.
.
GROUPE/AUTEUR:

HELFARHT

(ALLEMAGNE)

TITRE:
WIEDERGANG (2008)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
BLACK METAL

""
STRUCK - 30.07.2008 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
2/5
L’équipe de chroniqueurs de Music Waves maîtrisant à la perfection la langue de Shakespeare, c’est donc tout naturellement que ce soit au moins bilingue d’entre nous que revient l’honneur de vous parler de ce Helfarht…
Premier renseignement pris, et comme le laisse deviner le titre de l’album « Wiedergang », le combo nous vient tout droit des immenses forêts bavaroises. Dans ces conditions, c’est donc sans surprise que cet obscur groupe de pagan black métal va nous proposer dix titres traitant de sujets, aussi passionnants qu’originaux pour un groupe du genre, que les vieilles traditions du sud de la Bavière et l’héritage des cultures oubliées.

Sur ces considérations le quatuor allemand nous plonge dans un bref instrumental « expérimental » mariant flûtes et sonorités limites indus qui laisse place à la pièce maîtresse de cet album, à savoir « Nu Distel, Nu Dorn », titre lorgnant du côté du black métal proposé par Vintersorg. La diversité des plans et notamment le sympathique (mais trop bref) break folk avec sa flûte -histoire de justifier l’étiquette folk- est malheureusement rapidement gâchée par une production maladroite dans laquelle le chant est très étouffé au détriment d’une batterie omniprésente. Si ce défaut n’aurait pas été préjudiciable dans une quelconque autre production, d’autant que le chant dans le cas présent se caractérise par une inspiration uniquement black sans grande originalité, il le devient quand l’instrument mis en avant -dans le cas présent la batterie- s’avère être ouvertement le point faible du groupe !

Ce constat négatif prend toute son ampleur lors des accélérations foudroyantes propres au style : la frappe claire, la double pédale omniprésente, invariable devient rapidement lassante voire terriblement irritante ! Les titres suivants sont construits sur cette même logique implacable à savoir une rythmique assommante dominée par une batterie irritante entrecoupée de trop rares breaks folks inspirés. Est-ce en raison de la totale absence de cette batterie sur « Winter » et surtout « Altsommer » que ces derniers ressortent du lot ? Toujours est-il que ces titres totalement acoustiques nous rappellent aux bons souvenirs des émouvantes pièces folk d’anthologie servie par Agalloch… Mais le plaisir n’est que de trop courte durée et Helfahrt poursuit imperturbablement sa lourde marche noire !!!

Que dire au final de ce « Wiedergang » ? Que les plus intransigeants diront qu’il concentre en son sein tous les clichés propres au genre, à savoir des compos que l’on croirait issues d’un groupe confidentiel du fin fond des forêts vierges composant/enregistrant ses compos dans son garage ! Ce qui n’est semble-t-il pas le cas sachant que l’album a été produit dans le soi-disant fameux studio Helion ! Mais encore aurait-il fallu préciser en quoi ce studio était fameux ? Toujours est-il que même s’ils œuvrent dans la même catégorie, la musique d’Helfarht est loin de procurer les émotions des productions magiques de Vintersorg. Au contraire, le quatuor allemand frôle la correctionnelle à cause de cette « fameuse » production en général et cette « affreuse » batterie en particulier qui feront hésiter les plus intransigeants d’entre nous entre deux attitudes : moquerie ou irritation ! Fort heureusement, le genre regorge de ce style de productions dont se délectent certains fans du genre. Ainsi, il se pourrait que ce « Wiedergang » en contente quelques uns mais uniquement ceux qui trouveront un certain charme à cette production aussi honorable que dispensable d’un combo de seconde zone avec ses quelques points d'intérêt et ses nombreuses maladresses. N’est pas Vintersorg qui veut…

Plus d'information sur http://www.helfahrt.com/neu.htm



GROUPES PROCHES:
THULCANDRA

LISTE DES PISTES:
01. Halja
02. Nu Distel, Nu Dorn
03. Irrlicht
04. Altsommer
05. Die Erde Birgt Den Tod…
06. Wiederganger
07. Perchta
08. Auf Nagelfars Deck
09. Herbst
10. Winter


FORMATION:
Andreas Mecker: Batterie
Max Marquardt: Chant
Sebastian Ludwig: Chant / Guitares
Tobs Ludwig: Basse


TAGS:
Chant guttural
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC HELFARHT
NOTES
- /5 (0 avis) 1.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
HAREM SCAREM: Hope (2008)
HARD ROCK MELODIQUE Si vous êtes amateur d'AOR vous ne laisserez pas passer ce dernier album et si vous découvrez le groupe, vous ne serez pas déçu par ce "hope" ni par aucun de ces prédécesseurs.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
HELLOWEEN: Keeper Of The Seven Keys, Part I (1987)
METAL MELODIQUE
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT HELFARHT
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020