GROUPE/AUTEUR:

ARZ

(ETATS UNIS)

TITRE:
SERAI (2005)
LABEL:
AUTOPRODUCTION
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

""
PROGGI - 10.03.2009 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
2/5
Arz est, du moins à ses débuts, le projet d'un seul homme, Steve Adams, de Portland (Oregon). Après certaines déceptions avec des groupes de rock, il travaille la guitare solo, fort d'une technique classique et jazz. Plus tard, diplômé de musique, il vit en enseignant et en se produisant dans de très diverses occasions. Mais il fut un jour pris d'une irrésistible envie de refaire du rock. C'est ainsi qu'il créa Arz, dont il était le seul membre. Arz serait un mélange de tout ce qu'il aime, classique, jazz, rock… du Rock Progressif en somme... Il sera rejoint plus tard, pour le quatrième opus d'Arz ("Solomon's Key"), par le batteur Merril Hale, mais en attendant, il fait tout.

2 titres un peu longs (respectivement 11 et 7 minutes) et 9 plutôt courts constituent cette entrée en matière qu'est "Serai". Et si Steve Adams veut nous montrer l'étendue de ses capacités de guitariste, il y parvient sans problème avec ce disque, véritable melting pot de ses goûts énoncés plus haut. Nous avons ici un album de 55 minutes entièrement instrumental.

"Jjinn" par exemple, qui débute à la manière de King Crimson période 'Discipline', contient à lui seul, des guitares électriques claires, saturées et classiques. Ces guitares seront servies tout au long de l'album. La longue pièce, "The Strange Experiment Of Dr. Trent", suite bien agencée de thèmes plutôt calmes, rappelle souvent Steve Hackett. Le son surtout nous transporte à l'époque de 'Spectral Mornings' et de 'The Wake' de IQ (album lui-même très influencé par Steve Hackett). Pour ceux qui aiment les harmonies qui ne dérangent pas, il y a chez Arz une forte propension à proposer des mélodies qui passent très bien, assez rapidement. Cela risque de limiter un peu la durée de vie du disque, mais ça a le mérite d'être agréable à l'écoute. Il en va ainsi pour tout cet album.

"Spindleshank", interprété à la guitare classique, va chercher ses influences chez Rodrigo, compositeur classique du 20ème siècle, voire Villa-Lobos. "Dandelion Wine", lui aussi joué à la guitare classique, est plus influencé par Steve Hackett ou Steve Howe. Quant à "Stomp", un Duo Guitare Classique-Batterie (programmée), il vaut le détour.

Chaque titre va ainsi nous emmener vers des univers différents, comme par exemple le bigarré "Serai", donnant le sentiment d'écouter un Mike Oldfield parfois hispanisant. Pas désagréable du tout. C'est plus loin David Gilmour, période premier album (en 1978) que vous aurez l'impression de reconnaître. Mais toutes ces influences ne sont pas écrasantes et restent donc à leur place: celle de l'inspiration. Arz a des choses à dire, une approche. Vous n'aurez pas ce sentiment désagréable d'entendre du sous-Hackett ou du sous-Gilmour, et c'est bien là l'important.

Un regret néanmoins à l'écoute de ce disque, la batterie, ou plutôt son absence. La batterie programmée, aussi bien programmée soit-elle, manque de swing, de personnalité. C'est le cas ici. Très bien travaillée par Steve Adams, la programmation reste moins intéressante que le travail d'un vrai batteur. Dommage qu'il ait fallu attendre 3 albums pour que Steve Adams change ce fait.

En conclusion, Arz plaira aux amateurs de guitare, sous toutes ses formes, ainsi qu'aux amateurs de rock progressif instrumental. Rien de très original, mais c'est agréable à petite dose. Avec une vraie batterie et une meilleure production, la note aurait été supérieure d'un point.

Plus d'information sur http://thearzuniverse.com/



GROUPES PROCHES:
STEVE HOWE, KING CRIMSON, STEVE HACKETT, RUSH, YES

LISTE DES PISTES:
01. Jjinn - 04:12
02. The Strange Experiment Of Dr. Trent - 11:35
03. Spindleshank - 02:45
04. Serai - 07:14
05. Trance - 04:00
06. Crimson Passage - 05:22
07. Dandelion Wine - 04:09
08. Fortress-siege - 05:14
09. Hexen - 02:46
10. Stomp - 02:33
11. Clovus - 04:22


FORMATION:
Steve Adams: Guitares / Basse / Claviers / Programmation batterie

TAGS:
Instrumental
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ARZ
DERNIERE ACTUALITE
ARZ: Turn of the Tide
Toutes les actualités sur ARZ
NOTES
3/5 (1 avis) 2/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
U2: How To Dismantle An Atomic Bomb (2004)
ROCK
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ARZ: The Last Kingdom (2005)
ROCK PROGRESSIF
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ARZ
ARZ_Turn-Of-The-Tide
Turn Of The Tide (2011)
2/5
3.7/5
UNICORN DIGITAL / ROCK PROGRESSIF
ARZ_Solomon-s-Key
Solomon's Key (2008)
2/5
-/5
AUTOPRODUCTION / METAL PROGRESSIF
ARZ_The-Magi
The Magi (2005)
1/5
-/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
ARZ_The-Last-Kingdom
The Last Kingdom (2005)
1/5
-/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020