MW / Accueil / Chroniques / JOE LOUIS WALKER: Witness To The Blues
GROUPE/AUTEUR:

JOE LOUIS WALKER

(ETATS UNIS)

TITRE:
WITNESS TO THE BLUES
ANNEE PARUTION:
2008
LABEL:
DIXIEFROG
GENRE:
BLUES
""
LOLOCELTIC - 10.12.2008 -
A bientôt 60 ans, on ne peut pas dire que Joe Louis Walker ait été avare en production discographique. En effet, en plus de ses interventions sur les disques d’artistes aussi variés que BB King, James Cotton, Taj Mahal, Bonnie Raitt, Ike Turner ou Huey Lewis (excusez du peu…), ce n’est pas moins de 20 albums solos que le bonhomme nous a offert depuis 1986. Voilà qui devrait donc rassurer ceux qu’un inhabituel délai de 2 ans entre sa dernière production en date (« Playin’ Dirty » - 2006) et cette 21ème offrande commençait à inquiéter. Joe Louis Walker est un troubadour du blues et il a pris le temps de prêcher sa bonne parole autour du monde, ce qui peut expliquer cette attente qui lui est bien vite pardonnée grâce au petit bijou qu’est ce « Witness To The Blues ».

Pour ce témoignage (Witness signifie témoin dans la langue de Shakespeare…), JLW s’est entouré d’une pléiade de références dans le genre. En premier lieu, c’est Duke Robillard qui s’occupe de la production de cet album et qui vient poser ses notes de guitare sur 5 de ses titres. La dream-team est complétée par le pianiste et claviériste Bruce Katz, le saxophoniste Doug James et le batteur Mark Teixeira, alors que le guitariste Todd Sharpville et la chanteuse Shemekia Copeland sont chacun invités sur un titre. A ceux qui annonceraient qu’il ne suffit pas de réunir de grands noms pour faire un grand album, nous répondrons qu’ils n’ont pas tort, mais que cet adage ne pourra pas s’appliquer à « Witness To The Blues ». En effet, cet album couvre un large panel de différentes palettes offertes par le blues, et à chaque fois avec une classe rarement égalée.

Dès les premiers accords d’« It’s A Shame », Joe Louis Walker prend le contrôle de nos émotions. La section des cuivres nous soulève de terre avec énergie alors que la voix de JLW nous rassure de sa chaleur gorgée d’émotion. « Midnight Train » vient nous confirmer que nous sommes bien sur les rails d’un voyage au pays de tous les blues avec son riff entraînant et ses guitares aux frontières du rockabilly. Avec « Lover’s Holiday », le blues-soul prend toute son ampleur avec le renfort de la voix de Shemekia Copeland. « Hustlin’ » résume parfaitement le message du blues, ainsi que les racines que le rock a planté en lui, avec ses guitares et son piano irrésistibles. Walker ralentit le rythme avec un « Witness » particulièrement poignant et émouvant, aux frontières de la soul et du gospel.

A peine remis de nos émotions que « Rollin’ & Tumblin’ » vient nous envoûter de son riff hypnotisant qui nous renvoie aux origines du blues, là où le message passe aussi bien par la musique que par des paroles elles aussi répétitives. Cette prédominance musicale atteint son paroxysme sur l’instrumental « Highview » où les guitares de Walker et de Robillard, renforcées par les claviers de Katz nous entraînent dans un tourbillon mélodique digne des plus grandes heures du Chicago-blues. Les deux compères six-cordistes nous emmènent même jusqu’aux racines du delta-blues dans tout ce qu’il a de plus épuré avec un « I Got What You Need » sur lequel Walker nous compte une histoire le long d’un chemin de terre dont les guitares soulèvent la poussière.

La diversité reste le maître mot de ce voyage initiatique, et la ballade « Keep On Believin’ » vient nous enjôler de ses accents gospel, avant que Walker ne ressorte la slide pour un retour vers les bases du blues sur « 100% More Man ». Et c’est sur le chaloupé « Sugar Mama » et son harmonica plein d’énergie que se termine une ballade dont nous n’avons pas vu passer les plus de 60 minutes.

Joe Louis Walker est donc le meilleur guide que nous puissions espérer pour nous faire découvrir le blues sous toutes ses facettes. Le troubadour n’a pas son pareil pour nous transmettre la diversité, la passion et tous ces sentiments qui font le blues. Blues sans lequel le monde musical ne serait pas ce qu’il est et dont Joe Louis Walker est un des ambassadeurs les plus chaleureux.

Plus d'information sur http://joelouiswalker.com/

VIDEO

GROUPES PROCHES:
JOE BONAMASSA, DUKE ROBILLARD, ROBERT CRAY, BB KING

LISTE DES PISTES:
01. It's A Shame - 6:19
02. Midnight Train - 4:19
03. Lover's Holiday - 4:16
04. Hustlin' - 5:19
05. Witness - 6:10
06. Rollin' & Tumblin' - 4:56
07. Highview - 6:51
08. I Got What You Need - 5:17
09. Keep On Believin' - 4:30
10. 100% More Man - 7:14
11. Sugar Mama - 6:27


FORMATION:
Bruce Katz: Claviers
Doug James: Saxophones
Duke Robillard: Guitares
Joe Louis Walker: Chant / Guitares / Harmonica
Jon Ross: Basse
Mark Teixeira: Batterie / Percussions
Scott Aruda: Trompette
Shemekia Copeland (3): Chant
Todd Sharpville (11): Guitares


TAGS:
Bluesy, Musique Classique
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC JOE LOUIS WALKER
DERNIERE ACTUALITE
JOE LOUIS WALKER DONNE RENDEZ-VOUS A MUSIC WAVES!
INTERVIEW

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant JOE LOUIS WALKER
 
DERNIER ARTICLE
C'est de nouveau une légende vivante -Joe Louis Walker- que Music Waves a une nouvelle fois rencontrée pour évoquer son actualité et son 23e album studio et sa vision du blues...

Lire l'article
Voir tous les articles concernant JOE LOUIS WALKER
 
NOTES
 
4/5 (2 avis)
- /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT JOE LOUIS WALKER
 
JOE-LOUIS-WALKER_Everybody-Wants-A-Piece Everybody Wants A Piece (2015)
MASCOT LABEL GROUP / BLUES
JOE-LOUIS-WALKER_Witness-To-The-Blues Witness To The Blues (2008)
DIXIEFROG / BLUES
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville Records, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2020