ARTISTE:

BEARDFISH

(SUÈDE)
TITRE:

SLEEPING IN TRAFFIC - PART TWO

(2008)
LABEL:

INSIDEOUT MUSIC

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Happy, Happy
""Sleeping In Traffic Part Two" est une suite de compositions mêlant habilement un rock progressif parfois très carré et des délires musicaux jouissifs proche d'A.C.T."
BATRIC (29.04.2008)  
4/5
(2) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

J'ai un gros défaut, je l'avoue : dès qu'un groupe est estampillé "origine suédoise contrôlée", il bénéficie de ma part d'un fort a priori positif. Il faut dire que ce beau pays est tout de même le berceau de nombreux groupes talentueux et originaux, au premier rang desquels on trouve par exemple les jeunots d'ACT qui jouent dans la même cour que Beardfish.

Beardfish est donc originaire du pays d'Abba (ne souriez pas, j'y reviendrai) et a commis l'année dernière un "Sleeping In Traffic Part One" qui avait pour le moins séduit mon ami Megadave. Une "Part One" appelant naturellement une "Part Two", nous voila servis. S'agit-il, en toute logique, d'une continuité parfaite du précédent opus ? Rien n'est moins sûr.

Sur le concept, je veux bien que cet opus fasse suite au précédent, mais musicalement parlant, l'évolution est indéniable et en déroutera plus d'un. Pourquoi ? Parce que dans cet album, il y a une grosse part de délire qui manquait cruellement précédemment. Ce n'est qu'un avis subjectif, certes, et j'en vois déjà trouver au contraire que Beardfish en fait cette fois trop dans les changements d'ambiance et dans les choix saugrenus. Car ici Beardfish se lâche réellement et j'avoue pour ma part avoir ressenti le même plaisir de découverte que lors de mon premier contact avec ACT pour "Last Epic".

"Sleeping In Traffic Part Two" est une suite de compositions mêlant habilement un rock progressif parfois très carré et des délires comme je les aime : intermèdes valsants, mélodies sautillantes et joyeuses sur "Cashflow", rythmique implacable (je ne me remets toujours pas de cette introduction simple mais incontournable de "The Hunter") et clins d'oeil au disco sur le fabuleux morceau qui donnera son titre à cet album.

Il y a des morceaux qui justifient à eux seuls la découverte d'un groupe et dans le cas présent, il faut découvrir Bearfish par ce titre de 35 minutes. Indescriptible est le seul mot qui me vient à l'esprit tant c'est génialement jouissif. Tout y est, dans l'esprit du rock progressif des années 70's, avec en plus les grains de folie que j'adore personnellement découvrir chez nombre de groupes de mon style favori.

Ajoutez à tout ce que je viens de vous exposer, un goût prononcé pour les sons vintage (mais avec une production excellente) qui évoquent les Gentle Giant et voila, c'est prêt à être consommé... sans modération, évidemment.


Plus d'information sur http://www.beardfish.argh.se





LISTE DES PISTES:
01. As The Sun Sets
02. Into The Night
03. The Hunter
04. South Of The Border
05. Cashflow
06. The Downward Spiral/chimay
07. Sleeping In Traffic

FORMATION:
David Zackrisson: Guitares
Magnus Östgren: Batterie
Rikard Sjöblom: Chant / Guitares / Claviers
Robert Hansen: Basse
   
(2) AVIS DES LECTEURS    
GEGEPROG
21/06/2008
55
  0 0  
5/5
Avec cette part two, Beardfish devient l'un des groupes incontournables du progressif. Il faut vraiment écouter les morceaux "the hunter" et "sleeping in traffic" et parlons du chant de RIKARD SJOBLOM quel voix !!!!!!! Voici donc un des disques majeurs de l'année 2008 avec celui de SENSE. Pour tous ceux qui comme moi écoutent ce genre de musique depuis 30 ans, il n'est pas nécessaire de faire de grands discours ... et viva musica !!!
PETER HACKETT
02/05/2008
  0 0  
4/5
C'est avec une curiosité nouvelle que j'attendais cette "part two" de "Sleeping in traffic", car le passage de Beardfish à la Convention PR 2007 m'a fait entendre leur musique avec une nouvelle ouverture d'esprit. Alors que certaines compos de la "part one" me semblaient alambiquées et dures d'accès, celles de la "part two" me parlent tout de suite et je n'y trouve que finesse, intelligence et même une pointe d'humour.

Ce passage à la Convention n'aura pas influencé que mon jugement, il a aussi marqué nos amis suédois, le titre "The downward spiral" sous-titré Chimay est une preuve de plus qu'on ne participe pas à la grand messe belge du prog sans en ramener quelques séquelles !!

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4.7/5 (3 avis)
STAFF:
4/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
BEARDFISH: 1er extrait de '+4626-comfortzone'
 
AUTRES CHRONIQUES
ALBERTO RIGONI: Something Different (2008)
GUITAR HERO -
ISIS: Celestial (2000)
HARDCORE -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BEARDFISH
BEARDFISH_-4626-COMFORTZONE
+4626-comfortzone (2015)
5/5
4.2/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
BEARDFISH_The-Void
The Void (2012)
4/5
3.3/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
BEARDFISH_Mammoth
Mammoth (2011)
4/5
3.5/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
BEARDFISH_Destined-Solitaire
Destined Solitaire (2009)
5/5
4.7/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
BEARDFISH_Sleeping-In-Traffic--Part-One
Sleeping In Traffic - Part One (2007)
4/5
3.7/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021