MW / Accueil / Chroniques / OLD MAN'S CHILD: Slaves Of The World
GROUPE/AUTEUR:

OLD MAN'S CHILD

(NORVÈGE)

TITRE:
SLAVES OF THE WORLD
ANNEE PARUTION:
2009
LABEL:
CENTURY MEDIA RECORDS
GENRE:
BLACK METAL
""
NOISE - 30.06.2009 -
"Slaves of The World" est le septième album de Old Man’s Child, groupe originaire de Norvège formé en 1993 sous l’impulsion de Thomas Rune Andersen, plus connu sous le pseudonyme de Galder. L’homme est aussi apprécié comme l’un des guitaristes de Dimmu Borgir depuis 2001. Ce nouvel album arrive plus de 4 ans après "Vermin", car Galder a largement privilégié Dimmu Borgir à son groupe d’origine depuis quelques années. De fait, l’agenda fort chargé des maîtres du Black Symphonique a fini par transformer Old Man’s Child en simple projet solo. Galder joue donc l'ensemble des instruments à l’exception de la batterie, et chante sur ce nouvel album.

Depuis quelques albums, le groupe propose un black métal mélodique pas si éloigné de celui pratiqué par Dimmu Borgir, le groupe étant juste moins symphonique et plus ouvert aux sonorités death-métal et thrash. Avec son projet solo et ce nouvel album, Galder tente de revenir vers un black métal plus roots que celui très léché et produit de son groupe principal. La production assez crue et la pochette typique du genre en témoignent.
Mais ce pari n’est pas complètement gagné, tant l’aspect mélodique et accessible à la Dimmu Borgir reste très présent. Il manque cet ambiance sombre et glaciale typiquement black-métal qui faisait par exemple tout le charme de "Born Of The Flickering", le premier disque du groupe.
De plus Galder, étant seul à la barre, il a eu tendance à mettre très en avant son instrument principal, la guitare, au détriment de la basse et surtout des claviers noyés dans le mix et assez peu audibles, ce qui nuit légèrement à la cohérence de l’ensemble.

Malgré tout cela, ce "Slaves Of The World" est quand même un bon album de black mélodique, bien exécuté et pourvu de pas mal de bons titres qui devrait plaire, outre au public habituel du genre, à un large public métal tant le tout reste accessible. Galder montre qu'il est un guitariste de grande qualité, avec des riff et des soli d’une rare précision, et il propose un chant black assez habité, à situer dans la haute moyenne du genre, et cela sans être trop criard et répétitif sur la longueur.

Dans ces 9 titres pour 42 minutes de musique, nous retiendrons donc particulièrement le titre éponyme, très froid, sans doute le plus réussi et typiquement black, porté par un chant lugubre digne de Satyr de Satyricon. Nous noterons également les très bonnes parties de batterie de Peter Wildoer (Soilwork, Arch Enemy), qui passe du blast à des rytmiques plus en finesse avec une belle assurance.
"The Crimson Meadows" est à souligner également pour de furieuses parties de chant à faire pâlir d’envie Shagrath (Dimmu Borgir), que Galder n’a aucun mal à égaler. Le titre profite de plus d’une ligne de clavier dans sa partie finale qui ajoute un bel aspect mélodique.
Nous citerons enfin "Unholy Foreign Crusade" pour son ambiance de fin du monde, que Wildoer contribue d’ailleurs pour beaucoup à créer, ou encore "Path Of Destruction". Ce dernier morceau, avec son intro guerrière et ses claviers, cette fois bien mis en avant, est un autre must du disque, symphonique dans l’âme, qui aurait eu sa place sur un album de Dimmu Borgir.
Les autres titres sont aussi de qualité mais peut-être un peu moins aventureux, en tout cas un peu trop formatés et plus faciles à appréhender donc.

Ce "Slaves Of The World" est donc un bon disque de Galder, à rajouter à la très bonne discographie de Old Man’s Child, mais il s'agit juste d'un bon album de plus qui n’apporte pas grand-chose de nouveau, là où nous aurions aimé avoir le disque absolu du groupe, tant il est palpable que Galder a le potentiel pour sortir la perle Black. Avec un vrai groupe autour de lui dans le futur, peut-être pourrait-il devenir un grand nom du genre. En attendant, les fans devraient quand même apprécier ce qui est, et reste, une valeur sûre de la scène Black Métal.

Plus d'information sur http://www.myspace.com/officialoldmanschild


GROUPES PROCHES:
CRADLE OF FILTH, DIMMU BORGIR, BORKNAGAR, SATYRICON

LISTE DES PISTES:
01. Slaves of the World (04:41)
02. Saviours of Doom (04:03)
03. The Crimson Meadows (04:34)
04. Unholy Foreign Crusade (03:40)
05. Path of Destruction (05:21)
06. The Spawn of Lost Creation (04:07)
07. On the Devil's Throne (04:49)
08. Ferden Mot Fienden's Land (05:34)
09. Servants of Satan's Monastery (05:19)


FORMATION:
Galder: Chant / Guitares / Basse / Claviers
Peter Wildoer : Batterie


TAGS:
Chant guttural
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC OLD MAN'S CHILD
 
NOTES
 
2.5/5 (2 avis)
- /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT OLD MAN'S CHILD
 
OLD-MAN-S-CHILD_Slaves-Of-The-World Slaves Of The World (2009)
CENTURY MEDIA RECORDS / BLACK METAL
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville Records, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2020