GROUPE/AUTEUR:

CLAY WITHROW

(ETATS UNIS)

TITRE:
DISSONANCE RISING (2007)
LABEL:
AUTOPRODUCTION
GENRE:
METAL PROGRESSIF

""
VAL - 12.06.2009 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Multi-instrumentiste autodidacte de génie, Clay Withrow livre avec ce Dissonance Rising un premier album épatant de qualité ! Il serait fastidieux (et inutile, puisqu'il s'agit d'un parfait inconnu) de présenter plus en détail ce jeune musicien ambitieux, aussi entrons directement dans le vif du sujet !

Dissonance Rising est un concept-album ambitieux de plus de 70 minutes, sur lequel le sieur Withrow a, pour être concis, TOUT fait lui-même. De l'écriture aux arrangements en passant par la prestation instrumentale, tout est de son ressort. Et à l'écoute du résultat, on se demande depuis combien de temps il cachait son jeu... Ou comment est-il possible qu'un tel talent ne se soit pas révélé plus tôt ! Car en dépit d'une production assez médiocre (autoprod oblige, dirons-nous) et de quelques erreurs de jeunesse bien compréhensibles vu l'ampleur du projet, voici une première réalisation stupéfiante de maturité.

Empruntant à une grande variété de styles et d'artistes, Dissonance Rising est tantôt planant et éthéré ("Proxima Centauri", "Of Endings"), tantôt sombre et angoissant ("Dream for a Prisoner", "Children of Machines"), alternant mélodies délicates, sonorités électro et riffs poisseux. Et cet assemblage bancal sur le papier se révèle étonnamment fluide et approprié à l'écoute. Les passages les plus électriques soulignent la noirceur de certaines pistes, et les nombreuses parties instrumentales sont d'une telle variété, tant dans leurs intentions que dans les sons employés, que certains groupes plus connus de la scène actuelle feraient bien d'en prendre de la graine... Dense, riche, le contenu du disque ne se révèle qu'après de multiples écoutes, et a de grandes chances de laisser les moins courageux sur le carreau.

Pourtant, on discerne ça et là quelques fautes de goût, signes d'influences pas tout à fait digérées (entre autres Yes, Dream Theater ou même Cynic), et aussi certainement d'une ambition peut-être un peu trop élevée... Mais dans l'ensemble, cet album est clairement l'œuvre d'un compositeur très, très talentueux. Probablement un peu trop long, trop étiré (un défaut classique dans le genre, surtout pour une première sortie), il affiche des qualités absolument remarquables, mais souffre en revanche, comme évoqué plus haut, d'une production rarement à la hauteur, sans être fondamentalement désagréable.

Pas parfait donc, mais somptueux tout de même. Un artiste à suivre de très près !

A noter que The Clay Withrow Band a pour le moment suspendu ses activités, Clay étant aussi chanteur et guitariste du groupe Vangough, dont le premier opus est sorti il y a peu, et dont vous pourrez consulter la chronique sur votre site préféré !

Plus d'information sur http://www.myspace.com/claywithrow



GROUPES PROCHES:
DREAM THEATER, POTVIN LATREILLE, SPOCK'S BEARD, PAIN OF SALVATION, THE FLOWER KINGS

LISTE DES PISTES:
01. The Finite - 01:29
02. Proxima Centauri - 07:20
03. Dream For A Prisoner - 07:35
04. Children Of Machines - 09:33
05. Of Endings - 03:44
06. Millions - 08:35
07. Dissonance Rising - 10:22
08. Falling Into Dissonance - 03:39
09. The Grinding Part I - 07:02
10. The Grinding Part Ii - 11:45


FORMATION:
Clay Withrow: Chant / Guitares / Basse / Claviers / Batterie
Jason May (live): Batterie
Narisa Suzuki (live): Claviers
Will Davis: Basse


TAGS:
Chant aigu, Concept-album, 70's, Epique, Mélancolique, Romantique, Théatral
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC CLAY WITHROW
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
SLOUGH FEG: Ape Uprising (2009)
HEAVY METAL
 
CHRONIQUE SUIVANTE
RAM: Lightbringer (2009)
HEAVY METAL Cruel dilemme que de noter un album... Il serait très ennuyeux de vous affirmer que cet album est très bon, car il ne l'est pas...
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT CLAY WITHROW
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020