GROUPE/AUTEUR:

MINDFLOW

(BRÉSIL)

TITRE:
DESTRUCTIVE DEVICE (2008)
LABEL:
AUTOPRODUCTION
GENRE:
METAL PROGRESSIF

""
PROGGI - 06.03.2009 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Troisième disque pour ce combo brésilien aux fortes allures de Dream Theater. Leur précédent opus de 2006, "Mind Over Body", avait été accueilli avec une certaine chaleur par notre Struck à nous chez MW. Deux années après, passées à se faire connaître en Europe et aux Etats-Unis, Mindflow nous revient avec un album encore une fois très fourni (plus de 70 minutes). Alors, promesses tenues ?

Pourquoi promesses ? Tout simplement parce que leurs précédents travaux laissaient entrevoir un certain talent et le prochain avènement d'un groupe de dimension internationale. Faisons un peu durer l'insoutenable suspense…

Une ouverture au son absolument énorme vous attend, après quelques secondes de séquence électronique. Un déluge de basse-batterie sur un riff de guitare simple, peu original, mais d'une efficacité redoutable. C'est du lourd ! Bon d'accord, ça n'est que l'intro, mais quand même. Le titre en lui-même, "Destructive Device", n'est pas un exemple d'originalité non plus, mais n'a rien de rebutant. L'influence des incontournables du genre est évidente, Dream Theater en tête, avec des breaks toujours nombreux, des riffs de guitare bien posés, une rythmique alambiquée et un chant à la James Labrie, même si la voix de Danilo Herbert n'a pas vraiment le même timbre.

"Breakthrough", petite pause du disque destinée à reprendre son souffle, est un single potentiel, et ce sans moquerie, bien au contraire. D'accord, c'est un peu mielleux, ça ressemble aussi à du DT, certes tous les plans y sont, mais c'est bien fait. Ce genre de titre aura son public, c'est indéniable.

Tout ceci dure ainsi avec pas mal de variété jusqu'à la fin. Beaucoup de moments de cet album semblent familiers, problème inhérent au style. Les groupes de Metal Progressif qui sont dans la mouvance des New-Yorkais ont tous ce problème et Mindflow n'échappe pas à la règle. Mais attention, nos brésiliens ont de très bonnes idées, sont d'excellents instrumentistes, et savent composer.

Les choix du groupe dans les arrangements ou le concept sont matures, parfois audacieux. Imaginez un morceau de près de 12 minutes encadré par des dialogues dignes d'un film d'horreur (scènes de torture psychologique et physique par un psycho-killer). Le morceau en question, "Shocking Deathbed Confession", bénéficie de la bonne production de cet album. Et il fallait bien ça pour ce joyau de Metal Progressif qui développe de nombreux thèmes, balance ses breaks à foison et met en exergue une ambiance surchauffée. Rien à dire, ça décoiffe un peu au dessus des oreilles… Faites chauffer le gel capillaire !

Vous l'aurez compris, c'est un essai transformé pour Mindflow qui a aujourd'hui sa carte à jouer sur la scène du Metal Progressif. A n'en pas douter, une tournée en première partie d'un groupe phare (DT ?) leur donnerait une possibilité de se faire connaître et d'acquérir une renommée internationale. La prochaine étape, qui ne devrait pas tarder, devra être celle de la confirmation.

Plus d'information sur http://www.mindflow.com.br



GROUPES PROCHES:
DREAM THEATER, PAIN OF SALVATION

LISTE DES PISTES:
01. Destructive Device - 06:44
02. Lethal - 05:29
03. Breakthrough - 05:08
04. Under An Alias - 03:52
05. Inevitable Nightfall - 05:39
06. Said And Done - 05:18
07. Fragile State Of Peace - 06:04
08. Not Free Enough - 07:08
09. Inapt World - 06:24
10. First Things First - 03:35
11. Schocking Deathbed Confession - 11:50
12. The Screwdriver Effect - 03:06


FORMATION:
Danilo Herbert: Chant
Miguel Spada: Claviers
Rafael Pensado: Batterie
Ricardo Winandy: Basse
Rodrigo Hidalgo: Guitares


TAGS:
Chant aigu, Lourde, Technique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MINDFLOW
NOTES
3.5/5 (2 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
THE ANSWER: Everyday Demons (2009)
HARD ROCK
 
CHRONIQUE SUIVANTE
IRON MAIDEN: Iron Maiden (1980)
HEAVY METAL
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MINDFLOW
MINDFLOW_With-Bare-Hands
With Bare Hands (2011)
3/5
3/5
NIGHTMARE / METAL PROGRESSIF
MINDFLOW_Mind-Over-Body
Mind Over Body (2006)
3/5
2/5
AUTOPRODUCTION / METAL PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020