ARTISTE:

THE LEGION

(SUÈDE)
TITRE:

A BLISS TO SUFFER

(2009)
LABEL:

LISTENABLE RECORDS

GENRE:

BLACK METAL

TAGS:
Growl
""
MLO (11.05.2009)  
1/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

The Legion, ou les mélis-mélos de la scène Black suédoise… Batteur officiel de Marduk de 2002 à 2006, c’est bien Emil Dragutinovic qui forme pourtant déjà en 1996 Tyrant, patronyme qui évoluera en Legion puis finalement en The Legion en 1999. L’ajout du « The » pour éviter peut-être d’ajouter à la confusion, « Legion » étant aussi le pseudo de Erik Hagstedt ancien vocaliste de Marduk de 1995 à 2003, avec qui d’ailleurs Emil (de The legion donc, juste pour m’assurer que vous suiviez) créa le groupe Devian à son départ de Marduk en 2006. Très prolifique donc, Emil mène actuellement de front les principales compositions des deux groupes.

Forts de deux premiers précédents albums hargneux, techniques et inspirés, qui, s’ils n’ont pas marqué la Scandinavie d’une empreinte indélébile, ont tout de même largement contenté les amateurs de Black qui tabasse, The Legion nous revient 3 ans après avec « A Bliss To Suffer » toujours sous la houlette de notre label Français Listenable.

L’écoute des premiers morceaux apporte immédiatement son lot de surprises, et pas forcément de bonnes. Dès « Shining Redemption » le vocaliste envoie un growl beaucoup plus rond et death qu’à l’accoutumé. Après doute et vérification, il s’agit pourtant bien de Lazr Martisson qui s’affère une fois de plus derrière le micro. Lui qui nous avait habitués à un chant bien âcre, à mi chemin entre les shrieks du black et les growl du Death, abandonne ses lignes singulièrement accrocheuses à un bramement sans pêche mais surtout monocorde. Mais il ne se contente pas de cette performance en balançant périodiquement une voix de gorge pseudo clair bien loin d’être convaincante…

Le rythme quant à lui a singulièrement baissé. Mais moins que sa furie dévastatrice, c’est surtout sa technique qu’Emil semble avoir oublié aux vestiaires, et il fait perdre ainsi une bonne partie de ce qui donnait ce côté « spectaculaire » au groupe. Et là où The Legion pouvait être intéressant aussi dans ses quelques parties lentes comme sur le premier album « Unseen To Creation », nous voilà confrontés à quelques titres mous du genou, sans inspiration et qui en conséquence deviennent d’une longueur soporifique malgré des compositions ne dépassant pourtant pas les 5 minutes. Ainsi sur « A Toil Beneath The Skin » mais surtout sur « A Curse For The Dead », Martisson nous délivre avec grandiloquence son chant clair superbement mal foutu. Par-dessus le marché, là où elles étaient auparavant discrètes et apportaient juste cette petite touche malsaine tapie dans l’ombre, les nappes de claviers deviennent ici des tartines venant baver allègrement sur les grattes, quitte à les rendre parfois mineures.

Pour en finir avec cet album aussi pénible à écouter qu’à chroniquer, la galette ne doit pas être seulement vouée à racler le fond de vos sanitaires non plus. Des titres comme « Call Of The Nameless Black » ou « Blood, Be Gone » sauvent un peu les meubles et la production est de qualité. Certains le trouveront même assurément supérieur aux précédentes offrandes du groupe, tant les compositions sont devenues autrement plus accessibles que par le passé. Puis ces mêmes auditeurs passeront vite à autre chose, en un temps qui n’excèdera sûrement pas les 5 écoutes, délai maximum nécessaire à s'en lasser, en quête d’une âme qu’ils n’ont finalement pas trouvée à travers ce « A Bliss To Suffer ».


Plus d'information sur http://www.legion.nu/



GROUPES PROCHES:
MARDUK, SATYRICON, DIMMU BORGIR


LISTE DES PISTES:
01. Shining Redemption - 06:05
02. Call Of The Nameless Black - 05:55
03. A Toil Beneath The Skin - 05:12
04. Blood, Be Gone! - 05:08
05. A Curse For The Dead - 04:29
06. The Luring Depths - 06:24
07. The Inimical - 04:45
08. Man-beast - 03:35
09. The Reaping Of Flesh And Blood - 06:49

FORMATION:
David Svartz : Guitares
Emil Dragutinovic: Batterie
Lazr Martinsson: Chant
Rikard Kottelin : Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
1/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
WOBBLER: Afterglow (2009)
ROCK PROGRESSIF -
ARCH ENEMY: Black Earth (1996)
DEATH METAL -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021