ARTISTE:

MIND'S EYE

(SUÈDE)
TITRE:

THE AFTERGLOW

(1994)
LABEL:

LION MUSIC

GENRE:

METAL PROGRESSIF

TAGS:
Technique
""
MARC M (10.07.2008)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Mind's Eye a démarré sous le nom de Afterglow, en 1992. A l'époque, le groupe avait enregistré une démo de 4 morceaux avec le chanteur German Pascual afin de démarcher les maisons de disques mais il faudra attendre 1997 pour que cette formation, désormais nommé Mind's Eye, signe un contrat avec Sensory Records et 1998 pour que ce label sorte leur véritable premier album, "Into the unknown", avec le chanteur Johan Persson. Entre-temps, il y avait eu l'enregistrement d'une autre démo, mais cette fois-ci avec deux autres chanteurs. Pas facile à suivre, hein ? Bref, le poste de chanteur chez Mind's Eye a été difficile à pourvoir de manière permanente, vous l'avez compris.

Daniel Flores et Johan Tiemann ont décidé de sortir sous le nom de Mind's Eye la première démo d'Afterglow, agrémentée de morceaux supplémentaires, ce qui porte la durée de cet album à 45 minutes. Le terme de "démo" (pour "demonstration" ou "maquette" en français) est assez vague… Toujours est-il que ce qui passe pour être le plus souvent une série d'enregistrements plus ou moins imparfaits peut aussi prendre des allures très professionnelles, et bénéficier parfois d'un son meilleur que celui de certains albums plus officiels. Et c'est le cas ici !

La musique de Mind's Eye à ses débuts est assez différente de qu'elle deviendra en 1999, à l'époque de "Wating for the tide" avec Andreas Novak au chant et l'ajout des claviers dans les arrangements, puis de "A work of art", où l'on note une teinte AOR dans la musique du groupe. Mais en 1994, il n'y a pas de clavier (sauf un poil sur un titre) et le guitariste très technique Fredrik Grünberger semble dominer le groupe, bien que tous les morceaux soient crédités aux quatre musiciens.

Musicalement, le mélange est assez personnel, avec une tendance aux riffs hachés et saccadés, aux rythmes irréguliers, alternés avec des parties au son clair ou peu saturé. Les parties solistes sont brillantes et inspirées. Grünberger est un virtuose qui sait éviter les clichés. On est en présence de metal progressif mais assez éloigné de celui de Dream Theater (à part un riff saccadé assez typique sur "Blind justice"). Des éléments jazz rock, une influence de Rush, du Fates Warning de la fin des années 80 transparaissent ici et là. Les amateurs des albums récents de Sieges Even y verront aussi peut-être une certaine ressemblance. La section rythmique de Tiemann et Flores est complexe et bouillonnante, peut-être un peu trop… En fait, "The afterglow" est assez similaire au véritable premier alubm "Into the unknown" de 1996.

German Pascual se révèle un chanteur tout à fait compétent, avec une voix plutôt claire et relativement puissante au large registre, qui peut parfois évoquer vaguement Geoff Tate quand il essaie de monter dans des aigus assez puissants. Il se laisse parfois aller à quelques excès dont on se dispenserait bien mais le plus souvent, il utilise un timbre medium ou légèrement aigu. Quelquefois, comme sur "Andromeda", il rappelle légèrement David Coverdale. Les parties vocales sont bien construites, assez mélodiques, un peu dramatiques mais pas évidentes à mémoriser, en particulier sur la longue pièce finale "A thousand nights after the last sundown", où Pascual a tendance à atteindre ses limites. Un "magnum opus" qui n'est malheureusement pas le meilleur moment de l'album ; l'auditeur aura un peu de mal à s'y retrouver. Par contre, un titre comme le plus lent et contrasté "With these eyes" est particulièrement réussi, de même que la trop courte ballade "Ending a story" avec guitare classique et un peu de synthés. On aimerait plus d'accalmies de ce genre.

Côté technique, rien à redire, ces musiciens pourtant très jeunes (Flores et Grünberger ont alors 18 ans et Johan Tiemann seulement 15 !) se débrouillent plus que bien. La palme revient probablement à Fredrik Grünberger (qui quittera le groupe après "A work of art"). Le son est de très bonne qualité, bien remastérisé par Daniel Flores. Seul un tintement de cymbale un peu trop mis en avant sur quelques morceaux est un peu agaçant à a longue.

Au total, il s'agit d'un disque intéressant, relativement personnel, aux ambiances quelque peu mystérieuses, assez puissant mais certainement pas dénué de subtilité. Une œuvre de jeunesse de la part de musiciens déjà bourrés de talent. Et German Pascual est un meilleur chanteur que ne le sera Johan Persson sur "Into the unknown", deux ans plus tard. "The afterglow" me semble globalement meilleur. Néanmoins, lorsque l'on considère la pléthore d'albums de metal, progressif ou non, qui paraissent depuis des années, ce n'est pas un enregistrement indispensable.

A noter que le CD comporte aussi une vidéo faite par un étudiant en cinéma, pour le titre "Castle of eternity".


Plus d'information sur http://www.danielflores.net





LISTE DES PISTES:
01. Blind Justice (5.35)
02. Castle Of Eternity (6.05)
03. Red Storm Rising (4.22)
04. Beyond Endurance (4.03)
05. With These Eyes (6.42)
06. Andromeda (5.34)
07. Ending A Story (2.42)
08. A Thousand Nights After The Last Sundown (9.57)

FORMATION:
Daniel Flores: Batterie
Fredrik Grünberger: Guitares
German Pascual: Chant
Johan Niemann: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
JAMES LABRIE: Prime Cuts (2008)
METAL PROGRESSIF -
UFO: Force It (1975)
HARD ROCK -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MIND'S EYE
MIND-S-EYE_A-Gentleman-s-Hurricane
A Gentleman's Hurricane (2007)
3/5
5/5
LION MUSIC / HARD ROCK MELODIQUE
MIND-S-EYE_Walking-On-H2o
Walking On H2o (2006)
3/5
3.7/5
LION MUSIC / ROCK PROGRESSIF
MIND-S-EYE_A-Work-Of-Art
A Work Of Art (2002)
2/5
4/5
LION MUSIC / A.O.R.
MIND-S-EYE_Waiting-For-The-Tide
Waiting For The Tide (2000)
3/5
2/5
LION MUSIC / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021