ARTISTE:

YNGWIE MALMSTEEN

(SUÈDE)
TITRE:

TRILOGY

(1986)
LABEL:

POLYDOR

GENRE:

METAL MELODIQUE

TAGS:
FM, Guitar-Hero, Technique
"Premier album de la période FM de Malmsteen : une réussite totale : la troisième de suite."
NESTOR (10.02.2009)  
5/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Avec « Trilogy », Malmsteen va mettre en place sa marque de fabrique, la recette de son succès. Celle-ci est assez simple. Pour faire un (très) bon album de Malmsteen, il faut :
Ingrédient n° 1 : virer le précédent chanteur (ou tout le groupe si on est en forme)
Ingrédient n° 2 : concevoir une pochette hideuse (ou simplement ridicule, si vous n’êtes pas en forme)
Ingrédient n° 3 : intégrer 2 à 3 instrumentaux dans lesquels les limites de vitesses sont allégrement ignorées
Ingrédient n° 4 : proposer un savant cocktail musical de Hard FM, de Heavy Mélodique et de Néo Classique

Terminées en effet, la période instrumentale et le style baroque qui prévalaient lors de ses 2 premiers opus. Yngwie opte avec son troisième album pour un style un peu plus commercial et nettement moins original qu’à ses débuts.

Le résultat n’en est pas moins excellent pour autant, et surtout assez varié. Au coté de titres ouvertement taillés pour les radios (« You Don't Remember, I'll Never Forget », « Fire », « Queen In Love », « Magic Mirror »), nous trouvons en effet des morceaux plus Heavy (« Dark Ages ») ou plus speed (« Liar ») et des instrumentaux dont le très réussi « Trilogy Suite », qui donne son nom à l’album. Cette diversité dans les morceaux donne à l’ensemble un coté très équilibré. Dans tous les cas, la qualité est au rendez vous, Malmsteen parvenant à merveille à concilier virtuosité et qualité des compositions.

Marc Boals (ex Savoy Brown, ex Ted Nugent’s Band, et futur Royal Hunt), ne démérite pas au poste tenu précédemment par Jeff Scott Soto. Comme ce dernier, et comme son successeur, John Lynn Turner, il a la particularité d’être passé dans plus de 15 groupes différents tout au long de sa carrière. Ses aptitudes vocales lui permettent de monter très haut dans les aigus, ce dont il ne se prive pas, étant soprano « A5 » de son état.

Bien que son style ait considérablement changé depuis « Marching Out », Jens Johansson abat quant à lui un travail énorme aux claviers. Exit les parties classiques et les interventions solo où le clavier rivalisait avec la guitare. Johansson est bien plus présent que par le passé. Il intervient désormais plus sur les mélodies et la rythmique que lors des soli. La section rythmique, quand a elle, manque un peu de relief et de spontanéité.

Cet album est le dernier composé entièrement par le Suédois volant (à l’exception du projet « Concerto »), et à ce titre, il peut être considéré comme étant le disque étalon dans la carrière de Malmsteen. Cette omniprésence du Suédois se ressent en outre au niveau des paroles qui sont assez pauvres et assez convenues. Malmsteen entame d'ailleurs sur cet album avec « Liar », un règlement de compte à l’encontre de son ancien bassiste live, Marcel Jacob, avec lequel Yngwie aurait eut de sérieux différents, une série de morceaux à la hauteur de sa maturité dans lesquels il exposera tout le bien dont il pense de Jim Lewis, son Manager (« Crucify » sur War To End All Wars »), de John Lande (« Ship Of Fools » sur Attack !) ou encore de Polydor (« Devil In Disguise » sur Eclipse)…

Mais ne boudons pas notre plaisir, « Trilogy » est un excellent album dans lequel Yngwie a su trouver le juste équilibre entre les différentes facettes de son talent : virtuosité, puissance, mélodie, inspiration classique. La direction prise, qui privilégie ouvertement les compositions commerciales, est très bien négociée et ne nuit aucunement à la crédibilité artistique de Malmsteen. Une réussite à posséder absolument !


Plus d'information sur http://www.yngwiemalmsteen.com/



GROUPES PROCHES:
STEPHAN FORTE, STEVE VAI, MICHAEL ROMEO, JEFF SCOTT SOTO

LISTE DES PISTES:
01. You Don't Remember, I'll Never Forget - 4:29
02. Liar - 4:07
03. Queen In Love - 4:02
04. Crying - 5:01
05. Fury - 3:54
06. Fire - 4:09
07. Magic Mirror - 3:51
08. Dark Ages - 3:54
09. Trilogy Suite Op. 5 - 7:13

FORMATION:
Anders Johansson: Batterie
Jens Johansson: Claviers
Mark Boals: Chant
Yngwie J. Malmsteen: Guitares / Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (2 avis)
STAFF:
4.4/5 (11 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
YNGWIE MALMSTEEN : Nouvelle lyric video
 
AUTRES CHRONIQUES
WOLF: Ravenous (2009)
HEAVY METAL -
RICHARD O'BRIEN: Rocky Horror Picture Show (1975)
AUTRES -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT YNGWIE MALMSTEEN
YNGWIE-J-MALMSTEEN_Blue-Lightning
Blue Lightning (2019)
1/5
-/5
MASCOT LABEL GROUP / GUITAR HERO
YNGWIE-J-MALMSTEEN_Spellbound
Spellbound (2012)
1/5
-/5
AUTRE LABEL / GUITAR HERO
YNGWIE-J-MALMSTEEN_Relentless
Relentless (2010)
1/5
-/5
RISING FORCE / METAL MELODIQUE
YNGWIE-J-MALMSTEEN_Angels-Of-Love
Angels Of Love (2009)
2/5
-/5
RISING FORCE / ROCK ATMOSPHERIQUE
YNGWIE-J-MALMSTEEN_Perpetual-Flame
Perpetual Flame (2008)
3/5
2/5
ZEBRA / GUITAR HERO
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021