.
.

MEGADETH

(ETATS UNIS)

PEACE SELLS... BUT WHO'S BUYING ?

(1986)
LABEL:

CAPITOL

GENRE:

THRASH

TAGS:
Chant éraillé, Technique
"Ayant réussi l’alliance parfaite entre technique, rage et mélodie, Megadeth nous offre avec "Peace Sells... But Who's Buying" une œuvre indispensable pour tout amateur de Thrash."
NIURK (26.05.2009)  
5/5
(1) Avis (0) commentaire(s)
Il y avait eu 1969, l’année érotique. Il y eut 1986 : l’année Thrash ! Imaginez, la même année sortaient "Master Of Puppets" de Metallica, "Reign In Blood" de Slayer et ce "Peace Sells… But Who’s Buying" de Megadeth. Et si les deux premiers étaient déjà confortablement installés dans leurs fauteuils du Big Four of Thrash, en compagnie d’Anthrax, Dave Mustaine venait tout juste de franchir la porte. Ce qui saute alors aux oreilles, c’est la façon bien distincte dont ces trois œuvres ont apporté au genre ses lettres de noblesse : de manière plus heavy et mélodique chez Metallica, avec une sauvagerie sans limite et jamais égalée chez Slayer, en mettant l’accent sur la technicité et les structures chez Megadeth.

En seulement 35 minutes, Dave Mustaine fait exploser la totalité de son talent, effaçant toutes les approximations de son premier essai. Déjà, la production s'est nettement améliorée ce qui fait que "Peace Sells" sonne brillamment et bruyamment ! Les riffs s’enchaînent, les hurlements écorchés de Dave sont en parfaite adéquation avec le chaos maîtrisé, les breaks ouvrent souvent sur un déluge de soli laissant vos tympans exsangue…  

Ce qui surprend le plus est la maîtrise dégagée par les structures des morceaux. Là où tout était brouillon et chaotique sur "Killing Is My Business", chaque développement aussi court soit-il fait ici partie d’un tout parfaitement pensé et exécuté. L’exemple le plus frappant vient sans doute du hit absolu de cet album : « Peace Sells ». Résolument plus posé et groovy sur sa première partie, le titre s’achemine lentement vers un crescendo alimenté par des soli à nouveau mémorables et un refrain repris sans jamais vouloir s’arrêter.

Cet album n’est pas seulement un grand album pour Megadeth, c’est une œuvre indispensable pour la postérité du Thrash. Ayant réussi l’alliance parfaite entre technique, rage et mélodie, il permet au groupe de prendre place au sommet de l’Olympe du genre pour ne pas en redescendre de sitôt. A posséder absolument... 
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. Wake Up Dead - 03:37
02. The Conjuring - 05:04
03. Peace Sells - 04:04
04. Devil's Island - 05:06
05. Good Mourning/black Friday - 06:42
06. Bad Omen - 04:05
07. I Ain't Superstitious - 02:46
08. My Last Words - 04:49

FORMATION:
Chris Poland: Guitares
Dave Mustaine: Chant / Guitares
David Ellefson: Basse
Gar Samuelson: Batterie
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
NESTOR
26/05/2009
  0 0  
4/5
Après un départ d'un Metallica alors quasi inconnu et un premier album très brouillon, Dave Mustain décide de montrer au monde entier à quel point il est un guitariste génial à la technique époustouflante.
De fait, "Peace sells..." tient pour beaucoup de la démonstration guitaristique.
Mais là ou un Vinnie Vincent en fait des tonnes au risque de parraître ridicule, Mustain a le bon goût de présenter des titres accrocheurs, bien construits et assez novateurs (pour l'époque).
L'ensemble est très sombre et marque le début de l'époque dorée de Megadeth. Ce dernier délaissant par la suite cette tonalité sombre pour évoluer vers des horizons plus Heavy mais tout aussi jouissifs.

De l'hymne "Peace sells..." jusqu'à l'allienant "Devils Island", il n'y a pas grand chose a reprocher à ce disque qui marque la verritable naissance de Megadeth.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4.4/5 (7 avis)
STAFF:
4.2/5 (8 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
MEGADETH en concert à Paris en juin
DERNIER ARTICLE
Wacken Open Air 2017 - 2ème journée - 04 Aout 2017
La 2ème journée du Wacken Open Air s'annonce plus riche et dense avec au programme nombre de formations reconnues.
 

"Découvrez le nouveau clip de Verso"
AUTRES CHRONIQUES
W.A.S.P.: The Neon God : Part II - The Demise (2004)
HEAVY METAL -
BON JOVI: Crush (2000)
ROCK - Bon Jovi redresse la tête avec "Crush", album de Rock US dont le manque d'originalité est compensée par l'énergie et la bonne humeur.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MEGADETH
MEGADETH_The-Sick-The-Dying…-And-The-Dead
The Sick, The Dying… And The Dead! (2022)
4/5
4.3/5
AUTRE LABEL / THRASH
MEGADETH_Dystopia
Dystopia (2016)
4/5
3.9/5
UNIVERSAL / THRASH
MEGADETH_Super-Collider
Super Collider (2013)
3/5
3.3/5
UNIVERSAL / THRASH
MEGADETH_Th1rt3een
Th1rt3een (2011)
1/5
3.9/5
ROADRUNNER RECORDS / HEAVY METAL
MEGADETH_Endgame
Endgame (2009)
2/5
4.4/5
ROADRUNNER RECORDS / THRASH
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024