ARTISTE:

EXTREME

(ETATS UNIS)
TITRE:

EXTREME

(1989)
LABEL:

A&M

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
FM, Funky, Groovy, Guitar-Hero
""
NUNO777 (02.07.2009)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Groupe formé en 1985 de la fusion de deux groupes, les bostoniens d’Extreme vont produire leur premier album éponyme en 1989. Tout d’abord repéré et distingué dans leur état du Massachussetts, c’est le label A&M Records qui va suivre le groupe pour ses quatre « premiers » albums. Les quatre musiciens qui forment Extreme ont tous une vingtaine d’années en 1989 et leur fougueuse jeunesse va accoucher d’un opuscule brillant et plein d’énergie, porté par un guitariste virtuose et par un chanteur au timbre exceptionnel.

Outre les morceaux de pur glam-rock et ceux de fusion métal-funk qui seront une des marques de fabrique d’Extreme, les quatre de Boston proposent des ballades souvent fort bien écrites et des parties instrumentales presque progressives qui leur sont directement inspirées par le grand Queen (groupe qui sera une des influences majeurs surtout pour III Sides ). Cet Extreme pose les jalons d’un style propre à la formation qui sera affiné pour l’album suivant Pornograffitti. Pour Extreme c’est un début de carrière qui débute sur les chapeaux de roue.

L’album commence sur quelques notes d’harmonica pour enchaîner sur un titre très rock dans lequel les harmoniques de Nuno fusent déjà. Son solo est une tuerie de mélodie et de groove, et cela restera vrai pour chaque chanson de cet album. Après un « Wind Me Up » au rythme saccadé et au refrain magnifié par des chœurs parfaitement maîtrisés, c’est le connu « Kid Ego » qui fait basculer la musique d’Extreme dans quelque chose de plus funky. Les coups de grosse claire sont caractéristiques de l’époque et ils ponctuent chaque riff de Nuno dans un vrombissement du tonnerre.

La majorité des textes de cet album traitent de l’enfance et des petits tracas de l’adolescence, et ce « Kid Ego » en est la parfaite illustration. Le solo de Bettencourt n’est pas le meilleur qu’il ait écrit mais il se rattrapera pour le titre d’après, « Watching Waiting ». Cette power ballade extrêmement soignée donne toute sa place aux chants entrecroisés de Gary et Nuno. Le solo est amené avec finesse et dissonance et les bends de Nuno sont déchirants à souhait. Une vraie leçon de toucher.

On arrive à l’introduction qui ressemble au « Flight of The Bumblebee » du morceau « He-Man Woman Hater » dans l’album qui suivra avec sa succession de deux séquences, une avec du tapping sur deux cordes et une autre avec des descentes en speed-picking. Cette introduction ouvre le titre « Mutha (Don't Wanna Go To School Today) » qui reste dans la mouvance des titres sur l’enfance, et rappelle, pour un certain nombre d‘entre nous, que l‘école a été pendant une quinzaine d‘année une lutte perpétuelle contre le sommeil. Ce morceau est très enlevé et le solo est majestueux.

« Teacher’s Pet » et « Big Boys Don’t Cry » sont presque jumeaux, et confirment un talent toujours aussi impressionnant pour concocter des morceaux avec beaucoup de musicalité et des refrains qui font mouche instantanément. Les interventions de Bettencourt sont très minutieuses et l’écoute attentive révèle une multitude de notes discrètes jouées par le maître. « Smoke Signals » et son intro acoustique très funky, peut se targuer de posséder le plus beau solo de l’album. On se régale à écouter l’unisson entre la guitare et le chant.

Parmi les morceaux plus originaux, citons les deux derniers de cet album, à commencer par un « Rock A Bye Bye » très queenien. Cette pièce en deux parties, une ballade dans le style des londoniens de Queen et une instrumentale dans laquelle Nuno nous emmène pour un solo déchirant, laisse le piano de Nuno et les voix des musiciens nous envahir. Les premiers signes des orchestrations chères au portugais feront leur apparition dans ce titre. Enfin, « Play With Me », est un morceau au tempo élevé qui donne le tournis avec son intro néoclassique, son solo supersonique et le phrasé rapide de Gary Cherone. Pour clore ce premier album, Extreme à privilégié un morceau que l’on qualifiera de « fun ».

Ce Extreme est un magnifique premier album pour un groupe qui prendra de la densité rapidement. La maturité musicale des musiciens est impressionnante pour un premier jet et la teneur plutôt naïve des textes laissera sa place à un contenu plus engagé et social. Dès Pornograffitti, le style funkysant et les appétences politique grandiront et trouveront leur apogée dans III Sides.

L’aventure ne fait que commencer pour ce groupe attachant qui sortira quatre albums inégaux en 6 ans. Mais les quatre de Boston sont prêts à se mettre en danger, suscitant parfois l’incompréhension d’une partie des ses fans. Ce qui est sûr c’est qu’un groupe aussi talentueux et aussi soudé ne pouvait pas rester muet longtemps. Alors il est vrai que la partialité de votre serviteur concernant ce groupe et son guitariste en particulier peut troubler. Ce qui ressemble à un véritable panégyrique pour l’açoréen, peut vous questionner sur la justesse de cette chronique. Un seul conseil pour vous faire votre propre opinion : écoutez cet album et tout ce que Extreme et Nuno Bettencourt ont produit sur cette terre.


Plus d'information sur http://extreme-band.com/





LISTE DES PISTES:
01. Little Girls 03:47
02. Wind Me Up 03:37
03. Kid Ego 04:04
04. Watching, Waiting 04:54
05. Mutha (Don't Wanna Go To School Today) 03:23
06. Teacher's Pet 03:02
07. Big Boys Don't Cry 03:34
08. Smoke Signals 04:14
09. Flesh 'N' Blood 03:31
10. Rock a Bye Bye 05:57
11. Play With Me 03:29

FORMATION:
Gary Cherone: Chant
Nuno Bettencourt: Chant / Guitares / Claviers
Paul Badger: Chant / Basse
Paul Geary : Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Extreme sortira un live pour les 25 ans de "Pornograffitti"
DERNIER ARTICLE
EXTREME + WAXX - LE BATACLAN - 10 DECEMBRE 2017
Extrêmement bien !
 
AUTRES CHRONIQUES
TOTO: Toto (1978)
A.O.R. -
SLOWMAN: The Best Of (2009)
BLUES -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT EXTREME
EXTREME_Take-Us-Alive
Take Us Alive (2010)
4/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK
EXTREME_Saudades-de-Rock
Saudades de Rock (2008)
4/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK
EXTREME_Waiting-For-The-Punchline
Waiting For The Punchline (1995)
3/5
3/5
A&M / HEAVY METAL
EXTREME_III-sides-to-every-story
III sides to every story (1992)
5/5
4/5
A&M / HARD ROCK
EXTREME_Pornograffitti
Pornograffitti (1990)
5/5
2.5/5
A&M / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022