GROUPE/AUTEUR:

EX DEO

(CANADA)

TITRE:
ROMULUS (2009)
LABEL:
NUCLEAR BLAST
GENRE:
DEATH METAL

""
NOISE - 18.06.2009 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Sous le nom de Ex Deo se cache le tout nouveau groupe et projet du chanteur et leader des canadiens de Kataklysm, Maurizio Iacono. Notre homme a créé ce projet pour donner jour à une idée qu’il avait en tête depuis déjà quelques années, à savoir faire revivre l’histoire et la mythologie de la Rome antique, en hommage à ses racines italiennes.

On se souviendra qu’il avait déjà avec Kataklysm abordé cette période historique en 2001, avec l’album "Epic, The Poetry of War". Mais pour complètement donner corps et âme à ses idées, il a choisi de réaliser ce disque sous un nouveau nom de groupe, car musicalement cet album, "Romulus", s’éloigne sensiblement des rivages death-métal qu’emprunte Kataklysm habituellement. Ex Deo propose en effet un death-métal nettement plus mélodique et très épique, pas très loin d’un Amon Amarth, avec pas mal de claviers et d’orchestrations dans l’esprit d’un Virgin Steele, maître absolu du genre.

Mais Ex Deo n’est malgré tout pas si éloigné que ça de ce que réalise Kataklysm. On y retrouve déjà, outre Iacano, l’intégralité du line-up de Kataklysm ; Stéphane Barbe, initialement bassiste, prend juste ici le poste de deuxième guitariste, tandis que la basse est tenue par Francois Mongrain de Martyr, et les claviers sont joués par Jonathan Leduc de Blackguard. De plus, notamment sur "Epic", on pouvait retrouver certains éléments musicaux proposés aujourd'hui par Ex Deo, dans les guitares et les voix en particulier ; et la double grosse caisse, élément fort de Kataklysm, est ultra présente ici également.

Ce "Romulus" s’avère assez passionnant à suivre et à découvrir. Même s'il est très compact et homogène, il s'avère assez difficile à digérer sur une seule écoute, les vocaux essentiellement death-métal amplifiant la lourdeur du propos. C’est en fait un disque qui s’apprivoise avec les écoutes et qui ne se laisse découvrir que peu à peu, comme tout bon concept-album qui se respecte.

Le premier aspect saisissant, c’est bien cette splendide atmosphère, grandiloquente et épique, qui règne tout au long du disque. Chacune des compositions est portée par un souffle héroïque en grande partie dû aux orchestrations, mais également à de nombreux bruitages qui donnent le sentiment de suivre un péplum.

Puis au fur et à mesure des écoutes, plusieurs titres émergent de ce majestueux ensemble, avec même quelques tubes en puissance. Il y a par exemple le splendide The Final War (Battle of Actium), qui retrace la bataille navale du même nom en 31 avant Jesus-Christ. Ce titre présente une énorme ambiance épique et guerrière avec des accélérations death-métal qui accentuent le sentiment d’être plongé au cœur de la bataille. De plus, le solo très mélodique de Karl Sanders (Nile) grandit l’atmosphère du titre en s’intégrant parfaitement au morceau.

On citera également Legio III, plus foncièrement heavy avec une discrète ligne de claviers qui, suivant le riff principal, apporte au titre une grande profondeur renforcée par une emphase et une solennité absolument imparables. Il y aussi le très bon Cry Havoc, proche de l’esprit des grands titres de Manowar, avec une basse très présente sur les passages lents du titre, lui conférant une atmosphère prenante et encore une fois épique qui retrace à merveille l’épopée de Rome.

Avec ce "Romulus", Iacono et Ex Deo réussissent un coup de maître, remportant haut la main ce pari qu'était de mêler death-métal et heavy métal épique. Et même si le thème abordé n’a rien de bien neuf, l’écoute de ce très bel album nous fait passer un excellent moment.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/exdeo



GROUPES PROCHES:
NILE, VIRGIN STEELE, BOCQUILLON, MANILLA ROAD, AMON AMARTH

LISTE DES PISTES:
01. Romulus (05:17)
02. Storm the gates of Alesia (06:31)
03. Cry Havoc (07:01)
04. In her dark embrace (04:48)
05. Invuctus (06:47)
06. The final war (the battle of Actium) (05:01)
07. Legio XIII (05:53)
08. Blood, Courage And The God's That Walk... (06:02)
09. Cruor Nostri Abbas (05:30)
10. Surrender the sun (04:55)
11. The Pantheon (jupiteræs Reign) (03:56)


FORMATION:
Francois Mongrain: Basse
J-F Dagenais: Guitares
Jonathan Leduc : Claviers
Maurizio Iacono : Chant
Max Duhamel : Batterie
Stephane Barbe: Guitares


TAGS:
Chant grunt/growl, Concept-album, Epique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC EX DEO
DERNIERE ACTUALITE
EX DEO: 1er extrait de "The Immortal Warserbe"
Toutes les actualités sur EX DEO
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
JOE CASSADY AND THE WEST END SOUND: What's Your Sign ? (2007)
BLUES
 
CHRONIQUE SUIVANTE
FANTASMAGORIA: Day And Night (2009)
ROCK PROGRESSIF
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT EX DEO
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020