GROUPE/AUTEUR:

SAXON

(ROYAUME UNI)

TITRE:
LIONHEART (2004)
LABEL:
SPV STEAMHAMMER
GENRE:
METAL MELODIQUE

""
LOLOCELTIC - 29.02.2008 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Qu’on se le dise : Saxon n’est pas mort ! Et si Biff et sa bande pouvaient donner une légère impression de vieillissement lors de leurs 2 précédents albums, « Lionheart » vient remettre les pendules à l’heure.

Dès les premières secondes de « Witchfinder General », le décor est planté : de la double pédale à gogo, une basse percutante, des guitares tranchantes comme des lames de rasoirs et un Biff au sommet de son art vocal. Tout cela a le mérite d’être clair. Pour cette entreprise visant à marquer leur retour en force, Byford, Quinn & Co. se sont adjoint les services de Charlie Bauerfeind derrière les manettes. Déjà présent sur l’album « Metalhead », le producteur allemand réputé pour ses nombreuses références métalliques, réussit à ajouter le dynamisme qui manquait à ce précédent album déjà particulièrement heavy. L’autre recrue de cette dream-team est le batteur Jörg Michael. Le bûcheron habituel d’un Stratovarius en pleine déconfiture et en proie aux problèmes psychologiques de son leader (Timo Tolkki), a été débauché pour combler son temps libre. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il en profite pour se lâcher, car même s’il ne s’agit pas là de son style de prédilection, il apporte une puissance supplémentaire au gang britannique.

Quant aux 4 compères, ils profitent de ce coup de main donné par les 2 teutons pour nous servir une performance que nous n’espérions presque plus, à l’image d’un Biff déchaîné et dont la performance sur le titre d’ouverture devrait servir de référence à de nombreux débutants, de part sa puissance et sa variété. Si la complémentarité et l’efficacité du duo Quinn – Scarratt n’est pas une nouveauté, elle profite cependant de cette nouvelle donne pour prendre plus d’ampleur. Enfin, l’importance jouée par l’arrivée de Nibbs Carter dans le retour de Saxon sur le devant de la scène « metal » ne sera peut-être jamais reconnue à sa juste valeur, et pourtant elle est indéniable. Son enthousiasme, sa spontanéité et son dynamisme jumelés à ses qualités techniques sont encore plus visibles en live, mais ne restent bien présentes sur les albums studios, surtout lorsque la production est à la hauteur comme c’est ici le cas.

Mais revenons-en aux 11 titres qui se cachent derrière cette pochette où Saxon nous offre un blason mettant à l’honneur les 3 pays les plus importants de son existence. Les lions de son Angleterre natale, le lys de la France où certains de ses membres, dont son leader, sont venus s’installer et l’aigle d’une Allemagne qui héberge sa maison de disque et toute une partie de son staff et qui lui a toujours fait preuve de fidélité. En fait de 11 titres, ce sont 9 morceaux et 2 interludes qui nous sont offerts. « The Return » vient introduire « Lionheart » qui n’est pas sans rappeler le légendaire « Crusader » et dont le refrain vous hante longtemps après son écoute. Quant au court et acoustique « Jack Tars », il vient préparer le terrain pour un redoutable « English Man’O’War » au tempo soutenu et à la structure « saxonesque » classique. Ce titre est d’ailleurs rejoint dans cette catégorie par le single « Beyond The Grave » dont l’intro faussement douce débouche sur un de ces riffs dont Paul Quinn a le secret.

Enfin, si « Searching For Atlantis » et « Flying On The Edge » représentent un ralentissement du tempo tout en étant particulièrement heavy, ils vous aura fallu résister aux tornades métalliques de « Man And Machine », « Justice » ou « To Live By The Sword » pour pouvoir les atteindre en fin d’album.

« Lionheart » vient donc nous rappeler avec force que Saxon n’a pas l’intention de ralentir le rythme et de capitaliser sur son glorieux passé. Contrairement à certains de ses contemporains, Saxon n’a jamais cessé de tourner et de produire de nouveaux albums, et si tous n’ont pas toujours eu le niveau de ce formidable « Lionheart », ils ont au moins eu le mérite d’apporter la preuve de l’honnêteté et de l’indestructible enthousiasme de ce gang qui vit et nous fait partager sa passion depuis plus de 25 ans. Alors quand un tel joyau déboule sur nos platines, il y a de quoi garder la foi en ces messieurs et leur faire part du respect qu’ils méritent !

Plus d'information sur http://www.saxon747.com/en/is/



GROUPES PROCHES:
ACCEPT, IRON MAIDEN, GIRLSCHOOL, DEF LEPPARD, ANVIL, TANK, SCORPIONS, HERMAN FRANK, JUDAS PRIEST

LISTE DES PISTES:
01. Witchfinder General - 4:49
02. Man And Machine - 3:29
03. The Return - 1:18
04. Lionheart - 6:04
05. Beyond The Grave - 4:56
06. Justice - 4:27
07. To Live By The Sword - 4:11
08. Jack Tars - 0:57
09. English Man 'O' War - 4:08
10. Searching For Atlantis - 5:54
11. Flying On The Edge - 4:55


FORMATION:
Biff Byford: Chant
Doug Scarratt: Guitares
Jörg Michael: Batterie
Nibbs Carter: Basse / Claviers
Paul Quinn: Guitares


TAGS:
-
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC SAXON
DERNIERE ACTUALITE
SAXON : Nouveau live en août
Toutes les actualités sur SAXON
DERNIER ARTICLE
Alcatraz Festival 2019 - Courtrai- Jour 1 - 09 Aout 2019
Pour sa première journée le festival Alcatraz réunit une affiche déjà très riche et démarre sur les chapeaux de roue. Tous les articles sur SAXON
DERNIERE INTERVIEW
Le groupe de heavy metal britannique Saxon fêtait l'an dernier ses 40 ans d'existence ! Ils nous donnent rendez-vous en ce début d'année avec un 22ème album, "Thunderbolt" ! Rencontre avec leur chanteur emblématique, Peter Rodney "Biff" Byford.

NOTES
3/5 (2 avis) 3.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
CHIMAIRA: Resurrection (2007)
DEATH METAL
 
CHRONIQUE SUIVANTE
INK CITY: EP (2007)
HARD ROCK
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SAXON
SAXON_Thunderbolt
Thunderbolt (2018)
4/5
3.7/5
AUTRE LABEL / HEAVY METAL
SAXON_Battering-Ram
Battering Ram (2015)
4/5
3.3/5
UDR MUSIC / HEAVY METAL
SAXON_Warriors-Of-The-Road
Warriors Of The Road (2014)
3/5
3/5
AUTRE LABEL / METAL MELODIQUE
SAXON_Unplugged-And-Strung-Up
Unplugged And Strung Up (2013)
3/5
3/5
AUTRE LABEL / HEAVY METAL
SAXON_Sacrifice
Sacrifice (2013)
3/5
2.5/5
EMI / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020