GROUPE/AUTEUR:

OVERLAND

(SUÈDE)

TITRE:
BREAK AWAY (2008)
LABEL:
ESCAPE MUSIC
GENRE:
A.O.R.

""
METALNATURE - 04.08.2008 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Steve Overland est un des meilleurs vocalistes de la scène AOR, et ce, depuis longtemps. Il l’a prouvé tout au long de sa carrière, tout d’abord avec Wildlife dans les années 80, et puis surtout, avec le groupe british, FM. Encore récemment, ses collaborations aux albums de The Ladder et de Shadowman étaient des plus performantes.

Il revient avec une production qui porte son nom, Overland. Mais sous cette affiche qui pourrait ressembler à un album solo, se cache un casting exceptionnel. Ce ne sont pas moins que les musiciens de Code qui sont au poste. Et Code, c’est la moitié du meilleur groupe AOR nordique de tous les temps, Grand Illusion. La musique est de Anders Rydholm, les paroles de Steve Overland, une vraie collaboration.

Et quand un spécialiste de l’AOR, en rencontre d’autres, cela donne … de l’AOR. Ne fuyez pas, celui-ci en vaut la peine. Ils nous plantent une première banderille avec « This Time », claviers très présents, rythme dansant, batterie cinglante, et puis la voix de Steve Overland, bien en place, qui vous emmène là où elle veut, sans forcer. C’est varié, cela accroche de plus en plus au fur et à mesure des écoutes. C’est soft, mais loin d’être mièvre. Belle entrée en matière. Le riff de la guitare, au son très moderne, qui ouvre le morceau suivant « Alive And Kicking » lui donne sa colonne vertébrale, bien entourée par une batterie avec un bon groove et des chœurs très réussis. Belle variété également dans le chant de Steve Overland. Là aussi, la banderille fait mouche.

Si vous aimez les chœurs, vous serez comblés, il y en a beaucoup tout au long de l'album ; des puissants, des sensuels, des plus virils, des plus délicats. Il s'agit vraiment d'un des points forts de l’album et c’était aussi une des spécialités de Grand Illusion. Après « Break Away » plus rock, au refrain entraînant et qui accélère le rythme, arrive « Like A River ». Le genre de morceaux qui ne devrait jamais finir et le type de mélodie dont chaque titre AOR devrait être doté. Et à nouveau, des chœurs à frémir, variés à souhait (les tout premiers évoquent Kansas), quelques notes de piano parfaitement distillées, quelques soli de guitare bien placés. Bref, 5 minutes 20 secondes de bonheur, que j'écoute encore et encore en boucle sur ma playlist, je l’avoue sans honte.

La ballade qui suit, « Look Into Your Eyes », calme le jeu, mais n’est ni trop collante ni trop mielleuse. Il y a même un bon son de guitare bien lourd là ou il faut, et ça donne chaud ! À peine le temps de s’éponger, et c’est l’autre moment fort du disque. Voix posée sur quelques sons de violons, et puis batterie et grosses guitares, quelques riffs à la Saga, c’est « After The Fire », au refrain accrocheur en diable.

La suite est, hélas, un cran en dessous. « Evangeline » et « Heartache Calling » sont, vocalement et musicalement, irréprochables; mais leur mélodie est trop commune. « Mad Mad World », au refrain et paroles également « faciles », est très radiophonique, mais il faut attendre « Lost In Paradise » qui lorgne vers John Waite de Bad English pour nous ramener à un AOR de haut niveau. « Rescue Me », avec sa guitare omniprésente et son pont de violons maintient parfaitement le cap. L’album se termine sur « Until Forever Comes », une ballade assez classique dans le style de Bryan Adams.

Outre les vocaux et les chœurs, il faut souligner la technicité du guitariste et la performance du batteur Greg Bissonette. Le groupe offre une très belle cohésion. Dommage qu’il y ait ces quelques titres un peu passe partout, car nous tenions là un superbe album d’AOR. Mais ne boudons pas notre plaisir, celui-ci est très, très bon, et très recommandable. Une vraie friandise !

Plus d'information sur http://www.overland-shadowman.com/overland_home.htm



GROUPES PROCHES:
GRAND ILLUSION, BAD ENGLISH, JOURNEY, SHADOWMAN, JOHN WAITE

LISTE DES PISTES:
01. This Time - 04:05
02. Alive And Kicking - 05:06
03. Break Away - 03:57
04. Like A River - 05:20
05. Look Into Your Eyes - 05:04
06. After The Fire - 04:20
07. Evangeline - 04:01
08. Heartache Calling - 03:42
09. Mad Mad World - 04:58
10. Lost In Paradise - 03:38
11. Rescue Me - 05:16
12. Until Forever Comes - 04:17


FORMATION:
Anders Rydholm: Guitares / Basse / Claviers
Gregg Bissonette: Batterie
Ola Af Trampe: Guitares
Steve Overland: Chant


TAGS:
Choeurs, Ballades, Accessible / FM, Technique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC OVERLAND
DERNIERE ACTUALITE
OVERLAND: Contagious
Toutes les actualités sur OVERLAND
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
MOTORHEAD: Overkill (1979)
HARD ROCK
 
CHRONIQUE SUIVANTE
GRENOUER: Lifelong Days (2008)
THRASH
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT OVERLAND
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020