ARTISTE:

DESTRUCTION

(ALLEMAGNE)
TITRE:

DEVOLUTION

(2008)
LABEL:

AFM RECORDS

GENRE:

THRASH

TAGS:
Chant screamo
""
NOISE (28.10.2008)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Un an après la compilation "Thrash Anthems" qui avait vu le groupe remettre au goût du jour ses meilleurs titres des années 80 en les réenregistrant, débarque dans les bacs "D.E.V.O.L.U.T.I.O.N." , le cru 2008 des thrasheurs allemand de Destruction. Depuis sa reformation à la fin des années 90 autour de son charismatique leader Schmier, à la fois chanteur et bassiste, le groupe n’a guère chômé, proposant pas moins de 4 albums studios en cinq ans toujours suivis de très nombreuses tournées.

Pour rappel, si "All Hell Breaks Loose" (2000) et "The Antichrist" (2001) étaient deux excellents disques de thrash purement allemand qui montraient un groupe au meilleur de sa forme, la suite fut un peu moins bonne. Tout d’abord il y a eu un "Metal Discharge" (2003) très dense et lourd à digérer en entier puis "Inventor Of Evil" (2005) plus varié mais qui tirait trop en longueur malgré quelques excellents titres. Avec le petit break que s’est accordé le groupe, on espérait donc retrouver une formation en forme et plus inspirée.

"D.E.V.O.L.U.T.I.O.N." présente 10 titres, chacun commençant dans l’ordre par une lettre du nom de l’album, présentant ainsi une sorte de concept album sur la déchéance de l’espèce humaine. Dès le premier titre, "Devolution", on retrouve avec plaisir toute la puissance de Destruction liée à une pêche communicative. Le titre, introduit par une douce mélodie trompeuse, est un hit en puissance avec un Schmier aux vocaux très criards comme aux débuts du groupe, le tout soutenu par une rythmique endiablée. Le titre suivant « Elevator To Hell » propose à peu près le même schéma avec un accent plus heavy mais sans atteindre le niveau d’excellence de Devolution.

A la différence des ses prédécesseurs, le disque ne lasse pas. Car tout en restant dans une veine thrash, Destruction varie les plaisirs et évite de proposer un ensemble trop monolithique, alors que l’on pouvait craindre après "Elevator To Hell" que le groupe ne tourne encore en rond. L’accent a été particulièrement mis sur des refrains efficaces et des soli bien heavy, sortant du modèle un peu hardcore favorisé dernièrement.

Dans les titres marquants, il faut tout d’abord citer le très entraînant « Last Desperate Scream » et ses chœurs typiquement germaniques dans un ensemble puissant et très efficace, «Urge » qui s’avère être une autre pure tuerie thrash, ou encore « Vicious Circle » caractérisé par un début nuancé qui évolue de plus en plus violemment réhaussé par un refrain très efficace chanté quasiment en clair et précèdant d’excellents soli. « Last Desperate Scream » est quant à elle plus typiquement thrash, notamment avec les chœurs, mais elle se démarque elle aussi par ses passages heavy métal. Dans le même moule, on pensera au puissant «Odyssey Of Destruction ».

En sachant ainsi se renouveler tout en conservant ce fameux mélange entre heavy métal et thrash à l’allemande, Destruction retrouve le niveau des premiers albums de sa reformation. Avec ce "D.E.V.O.L.U.T.I.O.N.", on tient sans aucun doute un des très bons albums de l’année pour la scène thrash au côté du "Killing Season" de Death Angel.


Plus d'information sur http://www.destruction.de





LISTE DES PISTES:
01. Devolution
02. Elevator To Hell
03. Vicious Circle - The 7 Seven Deadly Sins
04. Offenders Of The Throne
05. Last Desperate Scream
06. Urge (The Greed Of Gain)
07. The Violation Of Morality
08. Inner Indulgence
09. Odyssey Of Frustation
10. No One Shall Survive

FORMATION:
Marc Reign: Batterie
Mike Sifringer: Guitares
Schmier: Chant / Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
DESTRUCTION: Sortie de 'Born To Thrash - Live In Germany' en mai
DERNIER ARTICLE
Evil Or Die Fest 2018 - 20 Octobre 2018 - Roeselare (Belgique)
Nous sommes de retour à Roeselare pour une nouvelle édition du Evil Or Die Fest avec de nouveau une affiche de qualité faisant la part belle au thrash et au heavy metal.
 
AUTRES CHRONIQUES
VANTASMA: Beyond Fallen Dreams (2006)
ROCK PROGRESSIF -
ISIS: Oceanic (2002)
HARDCORE -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DESTRUCTION
DESTRUCTION_Under-Attack
Under Attack (2016)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / THRASH
DESTRUCTION_Day-Of-Reckoning
Day Of Reckoning (2011)
4/5
3/5
NUCLEAR BLAST / THRASH
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021