GROUPE/AUTEUR:

DEF LEPPARD

(ROYAUME UNI)

TITRE:
PYROMANIA (1983)
LABEL:
VERTIGO
GENRE:
HARD ROCK

""
LOLOCELTIC - 07.01.2009 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
5/5
Groupe référence de la NWOBHM, Def Leppard a franchit un premier palier en 1981 avec l’album « High’n’Dry » produit par John « Mutt » Lange, déjà responsable de succès tels que « Highway To Hell » et « Back In Black » d’AC/DC ou « 4 » de Foreigner. Deux ans plus tard, le combo de Sheffield nous revient avec son troisième opus intitulé « Pyromania » sur lequel le producteur s’est impliqué jusque dans la composition. L’autre fait marquant est le départ du guitariste Pete Willis, remplacé par Phil Collen. Ce dernier n’est pas un inconnu pour avoir officié au sein du combo glam Girl, et surtout pour avoir failli remplacer Dennis Stratton dans un petit groupe du nom d’Iron Maiden, ceci avant qu’Adrian Smith ne lui ravisse le poste sous le nez.
Voilà donc le décor planté pour présenter ce qui reste comme un monument du Hard Rock Mélodique, chaque détail de cette présentation ayant son importance.

En effet, l’implication de John « Mutt » Lange dans la composition n’est pas étrangère à l’évolution de la musique des Leps, et pas seulement au niveau du son qui deviendra la marque de fabrique du groupe et de son producteur. Chaque instrument est minutieusement travaillé, et les harmonies de guitares de Clark et Collen, ainsi que les chœurs prennent une amplitude jamais atteinte jusque-là. La montée en puissance du solo de « Die Hard The Hunter » en est le parfait exemple, jouant presque uniquement sur les nuances des harmonies des deux guitares sans même tenter de démonstration technique. Pour en finir avec le son, nous noterons également la présence de claviers et d’effets sonores pouvant étoffer certains titres (« Billy’s Got A Gun »), en alléger d’autres (« Photograph »), ou enfin en illustrer d’autres, comme les sons synthétiques d’explosions guerrières en introduction de « Die Hard The Hunter » ou le faux-live d’ouverture de « Stagefright ». Comme pour le reste de la production de cet album, ils réussissent à être à la fois discrets, précis et incontournables.

Mais la production ne serait rien sans une qualité de composition évidente et ce n’est pas pour rien si « Pyromania » est un véritable concentré de hits, dont certains passeront en heavy-rotation sur MTV (« Photograph », « Foolin’ » ou « Rock Of Ages »). Def Leppard opère toujours dans un hard-rock dynamique et mélodique et des titres tels que « Rock Rock (Til’ You Drop) », « Stagefright » ou « Action ! Not Words » restent assez proches des compositions de « High’n’Dry ». Par contre, avec les principaux hits de cet album, les quintet britannique et son producteur donnent naissance à ce qui deviendra le Pop-Métal. Que cela soit « Photograph » avec ses couplets hard-rock et son refrain popisant, le plus sombre « Too Late For Love » avec son refrain entêtant, « Foolin’ » et ses faux airs de power-ballade ou « l’irrésistible et sautillant « Rock Of Ages », tous défrichent de nouveaux territoires musicaux situés entre la puissance et le dynamisme du Hard-Rock et la mélodie et les arrangements du Hard FM.

Si l’on rajoute à toutes ses qualités, celles des instrumentistes, c’est à un album légendaire que nous avons affaire. En effet, si Rick Allen défriche un son de batterie électrique, Joe Elliot nous offre une véritable démonstration. Lui qui semblait chercher sa voix sur les précédents albums, est capable d’alterner puissance et délicatesse. Sa performance sur « Too Late For Love » en est la parfaite démonstration. Enfin, si nous avons déjà glorifié la paire guitaristique, nous n’oublierons pas le travail de Rick Savage, que cela soit derrière sa basse, et encore plus dans sa participation aux chœurs. Vous l’aurez donc compris, « Pyromania » est à la fois incontournable pour ses qualités artistiques, et pour son rôle précurseur. En effet, il n’est pas courant de voir un jeune groupe créer à la fois un style et un son et rencontrer le succès au niveau planétaire par la même occasion. Et dire que le meilleur est encore à venir !

Plus d'information sur http://www.defleppard.com/



GROUPES PROCHES:
COVERED CALL, WHITESNAKE, QUEEN, TRIXTER, AUTOGRAPH, CRAZY LIXX, FM, BRUCE DICKINSON, GRAND DESIGN, TREAT

LISTE DES PISTES:
01. Rock Rock ('Til You Drop) - 3:54
02. Photograph - 4:07
03. Stagefright - 3:44
04. Too Late For Love - 4:26
05. Die Hard The Hunter - 6:15
06. Foolin' - 4:33
07. Rock Of Ages - 4:07
08. Comin' Under Fire - 4:14
09. Action! Not Words - 3:48
10. Billy's Got A Gun - 5:56


FORMATION:
Joe Elliott: Chant
Phil Collen: Guitares
Rick Allen: Batterie
Rick Savage : Basse
Steve Clark: Guitares


TAGS:
80's, Accessible / FM
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
LYNOTT - 07/01/2009 -
0 0
4/5
Voici un album qui a marqué toute une génération, celle "des jeunes des années 80", il est pour cela inévitable dans la discographie de ce groupe qui fût magique. La moitié de l'opus est constituée de hits monumentaux qui feront la joie des platines-disques de la grande époque. La célèbre pochette, pyromaniaque en diable, en rajoutera une couche dans la construction de la légende. Photograaaaaph ! Allez, je me la repasse pour la 123ème fois celle-là !
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC DEF LEPPARD
DERNIERE ACTUALITE
La discographie de DEF LEPPARD enfin disponible en streaming + Tournée avec JOURNEY
Toutes les actualités sur DEF LEPPARD
NOTES
4.3/5 (3 avis) 4.3/5 (12 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
QUEEN: The Game (1980)
ROCK Pour vraiment aimer le Queen des années 80, il faudra faire preuve d'un très grand éclectisme et d'une ouverture d'esprit rare… Déjà avant, diront certains !
 
CHRONIQUE SUIVANTE
VALKYR: The Mirror Has Two Faces (2008)
HEAVY METAL
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DEF LEPPARD
DEF-LEPPARD_Def-Leppard
Def Leppard (2015)
3/5
4/5
EAR MUSIC / HARD ROCK MELODIQUE
DEF-LEPPARD_Viva-Hysteria
Viva! Hysteria (2013)
4/5
3/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
DEF-LEPPARD_Songs-From-The-Sparkle-Lounge
Songs From The Sparkle Lounge (2008)
4/5
4/5
UNIVERSAL / HARD ROCK MELODIQUE
DEF-LEPPARD_Yeah
Yeah! (2006)
2/5
-/5
MERCURY / ROCK
DEF-LEPPARD_X
X (2002)
2/5
4/5
MERCURY / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020