GROUPE/AUTEUR:

MIKE OLDFIELD

(ROYAUME UNI)

TITRE:
QE2 (1980)
LABEL:
VIRGIN
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

""
TONYB - 25.11.2008 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
QE2 comme Queen Elizabeth II, QE2 comme le bateau du même nom dont les flancs sont stylisés sur une des pochettes les plus moches de l'histoire du rock. QE2 enfin, où la poursuite de la démarche entamée par Mike Oldfield avec Platinum, à la recherche d'un côté plus commercial, sous forme de titres plus courts.

A l'aune des années 80, Mike Oldfield entame donc le virage de la modernité, mettant notamment en œuvre le Taurus, sorte de précurseur des synthés numériques, capable de reproduire à peu près n'importe quel son. Malgré cela, les ingrédients de la musique oldfieldienne restent bien présents sans véritable point de rupture avec le passé, mais plutôt sous forme d'une évolution maîtrisée : nombreux passages celtiques (dont le bien-nommé Celt), pléthore d'instruments avec notamment un quatuor à vent efficace (QE2), un ensemble de cordes (Wonderful Land), et une liste d'invités prestigieux (Phil Collins) ou en devenir (Maggie Reilly et le fabuleux percussionniste Mike Frye, ou encore Tim Cross aux claviers).

Musicalement, l'album s'articule autour de ses deux titres phares, Taurus 1 et QE2. Le premier ouvre le bal dans une atmosphère évoquant Incantations saupoudré d'Ommadawn, avant que la frappe lourde de Phil Collins n'entraîne le titre sur un rythme quelque peu pataud, heureusement contrebalancé par les raids de guitare lumineux de Mike Oldfield. Variant habilement les ambiances et les thèmes, le morceau se termine de façon sublime, au rythme des percussions africaines qui serviront de fil conducteur à l'album tout entier. De son côté, QE2 va tutoyer les sommets : une entame pastorale, un dialogue entre la guitare électrique et les autres instruments, une section de cuivres qui donne une pêche formidable, soutenue sur la fin par des coups de timbales infernaux. Quant au final, il rappellera à tout le monde que Mike Oldfield est un guitariste hors pair.

Coincés entre ces deux sommets, le reste des plages évolue malheureusement un cran en-dessous. Pour ses débuts avec Mike Oldfield, Maggie Reilly hérite d'un Sheba peu inspiré, tandis que Conflict tente un remake des guitares saturées façon Hergest Ridge, sans trop de succès malgré un passage piqué à Bach lui-même ! Arrival en reprise instrumentale d'Abba, ou encore Wonderful Land et sa mélodie accrocheuse, puis Mirage tout droit hérité de la mouvance Platinum feront passer un agréable moment, toutefois loin d'être mémorable. Après la beauté magnifiée de QE2, la fin de cet album plutôt court composée de Celt et Molly fera redescendre l'auditeur tout doucement sur terre

Malgré 2 ou 3 titres quelque peu quelconques, QE2 reste un bon album introduisant nombre d'ingrédients (Maggie Reilly, le Taurus, le futur groupe qui accompagnera M.O.) de la future trilogie à succès de la première moitié des années 80 (Fives Miles Out, Crises, Discovery). A découvrir donc.

Plus d'information sur http://www.mikeoldfieldofficial.com/



GROUPES PROCHES:
MORILD, FROMUZ, TROY DONOCKLEY, ROBERT BERIAU, SENSITIVE TO LIGHT, BEN CRAVEN, EUREKA, ERIC VALLEY, KARDA ESTRA, ETERNAL WANDERERS

LISTE DES PISTES:
01. Taurus 1 - 10:16
02. Sheba - 3:33
03. Conflict - 2:53
04. Arrival - 2:48
05. Wonderful Land - 3:38
06. Mirage - 4:41
07. Qe2 - 7:38
08. Celt - 3:06
09. Molly - 1:15


FORMATION:
David Hentschel: Chant / Claviers / Batterie
Maggie Reilly: Chant
Mike Frye: Batterie / Percussions, vocoder ...
Mike Oldfield: Guitares / Basse / Claviers / Percussions africaines, banjo, harpe celtique, mandoline, marimbas, vibraphone, vocoder ...
Morris Pert: Batterie
Phil Collins: Batterie
Tim Cross: Claviers


TAGS:
Chant féminin, Celtique, Instrumental
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
REALMEAN - 23/09/2010 -
0 0
3/5
Rien à retrancher, ni à rajouter à la chronique. Tout est dit.
7 ou 8/10, l'album regorge de nombreux moments très agréables, qui lui valent pratiquement d'être un excellent opus. 7,5/10 est sans doute la note juste.
En fait, tout est bien dosé, pensé, mesuré, mais il manque peut-être un morceau phare pour élever l'ensemble vers le pallier supérieur, comme l'avait fait "Platinum", l'éponyme de l'album précédent.

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MIKE OLDFIELD
DERNIERE ACTUALITE
MIKE OLDFIELD: Return To Ommadawn
Toutes les actualités sur MIKE OLDFIELD
NOTES
3.5/5 (2 avis) 3.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ORPLID: Greifenherz (2008)
METAL INDUSTRIEL
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ARTHEMIS: Black Society (2008)
HEAVY METAL
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MIKE OLDFIELD
MIKE-OLDFIELD_Return-To-Ommadawn
Return To Ommadawn (2017)
5/5
4.8/5
MERCURY / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_Man-On-The-Rocks
Man On The Rocks (2014)
3/5
3.3/5
VIRGIN / POP
MIKE-OLDFIELD_Tubular-Beats
Tubular Beats (2013)
1/5
-/5
EDEL / AUTRES
MIKE-OLDFIELD_Music-of-the-Spheres
Music of the Spheres (2008)
2/5
4/5
UNIVERSAL / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_Light--Shade
Light + Shade (2005)
1/5
4/5
MERCURY / AUTRES
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020