ARTISTE:

VIRGIN STEELE

(ETATS UNIS)
TITRE:

NOBLE SAVAGE

(1986)
LABEL:

DOCKYARD1

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
Chant aigu, Epique
""
NOISE (03.04.2008)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Après deux albums relativement passés inaperçu mais présentant un certain potentiel, Virgin Steele, formation formée 5 ans plus tôt, revient en 1986 avec son nouvel opus intitulé « Noble Savage ». Dix ans plus tard, une nouvelle version verra le jour avec l’ajout de six titres supplémentaires. Enfin - et c’est l’édition que nous avons entre les mains – ressort en cette année 2008, une réédition de cet album chez Dockyard1 avec en sus des 6 morceaux ajoutés 12 ans auparavant, deux nouveaux titres.

Virgin Steele a depuis ses origines toujours baigné dans un heavy métal classique. Cependant, David DeFeis, fondateur du groupe avec Jack Starr (qui n’est pas le père de Joey) s’est très rapidement détaché des influences typiques heavy mélodiques pour plonger sa musique dans un bain épique et orchestral. Ce penchant entrainera d’ailleurs le départ de Starr, peu inspiré par ce genre d’exercices.

C’est ainsi que Virgin Steele verra assez rapidement sa cote de popularité augmenter avec des albums heavy sortant un peu de l’ordinaire dont « Noble Savage » sera la pierre angulaire. En effet, c’est sur cet opus que l’aspect épique se fera prépondérant et que la passion de son créateur pour la mythologie sera comblée.

L’ambiance générale du disque est à l’image de la pochette, guerrière et héroïque et ce dernier se place déjà dans la tradition des albums inspirés par l’histoire romaine et grecque que le groupe sortira par la suite. Pur moment de plaisir auditif pour tout fan de heavy, le mariage entre metal classique et musique épique aux ambiances médiévales se fait parfaitement tout au long des 10 titres originels.

L'album commence avec une pure tuerie Heavy métal, « We rule the night » qui a tout d'un hymne absolu porté par un refrain qui reste en tête instantanément. Le titre s'est facilement imposé comme un classique du groupe. Dans le même genre on trouvera le très puissant « Fight tooth and nail » aux accents d'un Manowar de la grande époque et un « I'm on fire » peut être un peu moins immédiat mais tout aussi prenant en partie grâce à son refrain imparable.

Mais ce sont bien les titres épiques qui forment le cœur de cet album et lui donnent toute sa force avec avant tout le superbe « Thy Kingdom Come », nous ramenant droit dans l'histoire ancienne et survolé par la voix voluptueuse de David DeFeis, littéralement envoutante sur le refrain. Puis c'est l'enchainement imparable entre « Image Of A Faun At Twilight » et « Noble Savage ». L'intro au piano et claviers nous lance dans l'époque romaine avant que le titre éponyme ne s'impose comme la pièce maîtresse de l'ensemble sur laquelle toute la démesure musicale de Virgin Steele s'exprime dans un tourbillon épique pour s'achever avec un final grandiose où la voix de DeFeis d'une rare hauteur se mêle aux claviers dans une parfaite symbiose. Enfin, nous ne passerons pas sous silence un morceau comme « Rock » qui, comme son nom le laisse présumer, voit le groupe renouer avec un son plus hard classique pour un résultat très valable ainsi que le titre final « The Angel of light », quasi biblique, qui pourrait faire penser à la bande son des 10 Commandements avec des claviers très en avant apportant un surplus de majesté.

S’ajoutent donc à celà depuis 1986, 6 titres supplémentaires tous issus des sessions de l'époque. Si ces derniers ont tendance à alourdir un peu l’album, il est toujours plaisant pour le fan de découvrir de nouveaux morceaux plusieurs années après, malgré leur qualité un peu inférieure au reste du disque. On retiendra surtout « Obsession », un titre épique aux allures de ballade et surtout le superbe « Where are you running to », titre lent très bien mis en valeur par les guitares acoustiques et un chant très varié, naviguant entre calme et puissance. Concernant les deux ajouts de 2008, il s’agit de remixes des deux meilleurs titre du disque, « Fight tooth and nail » et « Noble Savage », qui n'apportent pas grand chose de plus mais qui feront sans doute plaisir aux plus acharnés.

Ce Noble Savage est donc un grand cru de Virgin Steele et une bonne indication sur les futures intentions musicales du groupe. Il se doit bien évidemment d'être dans la discothèque de n'importe quel fan de heavy métal qui se respecte.


Plus d'information sur http://www.virgin-steele.com/





LISTE DES PISTES:
01. We Rule The Night
02. I`m On Fire
03. Thy Kingdom Come
04. Image Of A Faun At Twilight
05. Noble Savage
06. Fight Tooth And Nail
07. The Evil In Her Eyes
08. Rock Me
09. Don`t Close Your Eyes
10. The Angel Of Light
11. Obsession (it Burns For You)
12. Love And Death
13. Where Are You Running To
14. Come On And Love Me
15. The Spirit Of Steele
16. The Pyre Of Kings
17. Fight Tooth And Nail (Roman Sword Remix)
18. Noble Savage (Early Take and Mix)

FORMATION:
David Defeis: Chant / Claviers
Edward Pursino: Guitares
Joe O'Reilly: Basse
Joey Ayvazian: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
VIRGIN STEELE: Nocturnes Of Hellfire & Damnation
 
AUTRES CHRONIQUES
HOSTSONATEN: Winterthrough (2008)
ROCK PROGRESSIF -
ROGER HODGSON: In The Eye Of The Storm (1984)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT VIRGIN STEELE
VIRGIN-STEELE_Nocturnes-Of-Hellfire--Damnation
Nocturnes Of Hellfire & Damnation (2015)
3/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / HEAVY METAL
VIRGIN-STEELE_The-Black-Light-Bacchanalia
The Black Light Bacchanalia (2010)
1/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / HEAVY METAL
VIRGIN-STEELE_Visions-Of-Eden
Visions Of Eden (2006)
4/5
4/5
SANCTUARY / HEAVY METAL
VIRGIN-STEELE_Age-Of-Consent
Age Of Consent (1988)
4/5
3/5
DOCKYARD1 / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022