GROUPE/AUTEUR:

DEVIN TOWNSEND

(CANADA)

TITRE:
KI (2009)
LABEL:
INSIDEOUT MUSIC
GENRE:
METAL ATMOSPHERIQUE

"Mettant en avant le côté atmosphérique et minimaliste de l'art de son créateur, "Ki" regorge de mélopées entêtantes qui viennent vous hanter longtemps après les avoir écoutées."
STRUCK - 18.05.2009 - (7) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Il est des artistes pour lesquels toute tentative d’objectivité est vaine... Devin Townsend est de ceux-là ! Et comme vous vous en doutez, je fais partie de ceux qui idolâtrent le génie musical du canadien schizophrène… Dès lors, pour ceux qui ne partagent pas cet engouement, nous pouvons résumer « Ki » en un nouvel album mettant en avant le côté atmosphérique/minimaliste de Devin Townsend à la façon d’un « Terria » voire d’un « Ocean Machine », le reste de ces lignes pouvant être cantonné au rang d’affabulations dithyrambiques d’un chroniqueur sous le charme.

Pour les autres, les premières notes acoustiques du minimaliste « A Monday » toutes droites sorties de la guitare du maître posent les jalons d’un nouveau voyage merveilleux comme seul sait les conter le ménestrel canadien. En effet, l’expérience « Ki » peut être envisagée comme l’introspection intérieure d’un artiste ayant chassé tous ses démons artificiels. Enfin bien dans sa peau, Devin Townsend nous berce à la faveur de mélopées enchanteresses comme notamment le sublime « Winter » ou le petit bijou de titre intimiste tout en retenu qu’est « Terminal ».

Justement, l’ambiance intimiste de « Ki » pourra refroidir les fans du Devin Townsend furieusement enragé de l’époque Strapping Young Lad. Alors que dans ce dernier, le canadien nous noyait sous un tsunami sonore, « Ki » s’apparente plus à un massage marin des flux et reflux d’une mer apaisée lors d’un coucher de soleil estival. Contrairement à ses précédents projets personnels, le Canadien ne se permet que quelques rares incartades du côté obscur de sa personnalité. Et bien que latents dans la majorité des titres, ses élans rageurs ne se manifestent que sur « Disruptr », « Gato » et surtout « Heaven Send ». Mais ce déploiement de haine est dorénavant à l’image de son créateur et surtout encadré par la voix voluptueuse de l’invitée Che, générant un contraste magique. Par ailleurs, les deux derniers titres cités s’illustreront respectivement par l’entremise de plans zappaien rappelant son maître Steve Vai période « Flex-able » sur « Gato », mais également un solo technique et dissonant à la fois sur « Heaven Send ».

« Ki » regorge de mélopées entêtantes qui viennent vous hanter comme celles du titre éponyme et ses harmonies vocales crescendo entêtantes. Des mélodies souvent minimalistes soutenues par une production organique et épurée comme pour mieux exploiter l’expérience et l’émotion véhiculée par la basse omniprésente de Jean Savoie et la batterie jazzy du vétéran Duris Maxwell, connu notamment pour avoir joué avec les plus grands comme Jimi Hendrix. A cet égard, les plus sceptiques n’auront qu’à jeter une oreille sur le titre jazzy lounge « Ain't Never Gonna Win... » ainsi que le rock’n’roll en diable de « Trainfire », rencontre improbable du pelvis d’Elvis Presley et du piano de Jerry Lee Lewis.

Subjectivité ultime ou non, l’auditeur sous le charme que je suis n’a pu que succomber à la nouvelle invitation musicale de Devin Townsend. Quelques soient les ficelles utilisées, la magie du canadien fonctionne toujours à merveille et au terme de l’écoute de ce premier volet, il me tarde d’écouter la suite de la tétralogie qui confirmera la renaissance annoncée d’un artiste à l’apogée de sa carrière.

Plus d'information sur http://www.hevydevy.com



GROUPES PROCHES:
THE OMEGA EXPERIMENT, HYPERDUMP, DISPERSE, FALLSTAF, SHAOLIN DEATH SQUAD, TEXTURES, THIS MISERY GARDEN, EMPYRIOS, ZUUL FX, A.LOSTFIELD

LISTE DES PISTES:
01. A Monday
02. Coast
03. Disruptr
04. Gato
05. Terminal
06. Heaven Send
07. Ain't Never Gonna Win...
08. Winter
09. Trainfire
10. Lady Helen
11. Ki
12. Quiet Riot
13. Demon League


FORMATION:
Devin Townsend: Chant / Guitares / Claviers
Jean Savoie: Basse
Maxwell Duris: Batterie


TAGS:
Choeurs, Intimiste, Planant, Jazzy, Planant
 
 
(7) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
LYNOTT - 28/05/2009 -
0 0
2/5
Hé bien non, je ne suis pas du même avis que mes petits camarades. Ce disque m'a ennuyé au possible. Moi qui m'émeus au moindre coup de violon assené, qui frisonne à la moindre mélodie enlevée, qui verse une larme à la moindre envolée émotionnelle, hé bien je n'ai rien ressenti à l'écoute de cet album. Rien...nada...un vide sidéral... Je laisse donc sur le bord du chemin cet artiste qui commençait déjà à m'exaspérer avec ses interviews psychanalysantes et qui m'achève finalement avec ses productions façon "grand huit" thérapeutique.
ABADDON - 28/05/2009 -
0 0
5/5
A la demande de Struck, mes impressions à la première écoute de chef d'oeuvre!

Cette voix, ce son de guitare, ces ambiances, ces influences, ces délires, cette richesse...
Album sobre et surprenant, épuré et riche, serein et dense... Emotionnellement frissonnant et à la fois simplement plaisant. Me donne la sensation de flotter dans l'air...
3 accords, sa voix... je fonds :)

De Devin à divin, il n'y a qu'une voyelle.

ALADDIN_SANE - 25/05/2009 -
0 0
2/5
Je suis un peu déçu par ce nouvel album qu'on voudrait nous vendre comme un grand cru et qui finalement n'a ni l'originalité d'Infinity, ni le génie de Terria. Bien sûr, tout n'est pas mauvais mais on reste tout de même un peu sur sa faim quand cet album un brin poussif se termine. Devin se réserve-t-il pour la suite ? Nous verrons bien...
VOIR LES 7 AVIS DES LECTEURS
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC DEVIN TOWNSEND
DERNIERE ACTUALITE
DEVIN TOWNSEND: Album Live en octobre
Toutes les actualités sur DEVIN TOWNSEND
DERNIER ARTICLE
DEVIN TOWNSEND PROJECT + BETWEEN THE BURIED AND ME + LEPROUS - LE BATACLAN (PARIS) - 31 JANVIER 2017
Une affiche réunissant dans la même soirée Leprous, Between the Buried and Me et Devin Townsend est le gage d’une soirée phénoménale que les nombreux spectateurs venus remplir un Bataclan -sold out pour le coup- n’étaient pas prêts d’oublier ! Tous les articles sur DEVIN TOWNSEND
DERNIERE INTERVIEW
Le Canadien hyperactif est de retour en solo avec "Empath", l'occasion pour Music Waves de retrouver celui qui avait marqué le site par ses révélations touchantes...

NOTES
4.4/5 (5 avis) 3.2/5 (16 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ENSOPH: Rex Mundi X-Ile (2009)
METAL INDUSTRIEL
 
CHRONIQUE SUIVANTE
W.A.S.P.: Dying For The World (2002)
HEAVY METAL
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DEVIN TOWNSEND
DEVIN-TOWNSEND_Empath
Empath (2019)
5/5
4.2/5
INSIDEOUT MUSIC / METAL PROGRESSIF
DEVIN-TOWNSEND_Transcendence
Transcendence (2016)
5/5
3/5
INSIDEOUT MUSIC / METAL PROGRESSIF
DEVIN-TOWNSEND_Z²
Z² (2014)
5/5
5/5
INSIDEOUT MUSIC / METAL ALTERNATIF
DEVIN-TOWNSEND_Epicloud
Epicloud (2012)
3/5
4/5
INSIDEOUT MUSIC / METAL MELODIQUE
DEVIN-TOWNSEND_By-A-Thread
By A Thread (2012)
5/5
3.3/5
CENTURY MEDIA RECORDS / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020