GROUPE/AUTEUR:

WINTERSTRAIN

(NORVÈGE)

TITRE:
SHIFTING SANDS (2008)
LABEL:
AUTOPRODUCTION
GENRE:
METAL MELODIQUE

""
MARC M - 15.07.2009 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
WinterStrain est un groupe originaire de Norvège qui totalise plus de 16 ans d'existence ! N'étant pas des musiciens professionnels, les membres du groupe, dont la formation n'a pas évolué depuis leurs débuts, ont pourtant joué pas mal de concerts dans leur jeunesse tout en se bâtissant un répertoire original assez conséquent. Pourtant, ce n'est qu'en 2006 que sortira leur premier enregistrement studio, "Return To The Mirror". Ce premier opus valait vraiment la peine d'être écouté, un heavy metal très mélodique, entre progressif et AOR, interprété par des musiciens plus que compétents mais qui ne vivent pas de leur musique – cela devient une habitude, hélas.

Avec "Shifting Sands", WinterStrain a puisé de nouveau dans son répertoire original accumulé depuis bien des années et le résultat est sensiblement supérieur au précédent album. La production, déjà plus que correcte auparavant, est ici impeccable, les musiciens ayant tous progressé. On trouve aussi pas mal de compositions plus élaborées que sur le premier CD. Sur huit morceaux, la plupart dépassent les 6 minutes. Non seulement les mélodies vocales sont fortes mais les développements instrumentaux sont excellents.

Karl Birkely, l'un des principaux compositeurs, aime marrier des timbres relativement traditionnels (piano, orgue Hammond, sons tourbillonnants de type minimoog) avec des textures modernes et cristallines, des orchestrations planantes. Ses interventions solistes sont plus nombreuses et plus brillantes ici. Le chanteur Geir-Helge Freidheim évolue entre son timbre clair, grave et particulièrement profond et des aigus plus proches des chanteurs de heavy metal des années 80. Des excès pas trop fréquents heureusement, car c'est dans un registre plus sobre qu'il semble particulièrement sensible et impressionnant. Il est secondé par le copain Tony Mills (ex-Shy et maintenant chanteur du groupe norvégien TNT) pour les chœurs. Et les chœurs et autres harmonies vocales sont largement utilisés sur ce disque ! On sent tout l'amour que portent certains membres au Journey de la grande époque et à Shadow Gallery en les entendant. La section rythmique est solide, avec ce qu'il faut de passion et un peu de virtuosité de temps en temps : Lars Kvaal joue quelques parties mélodiques de basse et le batteur et parolier principal Rolf-Erik Nyland n'hésite pas à se déchaîner sur ses fûts à l'occasion.

On ne peut pas négliger de vanter les mérites d'Arnulf Øvre (l'autre compositeur principal), un guitariste vraiment inspiré et talentueux qui délivre des soli de toute beauté, parfaitement construits, où se mêlent influences classiques (Bach, notamment) ou plus modernes, parfois un poil jazz-rock (comme sur "Gone") et dont la virtuosité rime avec bon goût. Voilà un musicien qui en ne se contentant pas d'être influencé par Yngwie Malmsteen et Vinnie Moore a développé son style propre et très vite reconnaissable.

L'une des meilleures compos de l'album est sans doute le titre d'ouverture, le rapide "Gone" avec un refrain entêtant et une longue partie instrumentale à la guitare très originale. Le long morceau final "Memory Beneath The Sea" est sans aucun doute l'autre sommet de l'album et offre une conclusion en beauté avec son intro mystérieuse et son thème central majestueux. Le reste entre les deux est bien aussi, au fait !

Si un reproche devait leur être fait, ce serait au niveau des riffs des guitares accompagnant les couplets, qui ont une petite tendance à se ressembler. Alors, même s'il ne révolutionne pas le monde musical, "Shifting Sands" offre un style finalement peu habituel, une alternative au métal brutal, au progressif tordu et à l'AOR fadasse. Les textes, écrits dans un anglais assez riche, sont particulièrement inspirés, c'est assez rare pour le mentionner ! Et le design du livret est original et classieux, ce qui ne gâte rien…

PS : Après une expérience malheureuse avec Z Records pour le précédent CD, le groupe a pour l'instant opté pour une distribution indépendante via le Net.

Plus d'information sur http://www.winterstrain.com



GROUPES PROCHES:
SHADOW GALLERY, TEN, MAGNUM

LISTE DES PISTES:
01. Gone (7:02)
02. Inner Voice (4:51)
03. Company (8:18)
04. Confidence (6:28)
05. In The Arms Of The Night (6:07)
06. Negotiation (5:36)
07. Gathering Day (5:28)
08. Memory Beneath The Sea (8:10)


FORMATION:
Arnulf Øvre : Guitares
Geir-Helge Freidheim : Chant
Karl G. Birkely : Claviers
Lars Kvaal: Basse
Rolf-Erik Nyland : Batterie
Tony Mills : invité : choeurs


TAGS:
Choeurs, Chant grave, Guitar-Hero, Accessible / FM
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC WINTERSTRAIN
NOTES
4/5 (1 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
SPHERIC UNIVERSE EXPERIENCE: Unreal (2009)
METAL PROGRESSIF
 
CHRONIQUE SUIVANTE
FICTION PLANE: Paradiso (2009)
ROCK
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT WINTERSTRAIN
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020