GROUPE/AUTEUR:

PENDRAGON

(ROYAUME UNI)

TITRE:
KOWTOW (1988)
LABEL:
TOFF
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Loin du style qui fera sa renommée, Pendragon délivre avec "Kowtow" un des ses disques les plus faibles."
PETER HACKETT - 08.06.2009 - (3) Avis des lecteurs - (1) commentaire(s)
2/5
Kowtow est un album sorti en plein dans une période sombre pour le rock progressif ... Ces années (fin 80's, début 90's) où déferlèrent le disco, la new wave et autres joyeusetés qui faisaient dandiner le corps sans satisfaire l'oreille. C'est dans ce contexte que Pendragon sort ce deuxième album, 3 ans après The Jewel (et 3 ans avant le prochain !).

Ce petit préambule permettra peut-être à certains de mieux comprendre (et peut-être de pardonner) pourquoi ce groupe si attachant a pu commettre cet objet hétéroclite trop conciliant avec la musique commerciale. Les 3 premiers titres sont à oublier rapidement. Même si la voix et la guitare de Nick Barrett sont là, elles sont enlisées dans une "soupe" populaire bien fade. L'intro de "Time For A Change" et sa batterie à la Depeche Mode illustre bien mon propos et renforce mon désarroi.

Les trois balades qui arrivent ensuite, "I Wake The Rope", "2 am" et "Total Recall", relèvent un peu le niveau mais reste en deçà des compositions lentes que Barrett saura nous créer par la suite. Il faut attendre "The Haunting" pour entendre du Pendragon digne de ce nom. Le démarrage est peu fastidieux, mais le bon néo-prog que l'on est en droit d'attendre pointe enfin le bout de son nez et, vu le niveau global de l'album, ce titre fait excellente figure. On passera assez vite sur un "Solid Heart" trop pop pour être vraiment intéressant et nous nous attarderons sur le deuxième moitié du titre éponyme et néanmoins ultime. En guise de final, les 5 dernières minutes de "Kowtow" laisseront l'auditeur sur une bonne impression, juste ce qu'il faut pour se mettre en condition pour les excellents albums à venir.

Kowtow n'obtient pas la moyenne même si derrière la faiblesse d'une bonne moitié des compositions pointe l'excellence d'un futur grand groupe, fer de lance du mouvement néo-prog, qui enchante encore aujourd'hui les amoureux du genre.

Plus d'information sur http://www.pendragon.mu



GROUPES PROCHES:
MOSTLY AUTUMN, PRIMITIVE INSTINCT, SETI, PALLAS, VISIBLE WIND, ARENA, TWIN AGE, FLAMBOROUGH HEAD, CARPTREE, KONCHORDAT

LISTE DES PISTES:
01. Saved By You - 03:58
02. The Mask - 04:01
03. Time For A Change - 03:56
04. I Walk The Rope - 04:47
05. 2 Am - 04:14
06. Total Recall - 07:00
07. The Haunting - 10:40
08. Solid Heart - 04:20
09. Kowtow 08:56


FORMATION:
Clive Nolan: Claviers / Choeurs
Fudge Smith: Batterie
Julian Siegal: Saxophone
Nick Barrett: Chant / Guitares
Peter Gee: Basse / Choeurs


TAGS:
-
 
 
(3) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
REALMEAN - 11/03/2016 -
0 0
3/5
'Saveb by you' est très pop mais prometteur, 'The Mask' ne fait ni chaud ni froid, 'Time for a change' buzze carrément l’alarme de la fausse note. On peut légitimement s’inquiéter sur la qualité de la suite, qui pourtant réserve quelques bonnes surprises : '2AM', 'Total Recall', émotionnellement très actifs, 'The Haunting' avec une belle démonstration progressive, ou le titre éponyme, énergique et apaisant à la fois, qui fleure bon les 'Dune' et autre éponyme sur l’EP "Fallen Dreams and Angels". Ce deuxième opus n’est ni un mauvais épisode ni un album vraiment réussi, mais il est assez symptomatique en effet de la période eighties, où l’on délaissait trop volontiers le potentiel maturité (si acquis) au profit de la mise en conformité avec la mode du moment. En témoigne, par exemple, le recours aux fade-out, sacrifiant la finition de l’écriture et avouant l’impératif de la production zapping.
Malgré cela, j’écoute "Kowtow" plus facilement qu’un "Jewel", à la griffe plus homogène mais moins digeste. Pendragon s’éloigne de sa ligne néo-progressive le temps d’un "Kowtow" , un album qui a quelques atouts pour séduire les amateurs d’une pop mi-progressive mi-FM, potentiellement ceux qui se montreraient justement hermétiques au reste de la discographie.

ADRIANSTORK - 20/05/2014 -
0 1
2/5
Pourquoi crier au scandale sur les derniers albums de Gentle Giant et que jamais Pendragon n'a été accusé du pire, c'est-à-dire de proposer du rock progressif au rabais. Certes, d'excellents morceaux ont les deux pieds dans le genre qui nous intéresse (surtout la dernière partie), mais ces derniers ont été mêlé à des effluves pop sautillantes, qui ne peuvent même pas être qualifiées de progressive (la première chanson en est l'illustration la plus parfaite). Pis, les morceaux progressif en question n'ont pas d'âme, comme si le groupe se contentait d'utiliser un GPS musical, évitant toute prise de risque.
Au risque de me faire lapider, la meilleure chanson est l'énergique The mask au refrain ravageur. Si l'on compare avec les cadors du néo-prog, Pendragon a été le seul des quatre à prendre un très mauvais départ (IQ faisant un presque sans faute en dehors de Are you sitting comfortably, Pallas débutant de manière tonitruante, le cas Marillion est connu). Un album difficile à défendre, mais qui paradoxalement peut offrir une bonne perspective sur l'avenir du groupe, certains morceaux se présentant comme des esquisses voire des brouillons de The World.

TONYB - 08/06/2009 -
0 0
2/5
100% d'accord avec la brillante analyse de mon confrère : Kowtow reste à ce jour le seul album de Pendragon que je ne parviens pas à écouter d'un bout à l'autre. Avec le recul, le contraste avec son successeur The World est tout bonnement saisissant.
Haut de page
(1) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
ADRIANSTORK - 20/05/2014 18:26:24
0
Pourquoi est-ce qu'on crie au scandale sur les derniers albums de Gentle Giant et que jamais Pendragon n'a été accusé du pire?
Haut de page
EN RELATION AVEC PENDRAGON
DERNIERE ACTUALITE
PENDRAGON: Nouvel album en février
Toutes les actualités sur PENDRAGON
DERNIER ARTICLE
RAISMES FEST 2013 - 14 SEPTEMBRE 2013
Une chaleureuse 15ème Editon du Festival de Raismes Tous les articles sur PENDRAGON
DERNIERE INTERVIEW
Il y a une très grande complicité entre nous qui te permet de jouer depuis aussi longtemps ensemble de la musique, de vivre ces moments lors des tournées… C’est important et nécessaire.

NOTES
1/5 (3 avis) 2.3/5 (9 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
MAGNUM: Into The Valley Of The Moon King (2009)
HARD ROCK MELODIQUE Encore une nouvelle perf' de la bande à Catley
 
CHRONIQUE SUIVANTE
DAN REED NETWORK: The Heat (1991)
AUTRES
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PENDRAGON
PENDRAGON_Love-Over-Fear
Love Over Fear (2020)
3/5
4.2/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
PENDRAGON_Masquerade-
Masquerade 20 (2017)
4/5
4.5/5
METAL MIND / ROCK PROGRESSIF
PENDRAGON_Men-Who-Climb-Mountains
Men Who Climb Mountains (2014)
4/5
4.1/5
TOFF / ROCK PROGRESSIF
PENDRAGON_Out-Of-Order-Comes-Chaos
Out Of Order Comes Chaos (2012)
4/5
4/5
METAL MIND / ROCK PROGRESSIF
PENDRAGON_Passion
Passion (2011)
5/5
4.2/5
TOFF / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020