ARTISTE:

THE AMBER LIGHT

(ALLEMAGNE)
TITRE:

PLAY

(2008)
LABEL:

SUPERBALL

GENRE:

POP

TAGS:
""
PROGGI (04.08.2008)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

The Amber Light (TAL) sortait en 2005 un 'Amuse-esgourdes' pour reprendre les termes de Torpedo à l'époque, "Stranger and Strangers". Celui-ci semblait annoncer un proche nouvel album, qui ne vint que 3 ans plus tard, en 2008 donc. La principale caractéristique du premier ouvrage de TAL, 'Goodbye to Dusk, Farewell to Dawn', était l'originalité. Ce n'est pas vraiment celle que je mettrais en avant avec cet opus : 'Play'.

Mais reprenons les choses dans l'ordre. Le groupe a changé de batteur, Robert Fisher (qui tournait sur scène avec eux) succédant à Peter Ederer. Mais l'âme du groupe est toujours présente, à savoir les trois compères de la première heure, Louis Gabbiani, Jan Sydow et Rabin Dasgupta. Tout ce beau monde a signé un contrat chez SuperBall Music, probablement plus confortable pour eux… Et c'est après avoir beaucoup tourné qu'ils nous ont concocté cet album dont nous allons un peu parler maintenant.

Si The Amber Light était, à ses débuts, classé dans la catégorie du progressive Rock, il n'en est plus question aujourd'hui, sauf à s'entêter. Car TAL fait de la Pop, sans régresser ni tomber dans la facilité, mais ils font bien de la Pop. Des titres courts, simples, mais terriblement efficaces. Et ce dès la première écoute. On est frappé par l'accroche que tous les titres nous offrent. Pas de faiblesse apparente (encore faut-il aimer le style, mais c'est le lot de tous les disques), pas de longueur, pas d'ennui non plus. Quelques titres vont même jusqu'à avoir des réminiscences de Prog (Ha quand même ! me crie-t-on du fond de la salle), mais c'est juste parce qu'on les cherche un peu au début. En fait, il s'agit juste de passages instrumentaux superbes que les progueux adorent, mais en très court. Des ambiances particulières parfois ("No Love Lost" très électro et vieux Floyd à la fois), mais globalement, c'est un disque assez Rock qui nous est proposé.

"Moody" met tout de suite les choses au point : ce sera Rock, souvent très 'Guitare', mais avec de la mélancolie à tous les étages. A noter que Louis Gabbiani chante dans un anglais parfait, et possède une capacité à transmettre cette mélancolie (un timbre medium-grave) très prononcée. "…And Then it Stopped Raining" est à ce titre tout simplement émouvant.

Bien Rock, donc. Il m'a été plusieurs fois difficile de ne pas penser à Placebo ("Moody" notamment, ou encore "Never Fade Out"). Non pas à cause de la voix, beaucoup moins haute, mais dans l'approche et la construction, ainsi que les guitares. Et pourquoi pas Rush, dont Placebo était à ses débuts un bon descendant. Et comme par hasard, les 2 groupes cités ci-dessus sont connus pour leurs mélodies qui font mouche. TAL entre dans cette catégorie. Ecoutez "All Over Soon" pour vous en convaincre. Refrain qu'on aime dès la deuxième écoute, arrangements aérés et riches à la fois, mélodie à la guitare accrocheuse. Talk Talk aussi est passé dans mon esprit ("Waste" ou "The Deep Twist"), eux aussi mélodistes patentés.

Le problème est que les 12 titres qui composent cette galette mériteraient qu'on en parle (que dire de "The Fire Walk With Me" par exemple ?). Alors ne gâchons pas le plaisir de ceux qui déjà ont décidé de découvrir par eux-mêmes ce CD. Si certains groupes cités dans cette chronique ont souvent caressé vos oreilles, n'hésitez pas. Si vous aimez la musique bien faite, pas trop compliquée, n'hésitez pas non plus. Loin des grandes plages de 15 minutes et des breaks indéchiffrables sans 10 écoutes, ce disque offre des chansons et des émotions qui font tout simplement plaisir à entendre.


Plus d'information sur http://www.theamberlight.de/





LISTE DES PISTES:
01. Moody - 05:55
02. All Over Soon - 03:29
03. Waste - 03:12
04. Drake - 05:25
05. Never Fade Out - 03:23
06. The Deep Twist - 04:51
07. Fire Walk With Me - 02:41
08. Still Going Nowhere - 03:43
09. Does It Ever Get Better - 03:07
10. Play - 03:48
11. No Love Lost - 06:06
12. ... And Then It Stopped Raining - 04:15

FORMATION:
Jan Sydow: Guitares
Louis Gabbiani: Chant / Guitares / Claviers
Rabin Dasgupta: Basse
Robert Fisher: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
 

"Découvrez Brainsqueezed dans son nouveau clip !"
AUTRES CHRONIQUES
GRENOUER: Lifelong Days (2008)
THRASH -
STEVIE SALAS: Back From The Living (1994)
HARD ROCK MELODIQUE -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE AMBER LIGHT
THE-AMBER-LIGHT_Stranger--Strangers
Stranger & Strangers (2005)
3/5
-/5
QUIXOTE / ROCK
THE-AMBER-LIGHT_Goodbye-To-Dusk-Farewell-To-D
Goodbye To Dusk, Farewell To Dawn (2004)
4/5
4/5
QUIXOTE / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021