ARTISTE:

WIZARD

(ALLEMAGNE)
TITRE:

BATTLE OF METAL

(1997)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
Concept-album, Epique
""
NIURK (23.04.2009)  
1/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Qui est Wizard ? Rassurez-vous tout de suite : on est très loin ici d’un questionnement métaphysique ! La question est bien plus basique : que fait et que vaut Wizard en 1997 ? Pour y répondre, il nous faut faire un peu d’archéologie. Petit rappel, nous avons connu dans l’ordre des plus récents aux plus anciens de nos ancêtres : les Homo Sapiens Sapiens, les Homo Sapiens, les Homo Erectus, les Homo Habilis, les Australopithèques et, les plus vieux, les Wizard !

Puisqu’une image vaut 1000 mots, et comme nous avons justement retrouvé dernièrement une trace de leur existence dans une cavité abandonnée, je vous invite à sortir vos lampes torches et imaginer les membres de Wizard bloqués dans leur espace-temps vieux de 10 000 ans, tentant d’allumer du feu, pour finir par systématiquement se bruler les poils de la doudoune en mammouth ! Fermez les yeux maintenant et tentez de visualiser cette tribu luttant contre des démons venus envahir la terre… Oui je sais, c’est débile, mais c’est comme ça ! Vous y êtes ? Parfait, je vais maintenant tenter de vous dépeindre plus précisément la scène grâce à l’étude des chants qui rythmèrent la bataille.

Dans un premier temps il nous faut bien diviser chant et musique, le premier étant visiblement pensé pour effrayer, l’autre pour rassurer. La voix de Sven D’Anna n’a en effet pas évolué d’un poil depuis ses premiers balbutiements. Le groupe a même eu la mauvaise idée de rallonger ses parties vocales à l’occasion de titres avoisinant les 7 à 9 minutes. Mauvaise idée sur un plan vocal, moins sur un plan instrumental. On peut ainsi reconnaître aux musiciens de développer quelques ambiances : « Pain » se fend par exemple d’un long solo de masse à six cordes pas tout à fait dénué d’intérêt, développé sur fond de chœurs audibles. « The Liberation » tente de rejouer la même partition, mais c’est alors la basse qui se charge d’un solo tombant complètement à plat, tout comme le reste du titre.

De la même façon, les riffs d’un « Thunder Warriors », d’un « You Prayed To God For Mercy » ou autre « Names By The Devil », auraient pu s’avérer entraînant s’ils n’avaient pas été noyés sous le son d’une batterie enregistrée au fond d’une grotte sans passer par le mixage. La frappe binaire au possible de Soren Van Heek vient d’ailleurs mettre à mal, pour ne pas dire abattre, les quelques soubresauts de ses compagnons d’armes.

Le seul point fort de l’album vient en effet des quelques soli efficaces de Michael Mass qui rehaussent d’une façon générale le niveau. Ne criez pas victoire toutefois, la majorité des compositions restent dramatiquement bas de plafond, comme le démontre « Heavy Metal Will Never Die », (dé)composition rentre dedans qui ne sera pas plus sauvée par son solo. Au final, les déchets se ramassent encore par brouette, de « Thoughts », qui joue à la « power ballad », en nous infligeant de fait le meilleur du pire de notre vocaliste, à « Dragon Lords » qui lorgne vers le speed tel un borgne hypermétrope.

Vous pouvez ouvrir les yeux. Peut-être apercevrez-vous jonchant sur le sol les quelques 11 interludes abandonnés ici au cours des combats. Si c’était le cas, je vous conseillerais de les enjamber et de sortir de la grotte sans vous préoccuper d’eux : ils sont autant de corps morts rappelant l’absurdité des combats d’alors. Par ailleurs, je vous conseillerai aussi de ne plus jamais poser cette question « Qui est Wizard ? » et de répondre à ceux qui vous interrogeraient « Un chainon de l’évolution ne manquant à personne ! ».


Plus d'information sur http://www.legion-of-doom.de





LISTE DES PISTES:
01. In The Beginning - 00:38
02. Thunder Warriors - 05:26
03. The Call Of Call - 00:37
04. Named By The Devil - 04:28
05. The War Of Demons - 00:39
06. Lost Souls - 05:52
07. Zorian Karcoon - 00:25
08. Pain - 09:43
09. The Kidnapping - 00:31
10. The Liberation - 08:56
11. An Angry God - 00:53
12. You Prayed To God For Mercy - 04:47
13. Bad Times - 00:22
14. Thoughts - 05:47
15. The Weapons Of The Gods - 01:36
16. Heavy Metal Will Never Die - 06:05
17. The Second Oath - 00:11
18. Our Hate Will Burn You - 06:40
19. Army Of The Gods - 00:53
20. Dragon Lords - 07:01
21. Battle Of Metal - 02:52

FORMATION:
Michael Maass: Guitares
Sören van Heek: Batterie
Sven D'Anna: Chant
Volker Leson: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
1/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
WIZARD: Trail Of Death
 
AUTRES CHRONIQUES
FOCUS: Moving Waves (1972)
ROCK PROGRESSIF -
WAR FROM A HARLOTS MOUTH: In Shoals (2009)
AUTRES EXTREME -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT WIZARD
WIZARD_--Of-Wariwulfs-And-Bluotvarwes
...Of Wariwulfs And Bluotvarwes (2011)
2/5
-/5
MASSACRE RECORDS / HEAVY METAL
WIZARD_Thor
Thor (2009)
3/5
3/5
MASSACRE RECORDS / HEAVY METAL
WIZARD_Magic-Circle
Magic Circle (2005)
1/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / HEAVY METAL
WIZARD_Odin
Odin (2003)
3/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / AUTRES
WIZARD_Head-Of-The-Deceiver
Head Of The Deceiver (2001)
2/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021