MW / Accueil / Chroniques / SEPULTURA: Arise
GROUPE/AUTEUR:

SEPULTURA

(BRÉSIL)

TITRE:
ARISE
ANNEE PARUTION:
1991
LABEL:
ROADRUNNER RECORDS
GENRE:
THRASH
""
MLO - 28.08.2008 -
Fini l'effet de surprise de "Beneath The Remains". Contrairement à ce dernier qui a pris tout le monde de revers dans le microcosme Thrashisant alors en plein règne Slayeriens, les quatre Brésiliens sont à présent sous les feux de la rampe et tout le monde les attend au tournant. "Arise" bénéficie d'une sortie mondiale massivement médiatisée dans la presse spécialisée.

Sepultura accède pour la première fois aux meilleures conditions pour enregistrer un disque. La production s'en ressent, et même si quelques critiques fuseront ici et là concernant le mixage d'Andy Wallace, le résultat est ultra professionnel, le son est puissant, profond, clair et concis.

L'agencement de l'album est assez similaire à celui de "Beneath The Remains", mais d'une manière générale, le rythme a légèrement baissé. Non pas que Sepultura se ramollisse du genou, mais le groupe se laisse aller à plus de mélodies et on sent bien la volonté d'Andreas Kisser de démontrer encore un peu plus son habilité de soliste. Les intros sont elles aussi très soignées et jouent un rôle essentiel dans l'ambiance générale dégagée par l'album. Toutefois des titres comme "Arise" ou "Infected Voice" sont de purs titres de Thrash rapide et sans concession. La structure de "Infected Voice" est d'ailleurs un copié collé du sauvage "Primitive Future" de la précédente galette.

Parallèlement à ces deux titres classiques, du nouveau se profile à l'horizon. L'intro de "Altered State", à base de percussions tribales pourrait être considéré comme un avant goût de la direction que prendra Sepultura à partir de "Roots", puis Max Cavalera avec Soulfly. Le reste du morceau, à dominante mid tempo, débute sur une rythmique plombante jusqu'alors atypique, sur laquelle Andreas dépose un signal sonore aux notes stridentes et répétitives qu'on retrouvera plus fréquemment sur le futur Chaos A.D. La lourdeur de la double d'Igor vient se marier aux quelques arpèges, qui même en restant anecdotiques, donnent après un soli quasi rock'n'roll une teinte encore jamais aperçu dans l'horizon des Brésiliens. Cette atmosphère un peu dérangeante se retrouve sur le morceau suivant "Under Siege (Regnum Irae)", avec un Max qui va même jusqu'à mettre des effets de reverb' atmosphérique sur quelques parties vocales. Ces deux morceaux ne sont certes pas ceux qu'on retiendra le plus de cette époque de Sepultura, mais ils sont sans aucun doute les plus osés de l'album. Avec eux, on sent bien le désir du groupe de faire autre chose que du Thrash basique. Le tube du disque est sans contest le très connu "Desperate Cry", avec sa jolie montée en puissance, ses nombreux changements de rythmes, son riff d'accélération qui flingue et les mélodies d'un Andreas Kisser décidément très inspiré. Impossible de parler de Arise sans également citer Igor Cavalera qui ne se contente pas d'être irréprochable derrière ses fûts mais développe alors un style qui lui est propre. Deux bémols tout de même, concernant tout d'abord "Murder", fade et aux riffs parfois enfantins, puis surtout "Meaningless Movements", lourd au possible, mais pas dans le bon sens du terme cette fois.

Petite anecdote, la pochette de "Arise" était à la base destinée à "Cause Of Death" deuxième album des deathsters Floridiens Obituary. Et inversement...

Arise est le dernier album de Sepultura période Thrash/Death, et il est certainement le plus représentatif du groupe avant qu'il n'aille se perdre peu à peu dans des rythmiques tribales déjà affleurantes sur Chaos A.D. aux sonorités également plus 'core'. Un must.

Plus d'information sur http://www.sepultura.com/


GROUPES PROCHES:
KREATOR, SLAYER, SOULFLY, EKTOMORF, LOUDBLAST, EXODUS

LISTE DES PISTES:
01. Arise - 03:18
02. Dead Embryonic Cells - 04:52
03. Desperate Cry - 06:41
04. Murder - 03:27
05. Subtraction - 04:48
06. Altered State - 06:34
07. Under Siege (regnum Irae) - 04:54
08. Meaningless Movements - 04:40
09. Infected Voice - 03:19


FORMATION:
Andreas Kisser: Guitares
Igor Cavalera: Batterie
Max Cavalera: Chant / Guitares
Paulo Jr.: Basse


TAGS:
Lourde, Old School
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC SEPULTURA
DERNIERE ACTUALITE
SEPULTURA: : Nouvel album en février
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant SEPULTURA
 
DERNIER ARTICLE
Music Waves est de retour à Wacken pour la 29ème édition du plus grand festival métal de la planète. Et avant même le début officiel la journée de Mercredi est déjà très riche.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant SEPULTURA
 
NOTES
 
4/5 (5 avis)
- /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT SEPULTURA
 
SEPULTURA_Machine-Messiah Machine Messiah (2017)
NUCLEAR BLAST / THRASH
SEPULTURA_Kairos Kairos (2011)
NUCLEAR BLAST / THRASH
SEPULTURA_A-Lex A-Lex (2009)
SPV STEAMHAMMER / THRASH
SEPULTURA_Arise Arise (1991)
ROADRUNNER RECORDS / THRASH
SEPULTURA_Beneath-The-Remains Beneath The Remains (1989)
ROADRUNNER RECORDS / THRASH
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville Records, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2020