IRON MAIDEN

(ROYAUME UNI)

THE X FACTOR

(1995)
LABEL:

EMI

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
Chant grave
"Album de transition pour Iron Maiden, "The X Factor" est plombé par des titres aux constructions un peu trop similaires mais permet de découvrir les talents du nouveau chanteur, Blaze Bayley."
NOISE (27.03.2008)  
4/5
(2) Avis (0) commentaire(s) (1) Biographie + (4) storie(s)
Un changement important a lieu chez Iron Maiden en 1993 avec le départ du charismatique Bruce Dickinson. Lassé par le rythme incessant des tournées et albums et en conflit avec Steve Harris depuis quelque temps, il choisit de privilégier sa carrière solo. Après audition, c’est Blaze Bayley (Wolfsbane) qui est recruté et officiellement enrôlé en janvier 1994. Pour l’anecdote, beaucoup de chanteurs connus étaient en lisse dont Damian Wilson et André Matos.

Ce nouvel album, forcément très attendu, voit le jour avec presque un an de retard, en septembre 1995. Steve Harris est seul aux commandes du groupe, impliqué dans la composition de la quasi totalité des chansons et produisant le disque avec Nigel Green. Martin Birch dont les dernières prestations étaient critiquables est donc définitivement mis à l’écart. 

'Sign Of The Cross' qui ouvre ce "The X Factor" est un long morceau d'une dizaine de minutes à la limite du progressif avec son ambiance médiévale (inspirée du Nom de la Rose) et ses nombreux soli très opportuns. Il est suvi de 'Lord Of The Flies', single plus direct doté d’un riff imparable signé Janick Gers et 'Man On The Edge', autre single tout aussi court et puissant, dans lesquels Blaze Bayley parait totalement à son aise. Ce dernier a une voix beaucoup plus grave que celle de Bruce Dickinson et paraît avoir une puissance vocale assez limitée mais son timbre de voix s’adapte parfaitement aux compositions très sombres de l’album, l’un des plus noirs de l’histoire d'Iron Maiden, Steve Harris subissant à cette époque de gros soucis personnels.

La suite alterne le bon et le moins bon. 'Fortunes Of War' qui traite des séquelles psychologiques des soldats après la guerre, 'The Aftermath', 'Blood On The World’s Hand' ou 'The Edge Of Darkness' sont des titres agréables et assez longs, privilégiant les ambiances, mais ils ont tendance à reproduire le même schéma, à savoir une introduction lente suivie d'une accélération pour finir plus calmement. Et malheureusement, l'album finit sur deux morceaux dans la lignée des précédents, certes inspirés mais paraissant superflus après presque une heure de musique.

Avec ses 71 minutes et des compositions aux structures similaires, "The X Factor" paraît long, trop long. En outre, le son du disque manque cruellement de puissance. Heureusement, Blaze Bayley réussit son examen de passage et les membres du groupe semblent plus à l’aise, comme libérés. Si "Fear Of The Dark" nous montrait un Iron Maiden en bout de course et en baisse d’inspiration, on le retrouve ici revigoré et prêt à repartir de l’avant.
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. Sign Of The Cross - 11:16
02. Lord Of The Flies - 5:03
03. Man On The Edge - 4:11
04. Fortunes Of War - 7:24
05. Look For The Truth - 5:10
06. The Aftermath - 6:21
07. Judgement Of Heaven - 5:12
08. Blood On The World's Hands - 5:58
09. The Edge Of Darkness - 6:39
10. 2 A.M. - 5:38
11. The Unbeliever - 8:10

FORMATION:
Blaze Bayley: Chant
Dave Murray: Guitares
Janick Gers: Guitares
Nicko McBrain: Batterie
Steve Harris: Basse
   
(2) AVIS DES LECTEURS    
SHAKA
24/10/2017
  0 0  
4/5
J'ai choisi de prendre un risque en vous parlant de cet album. En effet, ce n'est pas, à mon sens, le meilleur album de MAIDEN (je le classe derrière des monuments comme "The Number of the Beast" ou "Powerslave"), mais c'est en tout cas, le plus mésestimé (avec “No Prayer for the Dying”) ! Je m'en vais donc tenter de réhabiliter cet album.
Remettons d'abord "The X Factor" dans son contexte. Au début des années 90, IRON MAIDEN est un groupe encore très populaire en France (mais qui s'est écroulé aux USA), j'en veux pour preuve ses apparitions remarquées et fréquentes dans le Top albums. Pourtant, en 1992, sort "Fear of the Dark", un album où les titres moyens côtoient des titres splendides ("Be Quick or Be Dead", "Fear of the Dark" ou "Afraid to Shoot Strangers"). En 1993, la nouvelle est fracassante : Bruce Dickinson quitte le groupe pour se lancer dans une aventure en solo ! Les fans sont désespérés ! En plus, en ce milieu des années 90, le Metal n'est plus à la mode, bousculé par le Grunge et l'arrivée du Neo Punk. Qui peut remplacer Bruce Dickinson ? Très vite, quelques noms circulent, dont celui de Michael Kiske qui vient de quitter HELLOWEEN. Mais celui-ci en a marre du Heavy Metal (ses albums solos le prouvent bien). Et c'est donc à un Anglais qu’échoit le poste tant convoité : Blaze Bailey, du groupe WOLFSBANE, un groupe de Heavy Rock Metal assez basique. Alors, quand sort en 1995 le dixième album (Xè) de la Vierge de Fer, "The X Factor", on s'attend à un album très rentre-dedans, un peu comme "The Number of the Beast", le premier album où est apparu Dickinson. La vision de la pochette nous poussait dans ce sens. Mais IRON MAIDEN a choisi de surprendre tout le monde ! Témoin, le titre qui ouvre en beauté le CD : "Sign of the Cross", un morceau de 11 minutes, très sombre et dans la tradition des chansons fleuves de MAIDEN ! Ce choix de chanson n'est pas innocent à mon sens. Steve Harris a brisé le moule qui voulait que MAIDEN commence chaque album avec un titre très direct ("Be Quick or Be Dead", "Tailgunner", "Moonchild"...). Ce titre très direct, on ne le retrouve que plus loin, en plage 3, en la personne de l'excellent " Man on the Edge ", le premier single extrait de l'album. Le reste est constitué de titres épiques, progressifs, sombres... bref, "The X Factor" est sans doute l'album d'IRON MAIDEN le plus progressif, avec "Seventh Son of a Seventh Son" et les albums des années 2000. Et le chant de Blaze dans tout ça ? Eh bien, le bougre ne s'en tire pas trop mal. Il emprunte des lignes de chant typiques de Dickinson, mais son timbre de voix est différent, plus grave. Bien sûr, son chant n'a pas la pureté de celui de Bruce, mais Steve Harris a préféré Blaze, plutôt qu'un clone (pas comme Ripper Owen et Rob Halford dans JUDAS PRIEST), et c'est tout à son honneur. Aujourd'hui encore, quand Bruce Dickinson (de retour dans la Vierge de Fer), entame "Sign of the Cross" sur scène, il n'y a pas photo, ce morceau est grand. Et je me mets à me demander, si "The X Factor" avait été chanté par Bruce, ce ne serait pas le meilleur album du groupe... car finalement, je trouve que "Brave New World" n'en est pas si éloigné que ça, musicalement. Je me souviens d'ailleurs, ma copine de l'époque (Coucou Carine !) n'aimait pas IRON MAIDEN (les vocalises de Dickinson l'ennuyaient et elle considérait le groupe comme des vieux beauf, fans de bière et de foot). Eh bien, cet album est le seul de leur discographie qu'elle a aimé, car elle aimait le chant de Blaze Bailey et la qualité des compositions (la juxtaposition de passages mélancoliques avec des accélérations et cavalcades typiques du groupe), l'ambiance qui ressort... bref, le charme de ce disque.
Malheureusement pour MAIDEN "The X Factor" partage les fans et trois ans plus tard, ils sortent "Virtual XI", un album franchement inférieur. Blaze Bailey sera évincé comme un malpropre et Bruce revient au bercail, alors que sa carrière solo piétine dangereusement. IRON MAIDEN alors au creux de la vague commercialement effectuera un spectaculaire redressement (commercial, mais pas forcément artistique).

THIERRY RLT
01/09/2017
61
  0 0  
1/5
En 1982, j'avais du mal avec le départ de Di'Anno, puis je me suis rapidement habitué à Dickinson.

En 1995 arrive Bayley et je me dis "pourquoi pas". Disque sombre, titres lents, longs, son lourd, voix manquant de puissance: je n'ai jamais accroché à cet album. Je ne l'écoute jamais.

Cependant, j'aime bien Virtual XI avec Bayley au chant. Les titres sont plus dynamiques et l'album est plus court.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
2.8/5 (11 avis)
STAFF:
3.1/5 (11 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
IRON MAIDEN : Nouveau morceau
DERNIER ARTICLE
IRON MAIDEN - BERCY (PARIS) - 5 JUIN 2013
2 ans jour pour jour, après leur passage à Bercy en 2011, la machine de guerre Iron Maiden, célébrait hier soir à nouveau sa grande messe et dans la même salle.
DERNIERE INTERVIEW
IRON MAIDEN ET MUSIC WAVES PRESENTENT "THE BOOK OF SOULS"....
Le 25 août dernier, Music Waves a eu le privilège d’être convié à l’écoute très privée du très attendu "The Book of Souls".
 
AUTRES CHRONIQUES
DAWN: Loneliness (2007)
ROCK PROGRESSIF -
WARREL DANE: Praises To The War Machine (2008)
METAL GOTHIQUE -
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT IRON MAIDEN
IRON-MAIDEN_Senjutsu
Senjutsu (2021)
5/5
4.3/5
WARNER / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_The-Book-Of-Souls
The Book Of Souls (2015)
5/5
4/5
WARNER / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Maiden-England-88
Maiden England' 88 (2013)
4/5
4.6/5
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_En-Vivo
En Vivo! (2012)
4/5
4.5/5
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_The-Final-Frontier
The Final Frontier (2010)
4/5
3.4/5
EMI / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024