GROUPE/AUTEUR:

RAGE AGAINST THE MACHINE

(ETATS UNIS)

TITRE:
RAGE AGAINST THE MACHINE (1992)
LABEL:
EPIC
GENRE:
NEO/NU METAL

""
RICK - 01.12.2008 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
5/5
Fin des années '80, début des années '90, un air chaud révolutionnaire embrase les rues de Los Angeles. Zack de la Rocha et Tom Morello mettent leurs talents en commun pour provoquer dans la musique une nouvelle brèche dans laquelle s'engouffrer.

"No samples, keyboards or synthesizers used in the making of this recording ". Cette simple phrase inscrite à l'intérieur du livret qui décore l'album annonce purement et simplement la couleur: RATM n'est pas là pour faire dans le décoratif, le pompeux ou la finesse. Les 10 morceaux qui composent l'album sont un véritable condensé de metal brut, de guitares pesantes et de basse bien lourde. Outre le batteur qui frappe rageusement sur ses fûts, le bassiste qui groove et enrobe le phrasé de Zack de la Rocha dans un son bien grave, ce sont évidemment la guitare et les lyrics qui vont attirer l'attention.

À propos des guitaristes, on fait souvent référence à David Gilmour ou Eric Clapton pour les années '70, Eddie Van Halen pour les années '80. Après avoir écouté les Take The Power Back, Fistful of steel et autres Wake Up, vous serez probablement tous d'accord pour dire que Tom Morello n'a pas usurpé son titre de " guitariste des années '90 ". Le touché est tantôt léger et offre quelques soli intéressants, tantôt pesant et brutal.

Au niveau des paroles, il ne faut pas être grand clerc pour comprendre ce qui torture et révulse le groupe. Nul part il n'est fait état d'une quelconque relation amoureuse qui aurait mal tourné, d'une amitié qui se serait brisée, d'un suicide ou d'une bonne bouffe entre amis. Si nos amis chantent " Burn, burn, yes ya gonna burn " (Brûler, brûler … Oui vous allez brûler); " We gotta take the power back (Nous allons reprendre le pouvoir); " Ya gotta fuckin' bullet in ya head " (Vous allez vous prendre une … de balle dans la tête), ça n'est certainement pas pour conter fleurette à leurs femmes.

En conclusion, ne vous limitez pas à son étiquette Funk, Rap ou Neo Metal pour juger cet album. Son succès fut tellement retentissant qu'il en est devenu un classique du rock au même titre que Joshua Tree, Violator ou Mellon Collie and the Infinite Sadness. Et puis, il est impossible d'écrire sur RATM sans parler de Killing In The Name qui s'est finalement révélé être le plus gros succès du groupe et, du coup, sa marque de fabrique. Enfin, après avoir ré-écouté cet album pour écrire cette chronique, je me sens moi aussi poussé des ailes de révolte... Une soudaine envie de dire Fuck au système, d'envoyer au bûcher tous ces hommes politiques véreux et de dénoncer les injustices en scandant Fuck you, I won't do what you tell me !

Plus d'information sur http://www.ratm.com/



GROUPES PROCHES:
RED LAMB, BODY COUNT, LIMP BIZKIT, THE INSPECTOR CLUZO, PRIMARY SLAVE, YOUR ARMY, AUDIOSLAVE, FOOBAR THE BAND, DOBERMAN [CREW], SHINEDOWN

LISTE DES PISTES:
01. Bombtrack - 04:05
02. Killing In The Name - 05:14
03. Take The Power Back - 05:37
04. Settle For Nothing - 04:48
05. Bullet In The Head - 05:10
06. Know Your Enemy - 04:56
07. Wake Up - 06:04
08. Fistful Of Steel - 05:31
09. Township Of Rebellion - 05:24
10. Freedom - 06:07


FORMATION:
Brad Wilk: Batterie
Tim Commerford: Basse
Tom Morello: Guitares
Zack de la Rocha: Chant


TAGS:
90's
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
PROGPOWER - 10/04/2010 -
0 0
5/5
Un chef d'oeuvre du genre !
Personne à part eux ne sont parvenus à mêler aussi bien le metal, le funk et le rap, même si de nombreux groupes ont tentés de les copier dans un style toute fois plus commercial (Limp Bizkit, Linkin Park,...) ils ne sont jamais arrivé à leur cheville .

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC RAGE AGAINST THE MACHINE
DERNIERE ACTUALITE
RAGE AGAINST THE MACHINE: Live At Finsbury Park
Toutes les actualités sur RAGE AGAINST THE MACHINE
NOTES
4/5 (2 avis) 4.5/5 (8 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
EVOLVE IV: Decadent Light (2007)
POP
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ORESUND SPACE COLLECTIVE: Inside your Head (2008)
ROCK PROGRESSIF
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT RAGE AGAINST THE MACHINE
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020