ARTISTE:

SONAR

(HONGRIE)
TITRE:

CELLULOID

(2008)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Electro, Psychédélique
""
PETER HACKETT (20.03.2009)  
2/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

La Hongrie, qui nous avait déjà donné After Crying et quelques autres groupes moins connus, nous livre, avec Sonar, une jeune formation qui s'exprime dans un genre progressif, psychédélique selon leurs propres critères, franchement électro selon les miens.

Le nom même de ce premier album, "Celluloid", laisse deviner que la musique des Hongrois fleure bon le plastique et autres matériaux de synthèse ... En fait de synthèse, c'est surtout celle de la musique qui est exploitée ici avec force claviers et boîtes à effet. Le premier titre qui étrangement s'appelle Intro donne tout de suite le ton en nous emmenant dans des contrées sonores que ne renierait pas Tangerine Dream ou Klaus Schulze. Tout ça a un petit coté BO de "2001, l'Odyssée de l'Espace" qui n'est pas désagréable pour qui aime un peu se laisser bercer par les ambiances planantes.

Contrairement aux TD ou KS des 70's, Sonar ajoute à ses synthétiseurs des instruments authentiques puisque le groupe comporte aussi un guitariste, un bassiste et un batteur à temps plein, auxquels il faut ajouter pas moins de 4 batteurs invités. Cette débauche de frappeurs de peaux ne se ressent pas tout au long de compositions plutôt douces. Autre détail remarquable, pas moins de 3 personnes sont crédités pour des vocaux que je n'ai pas réussi à percevoir !!! Il ne s'agit évidemment pas de chant, mais de sonorités vocales qui sont noyées dans les nappes synthétiques, comme un sorte de Mellotron humain !!!

Les titres se suivent et, s'ils ne se ressemblent pas comme des sosies, possèdent une filiation évidente et habituelle pour ce style musical. Pourtant je ferai ressortir la septième piste, Deltroid, issue de leur premier LP sorti en 2006, sur laquelle les guitares se déchaînent un peu, encanaillant cette musique souvent trop sage. Cette sensation de sagesse est surement due à un mixage manquant un peu de dynamique. On est ici bien loin des sons énormes que sait si bien exploiter un groupe comme Ozric Tentacles.

Ce "Celluloid" n'a rien de rebutant, ni même de désagréable et on ne pourra guère lui reprocher qu'un manque d'ambition dans les compostions et dans le son. Les jeunes Belges de Quantum Fantay s'en sortent mieux dans cet exercice électro-progressif.


Plus d'information sur http://www.sonarmusic.hu



GROUPES PROCHES:
OZRIC TENTACLES, QUANTUM FANTAY


LISTE DES PISTES:
01. Intro - 02:27
02. Peloton - 03:56
03. Kalamar - 05:18
04. Weloce - 05:07
05. Monofob - 05:49
06. Central Station - 06:01
07. Deltroid - 05:12
08. Üveg - 04:51
09. Popp - 05:23
10. Dubai - 05:14
11. Abstro - 04:47

FORMATION:
Balázs Csáky: Basse
Bálint Szabó: Guitares
Barbara Kecskés: Chant / 3, 9
Bence Bologyó: Batterie / 1,6
Delov Jávor: Batterie / 2,3,4,9, solo sur 11
Gábor Garami: Batterie / 5,10,11
Marcell Gábor Cseh: Chant / 3, 9
Marcell Kovács: Claviers
Rudolf Velkei: Batterie
Zsombor Dudás: Batterie / 7,8, percussion et voix sur 9
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
SHAKRA: Everest (2009)
HARD ROCK MELODIQUE - Très inspiré par Gotthard, "Everest" est un album de qualité de la part d'un groupe qui doit maintenant se forger une identité.
CRIMINAL: White Hell (2009)
THRASH -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022