.
"Too Late" ? D'aucuns le trouveront insipide, tout juste bon à alimenter brièvement les bandes FM. Ce n'est pas mon avis, et bien qu'il prenne une forme désinvolte et à demi atone, j'ai adhéré à ce morceau dès sa première écoute! Et c'est toujours le cas aujourd'hui. Question d'approche personnelle, sans doute.
"Closer to Heaven" est un peu convenu à mon goût, mais son binôme "Inside Looking Out" en revanche est très efficace, poésie et émotion réussissant parfaitement bien leur rendez-vous. "Standing on Higher Ground" a tout d'un standard Pop FM, on peut le lui reprocher; ou pas. Personnellement, j'adore. Mélodie, arrangements, conviction de l'interprétation, encore un morceau de l'album qui réunit des ingrédients idéalement agencés, et qui ne vieillit pas à mon oreille.
La reprise de l'ouverture, "Paseo de Gracia" ? Splendide ! et beaucoup trop courte... Voilà un instrumental qui aurait pu rejoindre le podium de ses prédécesseurs, avec un développement plus appuyé. Dommage.
Reste "Money Talks", le morceau raté, en effet. Alan Parsons ne sait pas faire ce rock-là, il le prouvera encore, le dernier exemple en date se trouvant sur le Valid Path de 2004 ("More Lost Without You").
En conclusion pour moi, un vrai faux mauvais album. Un tantinet bâclé, certainement. Mais la dernière offrande de 1987 est une survivance fort appréciable de la synergie du combo Parsons/Woolfson, une galette qui revient fréquemment taquiner mes playlists. La suite sera plus aléatoire.
7,5/10

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ALAN PARSONS
DERNIERE ACTUALITE
ALAN PARSONS: Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur ALAN PARSONS
DERNIERE INTERVIEW
A l'occasion de la sortie de "The Secret", nous avons pu avoir en ligne, pour quelques minutes, le sorcier les consoles et tables de mixage Alan Parsons afin d'évoquer sa manière de travailler et le retour aux sources avec cet album.

NOTES
2/5 (2 avis) 2.7/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ANGE: ? (2005)
ROCK PROGRESSIF
 
CHRONIQUE SUIVANTE
MACHINA DEUS EX: Figurines (2008)
METAL GOTHIQUE
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ALAN PARSONS
ALAN-PARSONS_The-Secret
The Secret (2019)
3/5
2.2/5
FRONTIERS RECORDS / ROCK PROGRESSIF
ALAN-PARSONS_A-Valid-Path
A Valid Path (2004)
2/5
1/5
ARTEMIS / ROCK PROGRESSIF
ALAN-PARSONS_The-Time-Machine
The Time Machine (1999)
2/5
2/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
ALAN-PARSONS_On-Air
On Air (1996)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK ATMOSPHERIQUE
ALAN-PARSONS_Alan-Parsons-Live
Alan Parsons Live (1994)
1/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020