ARTISTE:

AGUA DE ANNIQUE

(HOLLANDE)
TITRE:

PURE AIR

(2009)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

ROCK ATMOSPHERIQUE

TAGS:
""
GEANNE (26.02.2009)  
4/5
(2) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

A peine plus d’un an après son premier album solo sous le nom Agua De Annique, et avant une deuxième rondelle déjà attendue qui devra confirmer l’excellence de ce divin premier effort « Air », Anneke, ancienne chanteuse-reine des hollandais de The Gathering (faut-il le préciser ?) propose ce délicat intermède, « Pure Air ». Libre dans ses choix comme dans sa tête, sans calcul, la belle nous apporte donc cette offrande acoustique, forcément délicate mais pleine de surprises et de variété.

Inutile de préciser que ce contexte sied à merveille à la délicatesse innée de cette voix céleste qui ne se sent enfin plus obligée de tenir ses notes plus longtemps qu’un power-chord sous feedback, s’affranchissant ainsi d’un passé potentiellement encombrant. Plus proche que jamais de Dead Can Dance, All About Eve ou Wishing Tree.

La rondelle s’ouvre sur un splendide « The Blowers Daughter » (avec Danny Cavanagh d’Anathema siouplaît), taillé sur mesure, qui n’est autre que le magnifique morceau que Damien Rice avait offert à la BO de « Closer » (titre bien sûr aussi dispo sur son album « O » de 2003). Bouleversante interprétation d’une chanson qui l’est tout autant. Parfois, la musique, c’est si simple.

Rayon reprises, signalons la plus dispensable « Ironic » d’Alanis Morissette, chanson très sympa mais dont la version ici présente n’apporte ni particularité ni magie, « Come Wander With Me » (intouchable romance moyenâgeuse déjà présente sur « Air »), « The Power Of Love » (de Frankie Goes To Hollywood ! - guère captivante), « Somewhere » (de Within Temptation avec Sharon den Adel), le touchant « To Catch A Thief » (avec John Wetton – King Crimson, Asia…) ou l’entêtant et romantique « What’s The Reason » interprétée avec son auteur, Niels Geusebroek. Car la part belle est aussi faite aux collaborations et invités de marque.

Ainsi, même les titres de « Air », déjà originellement portés sur le dépouillement trouvent une nouvelle lecture digne d’intérêt, les trompettes funèbres de « Day After Yesterday » (ici synthétiques) se confrontent à l’organe de Marike Jager, « Beautiful One » s’enrichit de la voix du sus-cité Niels. Sans oublier le déjà classique « Yalin ».

A nouveau accompagné tout du long par la jolie guitare de Joris Dirks, ce profondément sympathique « Pure Air » au nom judicieux culmine même sur l’éternel « Valley Of The Queens » (extrait du conceptuel « Into The Electric Castle » de Ayreon sur lequel Anneke donnait déjà de la voix en 1998). Un morceau médiéval à la flûte enchanteresse porté par la guitare de Arjen Lucassen himself. A en regretter l’absence de l’aussi mémorable reprise de Dead Can Dance « In Power We Entrust the Love Advocated », présente en son temps sur le single de « Kevin’s Telescope ».

Un magnifique disque hautement recommandable pour réchauffer nos cœurs meurtris, au cœur de l’hiver. De la douceur, de la pureté, un bol d’air.


Plus d'information sur http://www.aguadeannique.com/



GROUPES PROCHES:
LIV KRISTINE, THE GATHERING, AMARTIA, ANNEKE VAN GIERSBERGEN

LISTE DES PISTES:
01. The Blowers Daughter
02. Beautiful One
03. Wild Flowers
04. Day After Yesterday
05. Come Wander With Me
06. Valley Of The Queens
07. To Catch A Thief
08. Ironic
09. What's The Reason ?
10. Yalin
11. Somewhere
12. Witnesses
13. The Power Of Love

FORMATION:
Anneke van Giersbergen: Chant / Piano
Jacques de Haard: Basse
Joris Dirks: Guitares
Rob Snijders: Batterie
   
(2) AVIS DES LECTEURS    
TONYB
02/03/2009
  0 1  
2/5
Entièrement d'accord avec Cherge ... euh, avec Lynott.
Franchement, c'est d'un lassant cet album. Quant aux côtés Dead Can Dance ... malgré ma connaissance encyclopédique du groupe, j'avoue ne pas avoir reconnu une once du talent de Lisa Gerrard dans cet album.
Et puis des reprises de reprises de reprises ...
Restera la belle voix de la miss (mais on en trouve plein des comme cela désormais) ... et c'est à peu près tout.

LYNOTT
27/02/2009
  0 1  
2/5
Bon...Anneke a une très jolie voix, très douce, qui berce...les titres de cet album sont très jolis, ils sont doux, ils bercent...mais je suis vraiment, vraiment désolé les gars, mais on s'ennuie ferme, on baille à s'en décrocher la mâchoire, on se tourne les pouces à s'en déchausser les lunules...je vous demande pardon, mais pour moi, c'est insipide, désolé.
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4.5/5 (2 avis)
STAFF:
3.2/5 (5 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
GUITARS THAT ATE MY BRAIN: Guitars That Ate My Brain (2009)
GUITAR HERO - Une compilation inégale, mais qui recèle quelques belles pièces de guitares
KALISIA: Cybion (2009)
METAL PROGRESSIF - Mélangeant Metal extrême et progressif, "Cybion" est un album complexe, sans concession dans le mélange des genres et d'une originalité à toute épreuve.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT AGUA DE ANNIQUE
AGUA-DE-ANNIQUE_Live-In-Europe
Live In Europe (2010)
4/5
4/5
AGUA RECORDINGS / ROCK
AGUA-DE-ANNIQUE_In-Your-Room
In Your Room (2009)
4/5
-/5
AGUA RECORDINGS / ROCK ATMOSPHERIQUE
AGUA-DE-ANNIQUE_Air
Air (2007)
5/5
3.8/5
AUTOPRODUCTION / ROCK ATMOSPHERIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021