ARTISTE:

SAGA

(CANADA)
TITRE:

THE HUMAN CONDITION

(2009)
LABEL:

INSIDEOUT MUSIC

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
FM
""
PROGGI (09.04.2009)  
3/5
(2) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

En 2003, le batteur de Saga, Steve Negus, était parti après l'album Marathon. Après un disque avec Christian Simpson pour le remplacer, c'est Brian Doerner qui s'est installé derrière les fûts. Il y est pour l'instant bien en place. Et pour ne rien gâcher, il assure parfaitement, allant jusqu'à rendre l'absence de Steve Negus difficile à déceler.

En 2007, coup de tonnerre dans le microcosme des fans des canadiens, Michael Sadler, le chanteur, annonce son retrait. Il veut vivre près de sa famille et ne plus s'éloigner de longs mois d'affilée de celle-ci. Soit. Mais quid de Saga après ce départ ? Une tournée en forme d'adieu pour l'élégant chanteur plus tard, le groupe retourne en studio pour enregistrer The human Condition. C'est Rob Moratti de Toronto qui va se charger du chant.

Toute la difficulté dans l'écriture de cette chronique a consisté à parler du disque et pas seulement du nouveau chanteur et des différences avec l'ancien. Parce qu'après tout, c'est bien d'un disque que nous allons parler maintenant.

Et évidemment, Saga n'allait pas dévoiler immédiatement sa nouvelle trouvaille. Le groupe maintient donc un peu de suspens avec le titre éponyme, The Human Condition, quasiment instrumental, un peu à l'image du titre Conversation issu de l'album World's Apart (1981). Une seule courte phrase répétée de nombreuses fois avec une voix trafiquée. Impossible de parler du chanteur ici. Par contre, on comprend que Ian Crichton (Guitare) et Jim Gilmour (Claviers) n'ont pas les doigts engourdis. Voilà un titre qui ravira les afficionados des montées et descentes de gammes d'une perfection clinique (étant donnés les virtuoses, rien d'étonnant…).

Mais arrive Step Inside, et là, fini le supplice. On entend un Rob Moratti bien placé, voix très différente de celle de Sadler, mais en adéquation avec la musique de Saga et particulièrement avec ce morceau. Un des meilleurs parmi les 9 présentés ici. Je vous mets au défi de résister à ce refrain (je sais, il y a toujours des réfractaires, mais…). C'est du Saga, ça pulse, c'est très bien arrangé et Ian Crichton a gardé son touché de 6 cordes inégalé à ce jour par ses imitateurs. Du bon cru.

Sans aller jusqu'à décortiquer titre à titre ce nouvel opus, poussons un peu l'analyse. Avalon par exemple, aurait pu être chanté par Phil Collins. C'est aussi le seul titre dans lequel chante Jim Gilmour (très peu d'ailleurs). La rythmique est toujours très assise - comme du Saga en fait - et Ian Chrichton nous gratifie d'un solo qui ne décolle pas, rare chez lui. Et tout n'est pas exceptionnel dans cet album. Par exemple, Hands of Time, dont on se demande ce qu'il fait là, à la limite du hors sujet qui s'apparente à une sorte de slow convenu dont Saga n'est pas coutumier. Passons.

Le vieux Saga revient de temps en temps, comme dans A Number With a Name, échappé des anciens albums des années 80 de nos canadiens. Mais Saga n'a-t-il pas toujours fait ça ? A l'inverse, des sonorités résolument modernes (ce que Saga a toujours fait aussi…), vous en trouverez comme dans Now is Now, qui fait penser à du Little River Band. La voix de Rob Moratti se rapproche d'ailleurs globalement de celle du chanteur de Little River band, Glenn Shorrock.

En résumé, il n'y a musicalement pas de vraie surprise, c'est bien du Saga. Au niveau du chant, Rob Moratti ne fait pas dans le même registre que Michael Sadler, et c'est probablement mieux qu'une pâle imitation, erreur que n'ont pas risqué les frères Chrichton, tout en embauchant un chanteur capable de chanter les anciens titres. Il sera d'ailleurs intéressant de découvrir les grands morceaux du passé avec Rob Moratti. Comme c'est un vrai chanteur, ça devrait bien se passer.

Au final un bon album, avec des passages d'excellente facture, de nombreux très bons soli de guitares et de claviers, et quelques refrains très réussis. Jim Chrichton (le Boss) a réussi son coup, faire survivre Saga suite au départ de Michael Sadler... Que l'on saluera parce qu'on l'aime toujours...


Plus d'information sur http://www.saga-world.com





LISTE DES PISTES:
01. The Human Condition - 06:50
02. Step Inside - 04:57
03. Hands Of Time - 05:31
04. Avalon - 04:47
05. Number With A Name - 04:52
06. Now Is Now - 04:14
07. Let It Go - 04:48
08. Crown Of Thorns - 05:49
09. You Look Good To Me - 05:22

FORMATION:
Brian Doerner: Batterie
Ian Crichton: Guitares
Jim Crichton: Basse / Claviers
Jim Gilmour: Chant / Claviers
Rob Moratti: Chant
   
(2) AVIS DES LECTEURS    
RICOU84
22/04/2010
80
  0 0  
2/5
Hormis le fait que Micheal Sadler ne fasse plus partie du groupe (ce qui est déjà une perte énorme), notre troupe de Canadiens est singulièrement "à la ramasse" sur cet album. Les compos manquent cruellement d'inspiration, surtout au niveau des textes qui sont simplifiés a l'extrême, et lorsqu'il s'agit de mettre en avant le talent d'un nouveau chanteur, c'est a mon sens une erreur stratégique monumentale ! Surtout qu'il a une voix fort agréable, le p'tit nouveau ! Alors pourquoi utiliser un vocodeur et des effets en tout genre sur le morceau d'intro !?!...Musicalement, vu le talent exceptionnel de nos protagonistes, j'en attendait un peu plus. Trop peut-être, vu l'excellence de "Trust" et de "10000 Days"...
Soyons honnête, Sadler manque cruellement et j'ai du mal avec le nouveau chanteur. Il ne démérite pas, certes, mais quand on a l'habitude d'entendre le même chanteur pendant presque 35 ans (et pas n'importe lequel), et vu l'orientation prise pour ce dernier opus, la mayonnaise ne prend pas !
Conclusion, "The Human Condition" reste dispensable dans la discographie de Saga.

TONYB
09/05/2009
  0 0  
3/5
Après les très réussis Trust et 10 000 Days, Saga propose avec ce nouvel album un léger manque d'inspiration : les mélodies ne tiennent pas toujours la distance, et les quelques breaks musicaux manquent de variété, tournant trop souvent à la cavalcade effrénée entre les claviers de Jim Gilmour et la guitare toujours aussi mordante de Ian Crichton.
Il n'empêche, malgré le changement de chanteur, le groupe maintient tout de même un niveau acceptable et cette nouvelle galette s'écoute tout de même avec grand plaisir.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3.2/5 (6 avis)
STAFF:
3/5 (7 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
SAGA: Les détails sur 'Symmetry'
DERNIER ARTICLE
SAGA AU TRABENDO
Concert de Saga au Trabendo le 03/03/2003 avec A.C.T. en première partie.
 
AUTRES CHRONIQUES
EGO INTEGRITY: Ego Integrity (2009)
ROCK PROGRESSIF -
PENSÉES NOCTURNES: Vacuum (2009)
BLACK METAL - Du Black metal dépressif qui parvient avec succès à diversifier son propos
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SAGA
SAGA_Sagacity
Sagacity (2014)
3/5
2.7/5
EAR MUSIC / ROCK PROGRESSIF
SAGA_
20/20 (2012)
3/5
2.5/5
EAR MUSIC / ROCK
SAGA_Worlds-Apart-Revisited
Worlds Apart Revisited (2007)
2/5
-/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
SAGA_10-000-Days
10.000 Days (2007)
4/5
4/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
SAGA_Trust
Trust (2006)
5/5
3/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021