MW / Accueil / Chroniques / METALLICA: ...And Justice For All
GROUPE/AUTEUR:

METALLICA

(ETATS UNIS)

TITRE:
...AND JUSTICE FOR ALL
ANNEE PARUTION:
1988
LABEL:
ELEKTRA ENTERTAINMENT
GENRE:
THRASH
""
ZOSO - 30.07.2008 -
Recontextualisons... En 1986, Metallica sort "Master Of Puppets", qui confirme les espoirs d'un groupe en passe de devenir l'un des plus grands groupe de Metal au monde. Lors de la tournée de "Master Of Puppets", le 27 Septembre 1986, le bus de Metallica se retourne et Cliff Burton n'y survivra pas. En Janvier 1988, Metallica rentre en studio pour composer son nouvel album "...And Justice For All".

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'un peu plus d'un an après, les Californiens en ont toujours gros sur la patate, et que l'ombre de Burton plane toujours car la pochette et le son présentent une atmosphère so(m)bre... Alors que Metallica s'est posé des questions sur le groupe après la mort de leur génial bassiste, ils reviennent plus forts que jamais. "Blackened" présente toutes les recettes du vieux Metallica, avec un riff surpuissant et la voix de bucheron de James Hetfield... Et alors que l'on craignait (vraiment?) un album en demi-teinte, celui ci s'avère être sur du Speed Metal surpuissant, habile mélange des albums précédents et de morceaux plus structurés à l'instar de l'épique morceau éponyme, ou de "To Live Is To Die" (quasi-instrumental dans la lignée de "Call Of Ktulu").

L’album ne souffre d’aucun temps mort réel - peut-être un petit ralentissement vers les deux tiers mais rien d’inquiétant - ni d’aucune faiblesse dans les compositions. Plus que la structure des morceaux eux-mêmes, c’est le son et l’ambiance qui déroutera certains fans. En effet, la production sonne réellement brut de décoffrage, avec une batterie sèche et net, à des années lumière du bidon d’essence utilisé sur "St Anger" (qui viendra bien plus tard) et même de la production plus chaude du "Black Album", son successeur. Les guitares sonnent « live », sans effet ni retouche studio apparente. D'ailleurs, quand Kirk Hammett sort sa pédale, le son qui en résulte détonne avec le reste. L’ambiance est froide et il est possible de ressentir de la colère dans les riffs. Sur certains titres ("And Justice For All" notamment) James Hetfield semble vraiment partir en guerre avec un chant puissant et rageur. Les paroles traitent d’ailleurs essentiellement de la guerre, et de tous autres phénomènes réjouissants engendrés par la société. Hommage sobre à Cliff Burton, pratiquement aucune note de basse n’est audible sur l’album.

Il est difficile de traiter les qualités et les défauts de cet album. En effet, tous ces défauts peuvent être des qualités, et le débat n’est pas prêt de mourir. Il est évident que certains auditeurs et même certains fans seront déroutés par ce son apocalyptique et cette ambiance pessimiste. Certes à coté de ses alter égo chaleureux et mélodiques ("Fade To Black" et "Welcome Home", respectivement sur "Ride The Lightning" et "Master Of Puppets"), la semi-balade "One" sonne plus froide, complexe, torturée, presque cérébrale, mais elle est tout aussi belle…

Epiloguons.
Après cet album, le groupe sortira le "Black Album", symbole de la production plus commerciale de Bob Rock, d’un ralentissement du rythme, bref d’une nouvelle ère. Au vu de l’avenir de Metallica, "…And Justice For All" s’impose comme le testament d’une période Speed, structurée, virtuose, au cours de laquelle Metallica a -sinon inventé- démocratisé un genre. Cet album sera toujours contesté, mais il n’en est pas moins indispensable.

Plus d'information sur http://www.metallica.com/


GROUPES PROCHES:
MEGADETH, SLAYER, VENOM, MACHINE HEAD, AVENGED SEVENFOLD, SEPULTURA, OVERKILL, THE NEW BLACK, FLOTSAM AND JETSAM, ARMORED SAINT

LISTE DES PISTES:
01. Blackened - 06:41
02. …and Justice For All - 09:47
03. Eye Of The Beholder - 06:30
04. One - 07:26
05. The Shortest Straw 06:36
06. Harvester Of Sorrows - 05:46
07. The Frayed Ends Of Sanity - 07:44
08. To Live Is To Die - 09:49
09. Dyer Eve - 05:13


FORMATION:
James Hetfield: Chant / Guitares
Jason Newsted: Basse
Kirk Hammett: Guitares
Lars Ulrich: Batterie


TAGS:
Chant grave, Oppressant
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
productionuser_idproduction_comment_idproduction_review_id

IS93000 - 04/11/2015 16:36:28
superbe album, très déroutant à sa sortie après le monstrueux master !!! le son est très particulier mis une fois habitué l'album permet de découvrir de vraies perles dont le très connu ONE, mais aussi des titres fabuleux tels que to live is to die ou le très puissant "dyer's eve".

culte comme les 5 premiers albums du groupe.
9940 18388

HIZIA - 27/06/2012 16:11:49
Pourquoi écouter "...And Justice For All"?

Parce que 'One' et son solo donnent des frissons
Parce que pleurer sur le pont de 'To Live Is To Die' semble être ce qu'il y'a de plus naturel à faire à son écoute
Parce que Lars est ici à un niveau jamais égalé
Parce que la voix sublime de James est envoutante
Parc qu'après presque 25 ans, cet album génial n'a pas pris une ride...

Merci Metallica!

2305 12027

VAL - 25/06/2009 00:13:39
Tout simplement le meilleur album des Mets.

Un album trop souvent relié au contexte de son écriture, et au-delà de ça, trop souvent éclipsé par le monstre Master of Puppets ; un monstre de papier mâché, impressionnant à première vue mais qui se fait en réalité dévorer tout cru par cette bête féroce qu'est Justice.

Ici, pas d'arrangements à foison, pas de morceau instrumental mollasson (le très surestimé "Orion"), voici une créature sauvage et indomptable, qui des trois précédents opus du groupe ne reprend que l'essentiel : la vitesse, la violence, l'impartialité. Telle l'épée de la Justice, aveugle, les bombes de l'album explosent sans faire de distinction. Pas de prisonniers, pas de quartier. De Blackened, opener surpuissant au final cataclysmique, à Dyers Eve, véritable épitaphe de la période thrash de Metallica destiné à prouver à tous ceux qui en doutaient que le groupe peut encore appuyer sur le champignon comme dans les années folles, l'album secoue l'auditeur en tous sens au fil de morceaux tous plus épiques les uns que les autres. Chaque chanson est un tube de heavy progressif, où les riffs de folie et les évolutions s'enchaînent avec fureur sans discontinuer ; chacune d'elle emmenée par un Hetfield taciturne et obstiné, hargneux et animal.

Sèche comme un coup de trique, la production réduit à néant les efforts accomplis à l'initiative de Burton sur Master, et revient à un son de garage dégueulasse qui, loin d'abîmer l'engin, laisse entrevoir les chromes rutilants sous la poussière. Profondément marqués par le décès de leur bassiste adoré, et dopés par l'arrivée de Newsted, suppléant nourri à la dynamite, les membres du groupe se laissent aller sans limites, sans concessions, et sans but. AFJA est un énorme défouloir, un puits sans fond dans lequel les Four Horsemen entraînent leurs victimes consentantes, dans un tourbillon de noirceur épique.

Un des albums les plus importants du genre, et aux côtés de Seasons in the Abyss, sorti deux ans plus tard, le dernier grand album de thrash "classique". Un mythe.
1933 6360
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC METALLICA
DERNIERE ACTUALITE
METALLICA SHOW (tribute band avec orchestre symphonique) : Deux concerts en France en novembre
CONCERT

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant METALLICA
 
DERNIER ARTICLE
Ce dossier s'adresse à ceux qui souhaiteraient débuter la batterie rapidement sans se prendre la tête.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant METALLICA
 
NOTES
 
3.9/5 (18 avis)
4.4/5 (10 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT METALLICA
 
METALLICA_Hardwired…To-Self-Destruct Hardwired…to Self-destruct (2016)
AUTRE LABEL / THRASH
METALLICA_Death-Magnetic Death Magnetic (2008)
WARNER / HEAVY METAL
METALLICA_St-Anger St Anger (2003)
ELEKTRA ENTERTAINMENT / HEAVY METAL
METALLICA_Reload Reload (1997)
ELEKTRA ENTERTAINMENT / HEAVY METAL
METALLICA_Load Load (1996)
ELEKTRA ENTERTAINMENT / HEAVY METAL
METALLICA_Metallica Metallica (1991)
ELEKTRA ENTERTAINMENT / HEAVY METAL
METALLICA_--And-Justice-For-All ...And Justice For All (1988)
ELEKTRA ENTERTAINMENT / THRASH
METALLICA_Master-Of-Puppets Master Of Puppets (1986)
ELEKTRA ENTERTAINMENT / HEAVY METAL
METALLICA_Ride-The-Lightning Ride The Lightning (1984)
ELEKTRA ENTERTAINMENT / THRASH
METALLICA_Kill-Em-All Kill 'Em All (1983)
MEGAFORCE / THRASH
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville Records, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2020